masterofpuppetsPar Jean-Christophe Mary - Trente ans après la déferlante Metallica des 80’s, les 4 cavaliers de l’apocalypse rééditent le légendaire « Master of Puppets » dans une version luxueuse. Le groupe metal aux 9 Grammy Awards et aux 110 millions de disques est sous les feux de l’actualité : la réédition de leur album culte Master Of Puppets et une nouvelle date en France en 2018.

 

Des débuts à Los Angeles en 1981avec « Kill’Em All » à la mise à feu « Ride The lightning » 1986, à l’ascension avec «Master Of Puppets » et « …And Justice For All » puis la gloire mondiale avec « Metallica »1991, on passera sur les péripéties qui ont émaillées la vie du groupe. Les drames, les succès, les enregistrements, les parcours personnels et les tournées aux quatre coins du globe ont fait de Metallica les maîtres du monde. Les 90’s et les années 2000 auront été celles d’albums honnêtes mais moins convaincants. Après les rééditions de 'Kill Em All' et 'Ride the Lightning 'l’attente du public était donc très haute.

Cet album nous renvoie à une autre époque, celle des 80’s quand l’industrie du disque alors florissante et qu’elle sortait couramment des doubles voir triples 33 Tours. Dans sa version Deluxe dotée de 3 vinyles, 10 CD, 2 DVD, hardbook, poster et autres pins, le fan en aura pour son argent.

La version remasterisée s'ouvre sur un « Battery » qui donne le ton. D’entrée, le son est lourd, massif, puissant. Au long des 8 titres, les guitares de Kirk Hammett vrombissent, mordent les tympans, les gammes descendent et remontent à la vitesse de la lumière, la basse de Cliff Burton (premier bassiste du groupe ) est lourde. Derrière, les rythmiques hypnotiques et répétitives de Lars Ulrich échafaudent un mur de son impressionnant.
Sombre et inquiétant, le chant tantôt agressif, tantôt mélodieux de James Hetfield construit l’ADN du quatuor. Sur cette succession de titres, on retrouve également cette multiplication d’effets sonores, cet empilage successif de riffs de guitares électriques ou de frappés sec sur les cordes de basse, de roulements de fûts.
Du martial « Disposable Heroes « à l’ultra speedé « Master Of Puppets » le résultat est stupéfiant. . Avec cet album plus mélodique que les précédents, le quatuor se tourne vers de nouveaux horizons avec ses longues sections instrumentales qui s’entremêlent. Les textes sont à l’image de l’ambiance et déclinent le thème de la folie sous toutes ses formes: la maladie mentale («Welcome Home / Sanitarium»), la drogue («Master of Puppets»), la guerre («Heroes jetables»), la religion («Leper Messiah»). C’est donc avec un plaisir extrême que l’on goûte avec ces titres d’anthologie musclés qui ont forgé la légende. A noter que Metallica devrait être en concert en France en 2018.

 

Metallica "Master of Puppets" : Réédition de l’album culte en version simple, double et super deluxe 3 vinyles, 10 CD, 2 DVD, hardbook, poster, pins collector.

 

Lire aussi dans nos choix musicaux :

David Krakauer : un électrochoc pour le Klezmer

Chris Rea : retour dans le rock des années 1980

Mika Hary : une nouvelle voix du jazz vocal

Preservation Hall Jazz Band : un délicieux et diabolique So It Is

 

 

Commentez l'article

A LA UNE

Sous la glace : une vision glaçante et ironique du monde de l’entreprise

Sous la glace : une vision glaçante et ironique du monde de l’entreprise

Publication : jeudi 14 décembre 2017 15:22

Par Eloise Bouchet - Comment trouver sa place dans un monde qui fait la part belle au profit immédiat au détriment de toute valeur humaniste ? Un monde qui porte aux nues les « winners », ceux qui n’hésitent pas à écraser les autres pour parvenir à leurs fins ?

Neymar : du FC Barcelone au PSG, toujours une valise d'avance

Neymar : du FC Barcelone au PSG, toujours une valise d'avance

Publication : jeudi 14 décembre 2017 10:13

  Par Pascal Baronheid - Fashion victims par excellence, mercenaires, sales gosses, les protagonistes du football sont peu suspects de fidélité, sauf à leur valise, élément fondamental de la panoplie de première nécessité.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !

Sans langue de bois

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Publication : mardi 28 novembre 2017 11:23

  Par Nicolas Vidal - Depuis la parution de France Orange Mécanique en 2013, le journaliste Laurent Obertone déjoue tous les pronostics littéraires. Ses livres font fureur en librairie malgré une presse très rétive aux sujets qu’il aborde et qui ne se prive pas de dénoncer ses idées.

Idées de voyages

BANNER VOYAGE

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer