Gregory Porter Live in BerlinPar Jean-Christophe Mary - Dans ce concert filmé à la Philharmonie de Berlin le 18 mai 2016, Gregory Porter interprète les grands titres de sa carrière. Pour le plus grand bonheur des fans.

Grégory Porter : l'homme qui peut tout chanter

En l’espace de six ans et quatre albums, Grégory Porter s’est forgé une personnalité à part, si forte, qu’il est devenu impossible de le classer quelque part. Jazz, soul,blues, ou gospel, sa voix sublime de baryton multiples les nuances et les tons. Gregory Porter peut tout chanter. Comme le révèle ce live, le premier de sa carrière, il opte pour des structures musicales qui débordent largement l’univers de jazz. Ballade mid tempo, titres swing au groove sensuel, l’homme au visage poupon, cagoulé derrière sa barbe noire, produit une musique aux sonorités en dehors du temps et des modes.

Grégory Porter : des allers retour entre rétro et avant-garde

D’ailleurs il nous le prouve une fois de plus avec ces titres qui brouille un peu plus les pistes d’un jazz faisant des allers retour entre le rétro et l’avant- garde. Derrière ce piano qui fait corps avec la voix, ces arrangements cuivrés par le saxophone , le jazzman transforme la Philarmonie de Berlin en un club de jazz enfumé ou jam torrides alternent avec de délicats pianos voix. Tantôt les notes glissent et s’enfoncent vers les eaux calmes de la douceur avec une certaine saveur romantique. Tantôt elles dérapent vite en improvisations folles pour finir en feu d’artifice sonore. Gregory Porter fait partie de ces alchimistes musicaux qui vous emmènent toujours plus loin, vers des contrées musicales aux paysages fantasmagoriques où l'imaginaire de chacun peut vagabonder au gré de ses humeurs et de son rythme. Certains titres tels  « Free »,« Musical genocide , On My Way To Harlem « ou le puissant « Liquid Spirit » avec ces claquements de mains donnent une furieuse envie de se lever et de danser. D’autres plus apaisés, ressemblent à de longues plages musicales taillées pour les scènes intimistes avec ce piano envoûtant de Chip Crawford qui vogue au grès de l’instant. Et quand on voit ces images sur scène on est transporté comme hors de l'espace et du temps. Du grand art.

Grégory Porter " Live In Berlin" ( Eagle Vision - Universal )

Holding On 2) On My Way To Harlem / What s Going On 3) Take Me To The Alley 4) Don t Lose Your Steam 5) Hey Laura 6) Liquid Spirit 7) Consequence Of Love (CD Disc 2) 8) Bass Solo / Papa Was A Rolling Stone 9) Musical Genocide 10) Don t Be A Fool 11) Work Song / Drum Solo 12) In Fashion 13) Be Good (Lion s Song) 14) 1960 What? 15) Water Under Bridges 16) Free / Thank You (Falettinme Be Mice Elf Agin)

 

 

Lire aussi dans notre sélection de DVD :

Vinyle : Une série sexe, drogue et rock’n’roll désormais culte

Friday Night Lights :  Il était une fois l’Amérique moyenne

Katyn : le chef d'oeuvre controversé d'Andrzej Wajda

Outlander : Une saga épique au coeur des Highlands

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Commentez l'article

A LA UNE

Sous la glace : une vision glaçante et ironique du monde de l’entreprise

Sous la glace : une vision glaçante et ironique du monde de l’entreprise

Publication : jeudi 14 décembre 2017 15:22

Par Eloise Bouchet - Comment trouver sa place dans un monde qui fait la part belle au profit immédiat au détriment de toute valeur humaniste ? Un monde qui porte aux nues les « winners », ceux qui n’hésitent pas à écraser les autres pour parvenir à leurs fins ?

Neymar : du FC Barcelone au PSG, toujours une valise d'avance

Neymar : du FC Barcelone au PSG, toujours une valise d'avance

Publication : jeudi 14 décembre 2017 10:13

  Par Pascal Baronheid - Fashion victims par excellence, mercenaires, sales gosses, les protagonistes du football sont peu suspects de fidélité, sauf à leur valise, élément fondamental de la panoplie de première nécessité.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !

Sans langue de bois

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Publication : mardi 28 novembre 2017 11:23

  Par Nicolas Vidal - Depuis la parution de France Orange Mécanique en 2013, le journaliste Laurent Obertone déjoue tous les pronostics littéraires. Ses livres font fureur en librairie malgré une presse très rétive aux sujets qu’il aborde et qui ne se prive pas de dénoncer ses idées.

Écoutez de la musique

CARRE MUSIQUE

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Idées de voyages

BANNER VOYAGE

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer