Georges PerecPar Marc Emile Baronheid - Membre de l’Oulipo, Georges Perec fonde ses œuvres sur l’utilisation de contraintes formelles, littéraires ou mathématiques, qui marquent son style. Il est donc intéressant de lire ses impressions sur le travail romanesque de Robbe-Grillet

On en trouve un témoignage dans le chapitre « Perec lecteur » du cahier de l’Herne consacré à celui qui demeure un contemporain capital. Nombre de documents inédits et rares, de fac-similés et d’illustrations, dans un volume aux contributeurs abordant les thématiques fondamentales d’une œuvre dont sont proposés des textes ludiques (notamment des pastiches de titres de romans policiers) et des esquisses de projets attestant la présence chez Perec de l’interrogation autobiographique. On trouve en outre des comptes rendus critiques importants – mais perdus de vue -contemporains de  ses livres. L’occasion de (re)situer la galaxie perecquienne.


« Georges Perec », cahier dirigé par Claude Burgelin, Maryline Heck et Christelle Reggianni, L’Herne, 29 euros

Lire aussi dans notre sélection de livres :

Bertrand Dicale : une passion opiniâtre pour la chanson française

Aborigènes : le récit singulier d’Eddie Mittelette sur l'Australie

Amin Maalouf : l'éclairage de quatre siècles d’histoire de France

La police des moeurs : une analyse sans concession de Jean-Marc Berlière 

Enregistrer

Commentez l'article

A LA UNE

Cinémed : Dede, la force des femmes dans la Géorgie traditionnelle

Cinémed : Dede, la force des femmes dans la Géorgie traditionnelle

Publication : lundi 23 octobre 2017 09:46

  Par Romain Rougé – Dans la catégorie des longs métrages de la compétition officielle du Cinémed de Montpellier, il y a souvent de petites pépites qui émergent. C’est le cas de Dede, un premier film géorgien de Mariam Khatchvani.

Cinémed : Razzia de Nabil Ayouch, une photographie sublime du Maroc

Cinémed : Razzia de Nabil Ayouch, une photographie sublime du Maroc

Publication : dimanche 22 octobre 2017 18:55

  Par Romain Rougé – Le réalisateur franco-marocain Nabil Ayouch a fait sensation lors de la présentation de Razzia, en ouverture du 39ème Cinémed de Montpellier. Le film a d’ores et déjà été choisi pour représenter le Maroc aux oscars 2018.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !

Sans langue de bois

Chômage : Pôle Emploi, une machine infernale selon Cécile Hautefeuille

Chômage : Pôle Emploi, une machine infernale selon Cécile Hautefeuille

Publication : vendredi 20 octobre 2017 10:11

  Par Romain Rougé - Cécile Hautefeuille est journaliste. De son expérience de demandeuse d’emploi est né un blog, Le Minisphère du Chômage et des Idées reçues, puis un livre, La machine infernale : Racontez-moi Pôle Emploi.

Idées de voyages

BANNER VOYAGE

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Écoutez de la musique

CARRE MUSIQUE

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicité

bandeau auto editionlight

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer