CentreNationaldeMusiquePar Nicolas Vidal - Rafal Dutkiewicz souhaitait que Wroclaw devienne «  un espace dans lequel créer une nouvelle qualité de vie en créant des besoins de participer à la culture. » Dans cette optique, Wroclaw compte déjà près de 70 festivals culturels de toutes sortes passant du cinéma à la musique, au théâtre ainsi « qu’à la confluence de plusieurs dispositifs artistiques ».

 

Wroclaw : une programmation culture dense et fournie à travers huit disciplines

Pour cette année 2016, afin de satisfaire les exigences propres à une désignation comme celle de Capitale européenne de la culture, la programmation a été axée autour de huit programmes artistiques, dirigés par autant de responsables spécialisés dans chaque thème. Ewa Michnik, directrice de l’Opéra National de Wroclaw a conduit la programmation autour de l’Opéra, l’acteur et metteur en scène Jaroslaw Fret celui du Théâtre. Agnieszka Frankow-Zelany, directrice du Choeur national du Forum de la Musique a élaboré la programmation musicale. Michel Bieniek, Conservateur et directeur du Festival « Survival » a coordonné une mise en valeur des Arts Plastiques. Le Cinéma a été confié à Roman Gutek, directeur du Festival International de Cinéma T-Mobile et de l’American Festival Film. Quant à Irek Grin, Chris Baldwin  et Zbigniew Zerniki, ils ont été chargés respectivement de la littérature, de la performance et de l’architecture. Le fil rouge de l’ensemble de ces huit programmations a suivi la volonté de travailler « en rapport avec l’évolution des besoins, et des attentes des consommateurs de culture » tout en se concentrant sur les caractères festifs et singuliers des événements ».

 

Wroclaw : capitale mondiale du livre de l’Unesco du 23 avril 2016 au 22 avril 2017

En ce qui concerne plus particulièrement la partie « Littérature et lecture », Irek Grin, écrivain, éditeur et directeur du Festival International du roman policier a souhaité bâtir une programmation « pour créer de nouvelles conditions et de nouvelles règles du jeu de la littérature. » Lorsqu’on sait que Wroclaw a été désigné comme capitale mondiale du livre de l’Unesco du 23 avril 2016 au 22 avril 2017, l’écrivain a en partie réussi son pari. Irek Grin s’est également réjoui du lancement du concours pour créer un hymne mondial du livre. C’est le poème «  Petit cheveu du poète » de Tadeusz Rozewicz diisparu en 2014 qui a eu l’honneur de cette distinction.
Wroclaw a donc beaucoup oeuvré en cette année 2016 pour l’épanouissement de la culture sous toutes ses formes et a montré que la Pologne pouvait aussi se signaler dans cette capacité à réfléchir, à débattre, à cultiver et à réfléchir.

 

Lire aussi dans les chroniques de nos voyages culturels :

Wroclaw : une capitale culturelle au carrefour de l’Europe

Mémorial de Verdun : une visite incontournable pour le centenaire

Lisbonne : l'Alfama, l'âme de Lisbonne et le fado

Lisbonne : une cité riche, culturelle et dépaysante

Enregistrer

Enregistrer

Commentez l'article

Le BSC NEWS Magazine du mois

COUV BSCNEWS DECEMBRE2017

 

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A LA UNE

Laëtitia Eïdo : "La série Fauda montre l’horreur d’un conflit sans fin"

Laëtitia Eïdo : "La série Fauda montre l’horreur d’un conflit sans fin"

Publication : mercredi 17 janvier 2018 16:19

Par Antoine Coste Dombre - Des yeux noirs perçants et une voix assurée, Laëtitia Eïdo paraît sûre d’elle. Un caractère bien trempé qui tranche avec une sensibilité évidente.

Amandine Dhée : « Le père est une mère très acceptable »

Amandine Dhée : « Le père est une mère très acceptable »

Publication : mardi 16 janvier 2018 15:52

Par Marc Emile Baronheid - « Hors de question que je couve en silence » : le sois ronde et tais-toi n’a pas cours, dans ce brûlot marqué au fer du féminisme subtil.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !

Soutenez Putsch !

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicité

KO1

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Sans langue de bois

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Publication : mardi 28 novembre 2017 11:23

  Par Nicolas Vidal - Depuis la parution de France Orange Mécanique en 2013, le journaliste Laurent Obertone déjoue tous les pronostics littéraires. Ses livres font fureur en librairie malgré une presse très rétive aux sujets qu’il aborde et qui ne se prive pas de dénoncer ses idées.

Écoutez de la musique

CARRE MUSIQUE

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer