COAX FESTIVALPar BSC NEWS - Le COAX Festival retentira dès le 9 novembre et se fera entendra jusqu’au 11 novembre à Paris. Un bouillonnement de musiques actuelles ou plus undergrounds sera à l’honneur de ce festival imaginé, pensé et organisé par le collectif Coax. 3 soirs, 3 lieux singuliers pour laisser s’exprimer une déclinaison de groupes liés et reliés par l’amour des sons et de la musique. Rencontre avec les organisateurs.

 

Quelle est la définition de Coax ?
Coax est un collectif de musiciens animés par les mêmes convictions artistiques et un besoin de faire et d'accueillir les choses. Le nom "Coax" vient du câble coaxial, là pour relier des sons et des musiques, c'est une coopérative de musiciens partageant la même vision de la création artistique.

Quel est le fil rouge de ce festival pour cette nouvelle programmation ?
Le fil rouge de ce festival sera l'intensité ! C'est une programmation sans concession, éclectique mais cohérente, qui ne se soucie guère des styles et des chapelles.

Comment se fait le choix des groupes présents sur le Coax Festival ?
La programmation a été collégiale, on s'est réuni à 4 pendant plusieurs jours et écouté beaucoup de musique en se partageant les coups de cœur du moment.

Est-ce que la notion de collectif est importante ?
Oui, ce festival est une envie collective et qui n'est réalisable qu'en tant que tel, aucun d'entre nous ne monterait ça individuellement. C'est un reflet de ce qui nous influence et nous inspire dans notre pratique artistique, que ce soit noise, jazz, rock, free... Mais c'est également l'occasion de se retrouver tous pendant 3 jours car on est souvent sur des projets et tournées très différents.

 

 

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur les lieux choisis dans cette nouvelle édition ?
Saint-Merry (Paris) le 9 Novembre est un lieu particulier car c'est une grande église qui offre au public une acoustique et un écoute différente, c'est également une autre manière d’appréhender l'espace scénique. FGO-Barbara (Paris) le 10 Novembre nous permet une configuration plus rock, c'est un haut lieu des musiques actuelles à Paris. Quant aux Instants Chavirés (Montreuil) le 11 Novembre, c'est le principal lieux d’Île-de-France dédié aux musiques expérimentales, il accueille des musiciens du monde entier depuis des années.

Quel est le profil type du Coaxien ?
Les Coaxiens sont reliés par ce fameux câble, qu'ils soient musicien, metteur en scène, videaste, programmeur, chorégraphe... le Coaxien n'a pas de profil type mais il partage le même goût du risque. C'est quelqu'un qui pense par soi-même et n'a pas peur de s'affranchir des clichés. Tous les coaxiens sont reliés au collectif par la passion pour la musique, l'art, et l'envie de partager.

Si vous deviez recommander une soirée en particulier, laquelle serait-elle et pourquoi ?
Tout dépend si vous préférez un solo ou une performance de 15 musiciens, le noise rock ou l'illusion sonore, l'improvisation ou la composition, l'acoustique ou l'électrique... chaque soirée a son univers propre donc le mieux est de venir découvrir la programmation !

 

 

PROGRAMMATION COAX FESTIVAL

 

JEUDI 9 NOVEMBRE
EGLISE SAINT-MERRY

- DIX AILES - (Une illusion acoustique)

- BI-KI? + SIMON HENOCQ - (Une exploration du son)

- ANTOINE VIARD + EVE RISSER - (Délicat et sauvage)

- CREATION INEDITE "COAX & FRIENDS" pour fêter la sortie de la mixtape COAX / LA SOUTERRAINE "Compagnie Nationale (15 musiciens)
Simon Henocq (electronique) + Julien Desprez (guitare) + Antoine Viard (sax) + Yann Joussein (batterie) + Francesco Pastacaldi (batterie) + Luise Isabel Volkmann (sax) + Ben Pagier (basse) + Linda Olah (chant) + Luca Ventimiglia (vibraphone) + Isabel Sörling (chant) + Timothée Quost (trompette) + Maxime Petit (basse) + Geoffroy Gesser (sax) + Rafaëlle Rinaudo (harpe) + Richard Comte (guitare)
Info : www.collectifcoax.com

VEND. 10 NOVEMBRE
FGO-BARBARA

- GOLDEN ORIOLE

- LOTTE ANKER - RESERVE AUX INSENSES

SAM. 11 NOVEMBRE
INSTANTS CHAVIRES

- RIEN VIRGULE - (Grondant et organique)
- METTE RASMUSSEN + JULIEN DESPREZ - (Sauvage et indomptable) - France/Danemark
- SARAH TERRAL - (Ondes, échos et polyrythmies)

LIEUX

- EGLISE SAINT-MERRY (Paris, 4ème) - Le 09.11.17
76 rue de la Verrerie, Paris.
M.Chatelet / Hotel de Ville / Rambuteau

- CENTRE FGO-BARBARA (Paris, 18ème) - Le 10.11.17
1 rue Fleury, Paris
M.Barbès/La Chapelle (2)

- INSTANTS CHAVIRES (Montreuil, 93) - Le 11.11.17
7 rue richard lenoir, Montreuil
M.Robsespierre (9)

 

INFOS PRATIQUES

- HORAIRES (les 3 soirs)
OUVERTURE DES PORTES : 20h
DEBUT DES CONCERTS : 20h30

- BILLETTERIE
PASS 3 JOURS : 25-30€ (réduit/plein) hors frais de loc :http://bit.ly/2yacDRr
Jeudi 09/11 : 10-12€ (Réduit/Plein-uniquement sur place) : Uniquement sur place hors pass 3 jours
Vendredi 10/11 : 10-12-13€ (Prévente/Réduit/Plein) :
Préventes : http://bit.ly/2i7eVLt
Samedi : 11/11 : 10-12€ (Abonné-Réduit-Prévente/Plein) :
Préventes : http://bit.ly/2wSjwDZ

 

 Lire aussi dans les actualités culturelles :

Bande dessinée : Juan Guarnido, président du Prix Landerneau 2017

La Grande Librairie : François Busnel fait monter le PDA du livre

Prix Landerneau : Alice Zeniter adoubée par un jury de 200 lecteurs

Enregistrer

Commentez l'article

A LA UNE

Hoc,ou le Nez : une pièce qui dérange

Hoc,ou le Nez : une pièce qui dérange

Publication : lundi 20 novembre 2017 16:06

  Par Eloise Bouchet - Publiée pour la première fois en 1835 dans la revue littéraire Le Contemporain, la nouvelle fantastique de Gogol, « Le Nez », raconte l’histoire d’un homme qui perd mystérieusement son nez et qui part à sa recherche. Peinture de la société pétersbourgeoise du XIXème siècle et de ses travers, Le Nez offre également une réflexion philosophique sur la place de l’homme dans la société.

David Sala : à la conquête de Stefan Zweig

David Sala : à la conquête de Stefan Zweig

Publication : lundi 20 novembre 2017 09:42

  Par Nicolas Vidal - David Sala revient pour nous sur ce magnifique projet BD où il a adapté une nouvelle de l’écrivain Stefan Zweig, “le joueur d’échec”. Un travail admirable et une vision personnelle de ce récit où David Sala excelle dans le trait, le choix des couleurs et la construction d’un récit entre folie, secrets et échecs. Un des albums de l’année assurément !

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !

Sans langue de bois

Chômage : Pôle Emploi, une machine infernale selon Cécile Hautefeuille

Chômage : Pôle Emploi, une machine infernale selon Cécile Hautefeuille

Publication : vendredi 20 octobre 2017 10:11

  Par Romain Rougé - Cécile Hautefeuille est journaliste. De son expérience de demandeuse d’emploi est né un blog, Le Minisphère du Chômage et des Idées reçues, puis un livre, La machine infernale : Racontez-moi Pôle Emploi.

Evénement

BANNER BLUENOTE

 

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Idées de voyages

BANNER VOYAGE

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Écoutez de la musique

CARRE MUSIQUE

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicité

bandeau auto editionlight

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer