POMME

Par Jean-Christophe Mary - De Barbara à Dolly Parton, en passant par Elvis Presley ou First Aid Kit, la jeune Lyonnaise conjugue à tous les temps artistes d’hier et d’aujourd’hui. Une pop folk énergique et soyeuse aux belles harmonies vocales. Rencontre avec Pomme.


 D’où vient ce pseudo « Pomme" ? Quelle est la symbolique derrière ça ? Pouvez vous nous donner votre véritable identité ?
Dans la vraie vie je m'appelle Claire Pommet, d'où Pomme. C'est assez simple!
 

 La musique chez vous, c’est un peu une histoire de famille …. Racontez nous un peu…   
En réalité mes frères et sœurs et moi (nous sommes 4) avons tous été inscrits au solfège et à la pratique d'un instrument de notre choix (trompette, batterie, accordéon pour mes frères et sœurs et violoncelle pour moi)! Mon père n'est pas du tout musicien et ma mère joue un peu de flûte traversière
 

Des studios de répétitions à ce premier album, il ne vous a pas fallu longtemps pour devenir professionnelle ? Avez- vous l'impression de vivre un conte de fée ?
Un peu c'est vrai ! Mais ça fait maintenant presque 6 ans que je fais des concerts et que je vis ma musique quotidiennement. Je pense que je me sens très chanceuse mais c'est aussi devenu mon métier depuis quelques temps, donc c'est du travail !

 

Adolescente, vous écoutiez quoi à la maison?
J'écoutais Lady Gaga, Lilly Allen, Camélia Jordana et Cœur de Pirate, ainsi que des chanteuses de country américaine et de la chanson française des 60’s et 70’s.

 

Pop, folk, country vos influences sont multiples mais se concentrent sur une période : la fin des 60’s le début des 70’s ?
Oui et non, car j'ai écouté beaucoup de country 60/70s étant ado mais j'en suis un peu revenue depuis quelques années. Après j’ai eu une grosse période plutôt folk dépressive  où j’écoutais Keaton Henson, Sufjan Stevens, Aldous Harding. J'écoute aussi énormément de pop d'aujourd'hui.  

 

Des influences qui vont jusqu’au look hippie bohème des 70’s...
Haha, oui par contre j'adore cette période en terme de vêtements. Je chine des trucs de ces années là des que je peux dans des friperies.
 

On souligne des influences multiples : Joan Baez, Joni Mitchell, Barbara, mais aussi plus récemment les deux sœurs suédoises de First Aid Kit pour les effets, les bidouillages sonores. De qui vous sentez-vous le plus proche ?
Barbara est à mon sens vraiment la plus grande chanteuse. Dire que je me sens proche d'elle serait un peu osé hahahah mais si j'étais une âme qui traverse le temps je voudrais être elle.
Après, d’un point de vie générationnel, je suis  clairement plus proche des First Aid Kit, deux sœurs suédoises qui font de la folk.

 

L’album reflète-t-il ce que vous êtes sur scène ? Qui l’a produit ? Parlez nous un peu de lui ?
Ce sont Benjamin Hekkimian, Matthieu Joly et moi même qui avons produit mon album «  A peu près ». Benjamin a une chaîne youtube sur laquelle il re manie des classiques pop et rock à merveille! Cest un musicien extraordinaire. On a tout fait à 3. L'album est beaucoup plus produit que ce que sera mon set sur scène! En live, je veux remanier l'album dans une version acoustique bricolée. Je n'aurai qu'un seul musicien !

 

Souvent les artistes sont animés par un moteur universel : l'amour déçu, la solitude, la souffrance aussi sont des thèmes récurrent chez vous. Ca part d’expériences vécues ?
Oui et non. Je n'ai pas vécu tant d'histoires d'amour que ça et ça fait presque 1 an que je suis ultra heureuse en amour. Mais même dans l'amour heureux il y a une remise en question de soi même qui est permanente. L'autre devient un miroir à qualités et défauts.
Quant à la solitude, elle m'accompagne dans 80% des moments de ma vie car je voyage beaucoup et ça fait 6 ans que je suis seule sur scène. J'aime être seule! Mais parfois ça amène à trop réfléchir. Alors j'écris des chansons!

 

Profitez-vous de la scène pour faire des reprises ?
Oui ! J’ai beaucoup repris « Coat of Many Colors » de Dolly Parton, et plus récemment « Umbrella » de Rihanna ,« I can't help falling in love with you » d’Elvis.
 

Vous connaissez bien les scènes parisiennes. En préférez vous une particulièrement ? Laquelle vous a le plus marqué ? (une anecdote?)
Je pense que l'endroit le plus majestueux était le Théâtre du Rond Point avec Pierre Lapointe. Le théâtre, c'est un art qui me fascine. Il y'a très peu de programmation musicale dans celui ci et j'étais honorée d'y jouer. J'ouvrais pour Pierre Lapointe.
 

Vous avez fait des premières parties de Vianney, Angus & Julia Stone, Yael Naïm, Pierre Lapointe…. Quelles sont vos impressions? Qu’avez vous appris de ces moments ?
Ce sont des expériences hyper enrichissantes, c'est un public qui me découvre à chaque fois. En fait je me sentais juste chanceuse d'être la. Je me suis fait plein d'amis.
 

A quelques minutes d'entrée en scène, comment vous sentez vous ? Avez vous un rituel particulier, des petites traditions avant chaque concert … Des petites manies ?
 Hum pas vraiment, les dernières minutes sont les plus stressantes.. je fais es échauffements vocaux et j’essaye de me détendre!
 
L’Amérique et ses grandes plaines se retrouvent souvent dans vos morceaux. Une tournée aux USA, ça vous plairait ?
J'adorerais! c'est un pays qui m'a beaucoup influencée musicalement et que son immensité est fascinante.  Même si Donald Trump m'a un peu retiré le goût de l'aventure…

Vous connaissez bien Paris. Avez-vous un endroit où vous aimez flâner ? Avez-vous un Paris secret, des petits coins de Paradis ?
J'aime beaucoup la rue du Commandant Lamy qui part de la Roquette, il y a plein un bon petit restau végétarien et les gens sont tous gentils. Il y a un magasin où tout est bio et on peut y trouver un tas de trucs, le bazar bio, j'y vais au moins une fois par semaine. J'aime le café pinson dans le marais qui est un endroit rassurant.

 

Pomme
« A peu près »
En concert à la Boule Noire les 18,19, 20 et 21 Septembre

Le site officiel de Pomme

( crédit photo Marta Bevacqua )

 

Lire aussi dans nos interviews Backstage :

Paris Combo : un nouveau chapitre musical

La Louise : des textes pour le plaisir

Da Silva : "Cette aventure est périlleuse mais heureuse"

No Money Kids : la bombe électro-blues

 

 

 

Commentez l'article

A LA UNE

Julien Cottereau : Imagine-toi émerveille le théâtre des Mathurins

Julien Cottereau : Imagine-toi émerveille le théâtre des Mathurins

Publication : samedi 9 décembre 2017 08:44

  Par Romain Rougé – Dans Imagine-toi, Julien Cottereau incarne un personnage poétique et lunaire. Au théâtre des Mathurins de Paris, il nous amène dans son terrier tapissé de mimes et de merveilleux.

Exit : une idée originale du Hip Hop et de sa singularité

Exit : une idée originale du Hip Hop et de sa singularité

Publication : jeudi 7 décembre 2017 16:51

  Par Eloise Bouchet - Pour la quatrième année consécutive, La Maison des Métallos s’associe au Centre chorégraphique national de Créteil et du Val de Marne dans le cadre du festival Kalypso qui invite le public à découvrir dans dix-huit espaces d’Ile-de-France des créations hip hop aussi éclectiques que surprenantes.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !

Sans langue de bois

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Publication : mardi 28 novembre 2017 11:23

  Par Nicolas Vidal - Depuis la parution de France Orange Mécanique en 2013, le journaliste Laurent Obertone déjoue tous les pronostics littéraires. Ses livres font fureur en librairie malgré une presse très rétive aux sujets qu’il aborde et qui ne se prive pas de dénoncer ses idées.

Écoutez de la musique

CARRE MUSIQUE

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Idées de voyages

BANNER VOYAGE

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer