AGAHTACHRISTIEPar Emmanuelle de Boysson - Après le succès de son 7e roman, en 1926, Agatha Christie fugue, laissant sa voiture sur le bord d’une route. 11 jours plus tard, elle réapparaît dans un hôtel où elle avait donné son identité sous le nom de la maîtresse de son mari.

La presse est en émoi. Cette disparition éclipse va faire de la reine du polar une star. Frédérique Deghelt se met dans la peau d’Agatha. Affligée par le décès de sa mère et les mensonges de son homme, celle-ci n’arrive plus à écrire. Vit-elle dans une fiction ? Comment a-t-elle pu faire fi de l’angoisse des siens ? Est-elle perturbée psychologiquement ? A ces questions, Frédérique Deghelt porte des réponses sensibles où l’on découvre que cette reine du polar doutait d’elle, ne s’aimait pas,  souffrait d’être trahie par son mari, se culpabilisait et paniquait à l’idée de ne pas être à la hauteur, de ne pas pouvoir finir un polar. Ecriture limpide ; très intéressante réflexion sur l’inspiration qui dépend des états d’âme de l’écrivain.

 

« Agatha » de Frédérique Deghelt (Plon)

 

Lire aussi dans notre sélection de romans :

Virginie Despentes : le marteau, la faucille et l’entregent

Pologne : Anna, une petite fille qui échappe à l'horreur

Biarritz : le corps d'un jeune libraire découvert sur la plage

 

 

 

Commentez l'article

A LA UNE

Hoc,ou le Nez : une pièce qui dérange

Hoc,ou le Nez : une pièce qui dérange

Publication : lundi 20 novembre 2017 16:06

  Par Eloise Bouchet - Publiée pour la première fois en 1835 dans la revue littéraire Le Contemporain, la nouvelle fantastique de Gogol, « Le Nez », raconte l’histoire d’un homme qui perd mystérieusement son nez et qui part à sa recherche. Peinture de la société pétersbourgeoise du XIXème siècle et de ses travers, Le Nez offre également une réflexion philosophique sur la place de l’homme dans la société.

David Sala : à la conquête de Stefan Zweig

David Sala : à la conquête de Stefan Zweig

Publication : lundi 20 novembre 2017 09:42

  Par Nicolas Vidal - David Sala revient pour nous sur ce magnifique projet BD où il a adapté une nouvelle de l’écrivain Stefan Zweig, “le joueur d’échec”. Un travail admirable et une vision personnelle de ce récit où David Sala excelle dans le trait, le choix des couleurs et la construction d’un récit entre folie, secrets et échecs. Un des albums de l’année assurément !

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !

Sans langue de bois

Chômage : Pôle Emploi, une machine infernale selon Cécile Hautefeuille

Chômage : Pôle Emploi, une machine infernale selon Cécile Hautefeuille

Publication : vendredi 20 octobre 2017 10:11

  Par Romain Rougé - Cécile Hautefeuille est journaliste. De son expérience de demandeuse d’emploi est né un blog, Le Minisphère du Chômage et des Idées reçues, puis un livre, La machine infernale : Racontez-moi Pôle Emploi.

Evénement

BANNER BLUENOTE

 

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Idées de voyages

BANNER VOYAGE

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Écoutez de la musique

CARRE MUSIQUE

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicité

bandeau auto editionlight

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer