WROCLAW CEREMONIE - EUROPE - 2016 Par Nicolas Vidal ( depuis Wroclaw) - Ce samedi 17 décembre, Wroclaw a fêté la cérémonie de clôture en tant que capitale européenne de la culture en 2016.  Organisée dans le monumental hall des congrès,  une foule triée sur le volet s'est pressée dans l'immense salle de conférence.


Premier à prendre la parole, Rafal Dutkiewicz, le Maire de Wroclaw s'est félicité du succès de cette désignation européenne qui "a permis un développement économique pour la ville et un grand succès auprès du public". Il s'est également réjoui que Wroclaw "ait su relever ce défi et honorer cette nomination pour la ville qui a en a bénéficié grandement pour sa place en Europe et dans le monde."
À la fin de son discours, le maire de Wroclaw à brandi une pancarte avec le hashtag #Wolnemedia pour afficher son soutien à la liberté de la presse et son rôle dans la démocratie suite au mouvement de contestation sociale qui secoue la Pologne.

Donald Tusk : un discours pour dénoncer l'attitude anti-démocratique du gouvernement

Le polonais Donald Tusk, Président du Conseil Européen, a pris à son tour la parole pour remercier le maire de Wroclaw et le succès de cet événement. Il a abordé sans détour  les tourments politiques polonais, et la question de "la démocratie et des valeurs qui doivent respecter la culture" suite aux événements de contestations qui se sont déroulé à Varsovie.
Il a abordé les tourments politiques polonais, et la question de "la démocratie et des valeurs qui doivent respecter la culture". Donald Tusk a également salué ceux qui s'engagent à préserver les "standards européens de la démocratie" en Pologne. Donald Tusk a poursuivi en dénonçant les troubles sociaux actuels en Pologne
"Après les incidents d'hier au parlement et dans les rues de Varsovie (...) j'attends de ceux qui exercent réellement le pouvoir dans notre pays, de respecter la population, les principes et les valeurs constitutionnelles, les procédures établies et les bonnes manières".
Donald Tusk à intensifie sa charge contre le gouvernement actuel "Quand on prive le peuple  d'accès à l'information ou qu'on impose un modèle de vie unique, la démocratie devient aussi invivable qu'une dictature".
"C'est pourquoi dans des moments difficiles, il faut se poser la questions sur les perspectives européennes de la Pologne. " Donald Tusk a conclu en disant que "la liberté de la presse et la démocratie doivent primer."

Retour à la culture et à Wroclaw 2016. Jaroslaw Fret s'est exprimé à son tour, entouré des 8 directeurs de la programmation qui se sont fait passer la pancarte #wolnemedia, exhibée  plutôt par Rafal Dutkiewicz, pour dresser un bilan de cette année riche en évènements, porté par des programmations diverses et intenses.

Puis les organisateurs ont détaillé les bienfaits de cet événement sur la population de Wroclaw et sur la region de Basse Silésie quant à son rapport à la culture et aux arts. La création de très nombreux spectacles et l'émergence de plusieurs lieux culturels dans la ville " ont également favorisé cet engouement populaire". Chez les organisateurs, il est annoncé que près de 5 200 000 personnes ont participé à l'événement durant cette année 2016.

Spectacle de clôture : une hymne à l'Europe et à ses peuples

Pour honorer en beauté cet événement,  il a été imaginé un spectacle musical époustouflant dans la Halle du centenaire, monument singulier par sa forme circulaire.  Grâce à une mise en scène audacieuse, l'histoire de la Pologne et plus largement de l'Europe a été revue de façon autant poétique que tragique. De très nombreux figurants, en mouvement constant autour de 4 structures métalliques ainsi que des acrobates ont permis cet hommage à l'histoire de l'Europe à travers une parabole sur la famille.  Un orchestre symphonique installé  en surplomb a proposé une partie musicale forte et émouvante. Quant à cette immense scène , elle a été le cadre idéal pour proposer une tranche d'histoire polonaise et une célébration manifeste de la culture européenne a l'occasion de cette distinction que fut la Capitale européenne de la Culture. Un spectacle qui finit en apothéose avec le tocsin d'une cloche qui retentit pour annoncer la paix dans une Europe réunie. On reprochera tout de même une conclusion très européiste servie par une parabole sur la famille qui fera très certainement plaisir aux institutions européennes dans leur ensemble. Il aurait été peut-être préférable de profiter de cette exposition pour mettre en valeur l'histoire compliquée  mais aussi extrêmement riche de Wroclaw et plus largement de toute la Pologne.

Force est de constater que Wroclaw a bénéficié grandement des attraits d'une distinction comme celle de la capitale européenne de la culture qui a fait de 2016 une belle année pour la culture polonaise.

Wroclaw - Capitale européenne de la culture - 2016

Le site officiel

 

(crédit photo @BSC NEWS / N.V)

 

Lire aussi dans nos actualités culturelles à l'étranger :

Wroclaw : les 8 piliers de la Capitale européenne de la culture

Wroclaw : une capitale culturelle au carrefour de l’Europe

Mémorial de Verdun : une visite incontournable pour le centenaire

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Commentez l'article

A LA UNE

Cinémed : Dede, la force des femmes dans la Géorgie traditionnelle

Cinémed : Dede, la force des femmes dans la Géorgie traditionnelle

Publication : lundi 23 octobre 2017 09:46

  Par Romain Rougé – Dans la catégorie des longs métrages de la compétition officielle du Cinémed de Montpellier, il y a souvent de petites pépites qui émergent. C’est le cas de Dede, un premier film géorgien de Mariam Khatchvani.

Cinémed : Razzia de Nabil Ayouch, une photographie sublime du Maroc

Cinémed : Razzia de Nabil Ayouch, une photographie sublime du Maroc

Publication : dimanche 22 octobre 2017 18:55

  Par Romain Rougé – Le réalisateur franco-marocain Nabil Ayouch a fait sensation lors de la présentation de Razzia, en ouverture du 39ème Cinémed de Montpellier. Le film a d’ores et déjà été choisi pour représenter le Maroc aux oscars 2018.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !

Sans langue de bois

Chômage : Pôle Emploi, une machine infernale selon Cécile Hautefeuille

Chômage : Pôle Emploi, une machine infernale selon Cécile Hautefeuille

Publication : vendredi 20 octobre 2017 10:11

  Par Romain Rougé - Cécile Hautefeuille est journaliste. De son expérience de demandeuse d’emploi est né un blog, Le Minisphère du Chômage et des Idées reçues, puis un livre, La machine infernale : Racontez-moi Pôle Emploi.

Écoutez de la musique

CARRE MUSIQUE

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicité

bandeau auto editionlight

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer