Julien Cottereau Imagine toiPar Romain Rougé – Dans Imagine-toi, Julien Cottereau incarne un personnage poétique et lunaire. Au théâtre des Mathurins de Paris, il nous amène dans son terrier tapissé de mimes et de merveilleux.

 

Il apparaît sur la scène uniquement vêtu d’un pantalon trop court et d’un improbable chapeau. Aucun décor et aucune parole ne viennent interférer avec cet enfant échappé de son corps d’adulte, à mi-chemin entre un Charlie Chaplin des temps modernes et un Pierrot d’un autre monde. Lunaire et circassien, il déambule sur les planches, interagit avec le public et communique sa folie poétique.

Julien Cottereau s’imagine en personnage hors du temps et de l’espace, absurde et tellement attachant. Dans un monde où l’éloquence et la parole sont galvaudées, ici, tout n’est que gestes et bruitages. Non seulement l’aspect candide et badin du personnage accentue l’hilarité, mais l’émotion passe, dans chaque scène. Une émotion qui file jusqu’au public, devant s’imaginer lui-même.
Quand il se rend compte qu’il n’est pas seul, le jeune homme va tisser des liens avec l’humanité qui l’observe : des quidams le suivent sur scène et deviendront tour à tour de bons copains ou des rencontres amoureuses. Les acteurs improvisés jouent leur rôle de rencontre d’un soir et gesticulent, toujours sans le moindre mot, effet de miroir, entre bienveillance et franche rigolade.

Les rires servent alors de décor à la salle, petits et grands unissent leur joie et se délectent d’un spectacle féerique aux situations abracadabrantesques. Et qu’importe si ces aventures sont réelles ou supposées, la force du spectacle réside en l’incroyable performance de son acteur qui, une heure vingt durant, se mut en lapin blanc que nous suivons les yeux fermés.

Joué dans le monde entier et fort de ces 1300 représentations, Julien Cottereau (déjà Molière de la révélation masculine et ex membre du Cirque du Soleil) conjugue talent et grâce en proposant une frénésie imaginaire loin, très loin, de l’agitation violente du monde réel. Et tant qu’une si belle imagination se matérialisera sur les planches, l’enfant qui est en nous sera joyeux et apaisé.

 

Imagine-toi
De et avec Julien Cottereau
Mise en scène Erwan Daouphars

Théâtre des Mathurins,
36 rue des Mathurins
75008 Paris
01 42 65 90 00
Du mercredi au samedi à 19h00, dimanche à 16h00, depuis le 22 novembre
Informations et réservations : http://www.theatredesmathurins.com/spectacle/315/imagine-toi-avec-julien-cottereau

 

 

Lire aussi dans notre sélection Paris Show :

" J'aime beaucoup ce que vous faites" : une comédie de moeurs simple et efficace

Viktor Vincent : le mentaliste virtuose exhibe les liens invisibles

Singin'in The Rain : le retour de la célèbre comédie musicale au Grand Palais

 

 

Commentez l'article

Le BSC NEWS Magazine du mois

COUV BSCNEWS DECEMBRE2017

 

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A LA UNE

Laëtitia Eïdo : "La série Fauda montre l’horreur d’un conflit sans fin"

Laëtitia Eïdo : "La série Fauda montre l’horreur d’un conflit sans fin"

Publication : mercredi 17 janvier 2018 16:19

Par Antoine Coste Dombre - Des yeux noirs perçants et une voix assurée, Laëtitia Eïdo paraît sûre d’elle. Un caractère bien trempé qui tranche avec une sensibilité évidente.

Amandine Dhée : « Le père est une mère très acceptable »

Amandine Dhée : « Le père est une mère très acceptable »

Publication : mardi 16 janvier 2018 15:52

Par Marc Emile Baronheid - « Hors de question que je couve en silence » : le sois ronde et tais-toi n’a pas cours, dans ce brûlot marqué au fer du féminisme subtil.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !

Soutenez Putsch !

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicité

KO1

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Sans langue de bois

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Publication : mardi 28 novembre 2017 11:23

  Par Nicolas Vidal - Depuis la parution de France Orange Mécanique en 2013, le journaliste Laurent Obertone déjoue tous les pronostics littéraires. Ses livres font fureur en librairie malgré une presse très rétive aux sujets qu’il aborde et qui ne se prive pas de dénoncer ses idées.

Écoutez de la musique

CARRE MUSIQUE

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Idées de voyages

BANNER VOYAGE

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer