NOGUEZPar Marc Emile Baronheid - Joyeusement vôtre. Peut-être fallait-il lire McNeil après Dominique Noguez, docteur ès Humour noir, dont le dernier opus, un florilège de textes parus en revues, met en joie ou en admiration.

Rien que l’éloge de François-Marie Banier mérite le tableau d’honneur, Noguez y prêtant à cet ex- jeune faune d’Aragon, qui urinait dans les hortensias de sa bienfaitrice Liliane Bettencourt, d’éclatantes vertus de sigisbée et des facultés de saillies salées. En arbitre des inélégances, Dominique le bien prénommé charge les sapeurs du français, passe outre l’encens, le soufre et le sperme chez Montherlant, pour saluer « un styliste éblouissant, aigu, moderne. Un écrivain, tout simplement, un de nos plus grands », démontre comment ne pas enseigner la littérature, établit le cadastre de la république du 6e arrondissement parisien, dépose neuf (pro)positions pour faire l’humour. On gardera pour la bonne bouche le Trésor de la sagesse antique. A l’attaque brutale et primaire, cet observateur passionné de la vie littéraire préfère le plaisir de la feinte et la jubilation intérieure de la touche. Ce vademecum délicat est une réponse  narquoise à la question comment peut-on être perçant ? Il n’est  bon Usbek que de Paris.

 

«Causes joyeuses ou désespérées» , Dominique Noguez, Albin Michel, 15 euros


Lire aussi dans notre sélection littéraire :

Langue française : les journalistes respectent-ils les règles ?

François Hollande : Marc Large et Guillaume Meurice, la touche corrosive

Benoît Duteurtre : l\'absurdité du quotidien en question

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Commentez l'article

A LA UNE

Sous la glace : une vision glaçante et ironique du monde de l’entreprise

Sous la glace : une vision glaçante et ironique du monde de l’entreprise

Publication : jeudi 14 décembre 2017 15:22

Par Eloise Bouchet - Comment trouver sa place dans un monde qui fait la part belle au profit immédiat au détriment de toute valeur humaniste ? Un monde qui porte aux nues les « winners », ceux qui n’hésitent pas à écraser les autres pour parvenir à leurs fins ?

Neymar : du FC Barcelone au PSG, toujours une valise d'avance

Neymar : du FC Barcelone au PSG, toujours une valise d'avance

Publication : jeudi 14 décembre 2017 10:13

  Par Pascal Baronheid - Fashion victims par excellence, mercenaires, sales gosses, les protagonistes du football sont peu suspects de fidélité, sauf à leur valise, élément fondamental de la panoplie de première nécessité.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !

Sans langue de bois

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Publication : mardi 28 novembre 2017 11:23

  Par Nicolas Vidal - Depuis la parution de France Orange Mécanique en 2013, le journaliste Laurent Obertone déjoue tous les pronostics littéraires. Ses livres font fureur en librairie malgré une presse très rétive aux sujets qu’il aborde et qui ne se prive pas de dénoncer ses idées.

Écoutez de la musique

CARRE MUSIQUE

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Idées de voyages

BANNER VOYAGE

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer