BENOIT DUTEURTREPar Emmanuelle de Boysson - Benoît Duteurtre poursuit sa satire des absurdités de la vie quotidienne. Avec « Pourquoi je préfère rester chez moi » (Fayard), il s’interroge sur l’emploi de l’anglais à toutes les sauces dans une Europe dont l’Angleterre s’est exclue.

Comment se fait-il qu’au pays des droits de l’homme, le président se rende si souvent en Arabie saoudite ? Pourquoi la maire de Paris, Mme Hidalgo, a-t-elle fermé les voies sur berge, suscitant des embouteillages monstres ? Tout en s’agaçant, l’auteur célèbre Barry White, le théâtre du boulevard, Offenbach, Olivier Messiaen, et les peintres de la seconde école de Paris. Un vrai gentleman ! Un livre qui parlera à chacun.

« Pourquoi je préfère rester chez moi » de Benoit Duteurtre (Fayard)

 

Lire aussi dans notre sélection littéraire :

 Confessions d'une banquière : l'envers de l'argent

Syrie : L’énigme Nissan se poursuit post-mortem à Raqqa

Anne Nivat : une immersion chez les Français

 

Enregistrer

Enregistrer

Commentez l'article

A LA UNE

Julien Cottereau : Imagine-toi émerveille le théâtre des Mathurins

Julien Cottereau : Imagine-toi émerveille le théâtre des Mathurins

Publication : samedi 9 décembre 2017 08:44

  Par Romain Rougé – Dans Imagine-toi, Julien Cottereau incarne un personnage poétique et lunaire. Au théâtre des Mathurins de Paris, il nous amène dans son terrier tapissé de mimes et de merveilleux.

Exit : une idée originale du Hip Hop et de sa singularité

Exit : une idée originale du Hip Hop et de sa singularité

Publication : jeudi 7 décembre 2017 16:51

  Par Eloise Bouchet - Pour la quatrième année consécutive, La Maison des Métallos s’associe au Centre chorégraphique national de Créteil et du Val de Marne dans le cadre du festival Kalypso qui invite le public à découvrir dans dix-huit espaces d’Ile-de-France des créations hip hop aussi éclectiques que surprenantes.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !

Sans langue de bois

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Publication : mardi 28 novembre 2017 11:23

  Par Nicolas Vidal - Depuis la parution de France Orange Mécanique en 2013, le journaliste Laurent Obertone déjoue tous les pronostics littéraires. Ses livres font fureur en librairie malgré une presse très rétive aux sujets qu’il aborde et qui ne se prive pas de dénoncer ses idées.

Écoutez de la musique

CARRE MUSIQUE

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Idées de voyages

BANNER VOYAGE

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer