SEVITPar Emmanuelle de Boysson - 1939. Pologne. Anna a 7 ans. Son père prof de fac est convoqué par les Allemands et disparaît. Il est emmené dans une prison de Cracovie puis vers un camp de concentration.

La petite attend son père lorsqu’elle rencontre dans la rue un Grand Monsieur polyglotte, qui parle aux oiseaux, l’homme hirondelle.  Elle se confie, il lui propose de partir sur les routes pour échapper aux Nazis. L’auteur arrive à mettre de la poésie dans cette période horrible. L’enfant a la capacité de s’abstraire, d’oublier. Un très beau roman.

 

« Anna et l’homme hirondelle », de Gabriel Savit (Seghers, traduit de l’anglais)

 

Lire aussi dans notre sélection de romans :

Biarritz : le corps d'un jeune libraire découvert sur la plage

Australie : ados, malades et follement amoureux

Karen Kohler : une réflexion qui fait du bien

Poker : la descente aux enfers d\'un père et d\'un fils

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Commentez l'article

A LA UNE

Sous la glace : une vision glaçante et ironique du monde de l’entreprise

Sous la glace : une vision glaçante et ironique du monde de l’entreprise

Publication : jeudi 14 décembre 2017 15:22

Par Eloise Bouchet - Comment trouver sa place dans un monde qui fait la part belle au profit immédiat au détriment de toute valeur humaniste ? Un monde qui porte aux nues les « winners », ceux qui n’hésitent pas à écraser les autres pour parvenir à leurs fins ?

Neymar : du FC Barcelone au PSG, toujours une valise d'avance

Neymar : du FC Barcelone au PSG, toujours une valise d'avance

Publication : jeudi 14 décembre 2017 10:13

  Par Pascal Baronheid - Fashion victims par excellence, mercenaires, sales gosses, les protagonistes du football sont peu suspects de fidélité, sauf à leur valise, élément fondamental de la panoplie de première nécessité.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !

Sans langue de bois

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Publication : mardi 28 novembre 2017 11:23

  Par Nicolas Vidal - Depuis la parution de France Orange Mécanique en 2013, le journaliste Laurent Obertone déjoue tous les pronostics littéraires. Ses livres font fureur en librairie malgré une presse très rétive aux sujets qu’il aborde et qui ne se prive pas de dénoncer ses idées.

Écoutez de la musique

CARRE MUSIQUE

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Idées de voyages

BANNER VOYAGE

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer