Frédérci Dard - Dictionnaire amoureux de San AntonioPar Marc Emile Baronheid - Plus moyen de se débarrasser de Frédéric Dard, encore moins de son âme damnée San-Antonio. Depuis sa disparition en 2000 (sa dernière coquetterie : enjamber deux siècles), il n’a pas quitté les beaux quartiers des librairies.

 

Tout de même, San-Antonio après Dumas, Proust, Stendhal, dans une collection passionnée, il fallait oser ! Eric Bouhier a eu le bon goût de ne pas jouer les hagiographes compassés. Il n’est pas question ici d’habit vert, mais de langue verte et de séquences puisées dans l’élément naturel de celui qui s’auto-proclamait le Jules Verne du vocabulaire. « La dernière des forfaitures à l’égard de San-Antonio, le célébrant ici dans un Dictionnaire amoureux, serait de censurer certains sujets, pour cause de pudibonderie mal placée. Il n’a jamais eu de ces pudeurs, suivons son exemple ! ». Revisitons joyeusement l’univers du virtuose de la clarinette à moustache, pour tenter de comprendre comment un présumé stakhanoviste de la littérature de gare devient la coqueluche de l’ignorance universitaire. Peut-être à force de rouler la société dans les orties, de rappeler  que la vérité des alcôves est autrement saine que le plaisir solitaire des urnes, de fouetter ici l’attelage de la gauloiserie  mais de signer là de très réussis romans psychologiques. Frédéric Dard ne vaut pas que par Bérurier. Nulle trace de Guy Carlier, au gré des 130 entrées de ce dictionnaire  déployant le foisonnement de l’œuvre autant que la gaieté tourmentée de l’homme. Bouhier prouve que la qualité d’analyse n’est pas soluble dans l’enthousiasme.

« Dictionnaire amoureux de San-Antonio », Eric Bouhier, Plon, 25 euros

Lire aussi dans notre sélection littéraire :

Du couvent au bordel : quand le joli monde s'encanaille

Libertinage : Gastronomie et littérature, accélérateurs de plaisir

Capitol Records : l'odyssée du célèbre label par Taschen

Commentez l'article

A LA UNE

Julien Cottereau : Imagine-toi émerveille le théâtre des Mathurins

Julien Cottereau : Imagine-toi émerveille le théâtre des Mathurins

Publication : samedi 9 décembre 2017 08:44

  Par Romain Rougé – Dans Imagine-toi, Julien Cottereau incarne un personnage poétique et lunaire. Au théâtre des Mathurins de Paris, il nous amène dans son terrier tapissé de mimes et de merveilleux.

Exit : une idée originale du Hip Hop et de sa singularité

Exit : une idée originale du Hip Hop et de sa singularité

Publication : jeudi 7 décembre 2017 16:51

  Par Eloise Bouchet - Pour la quatrième année consécutive, La Maison des Métallos s’associe au Centre chorégraphique national de Créteil et du Val de Marne dans le cadre du festival Kalypso qui invite le public à découvrir dans dix-huit espaces d’Ile-de-France des créations hip hop aussi éclectiques que surprenantes.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !

Sans langue de bois

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Publication : mardi 28 novembre 2017 11:23

  Par Nicolas Vidal - Depuis la parution de France Orange Mécanique en 2013, le journaliste Laurent Obertone déjoue tous les pronostics littéraires. Ses livres font fureur en librairie malgré une presse très rétive aux sujets qu’il aborde et qui ne se prive pas de dénoncer ses idées.

Écoutez de la musique

CARRE MUSIQUE

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Idées de voyages

BANNER VOYAGE

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer