Cracovie : le joyau architectural de la PolognePar Nicolas Vidal (Depuis Cracovie) - Quelques jours seulement après les Journées Mondiales de la Jeunesse sur le campus Misericordiae où le pape François s'est adressé à des milliers de jeunes catholiques, Cracovie, l'ancienne ville royale et capitale de la Pologne jusqu'au XVII ème siècle a retrouvé un peu de calme.

Considéré par l'Unesco comme l'une des 12 plus belles villes du Monde, Cracovie resplendit par sa profusion et sa grandeur architecturale. Son coeur bat sur la place du Grand Marché ( Rynke Glowny) où la foule se presse d'un coin à l'autre, naviguant entre les restaurants et les cafés.

Le château de Wawel surplombe la ville sur la colline du même nom. À ses pieds, se déploie la Vistule. Tout autant que sa cathédrale gothique, le château est un lieu incontournable pour qui visite Cracovie.  Résidence des Rois de Pologne depuis le XIème siècle, il est au croisement artistique de trois grandes périodes d'architecture : le roman, le gothique et la renaissance.

Cracovie : Une vieille ville hors du temps

La Vieille Ville, quant à elle, regorge de ruelles, de places et de porches qui invitent à s'évader hors du temps en y flânant et en s'y perdant parfois. Tout autour de la Vieille Ville, vous pourrez déambuler sur la boucle de verdure appelée « Le collier vert de jardins de la ville ». Les Planty (du français « planter ») furent créés au début du XIXe siècle sur l’emplacement des fortifications médiévales tombant en ruine.

Cracovie est également une ville universitaire de premier plan avec près de 70 000 étudiants. Cet aspect insuffle à Cracovie une ambiance très festive et nocturne qui se propage à une multitudes de bars, de pubs et de restaurants.  L'université Jagellonne est l'un des fleurons de ce pôle intellectuel polonais.

Le Musée de la Gestapo : Cracovie au temps de l'occupation

Par ailleurs, n'économisez pas une visite au Musée de la Gestapo situé à quelques encablures seulement de la vieille ville pour découvrir Cracovie pendant l'occupation allemande puis l'arrivée de l'armée soviétique tout aussi dramatique pour les Polonais. Comme au Musée de l'Insurrection de Varsovie (lire l'article ici), le choix a été pris de montrer notamment la barbarie allemande sous son jour le plus sombre. La salle unique du Musée est organisée de façon chronologique en suivant un marquage au sol couvrant les années 1942 à 1956. Certaines images sont saisissantes comme la pendaison des résistants polonais sur la place publique. Ces clichés sont intégrés dans de petites encoches placées sous une potence reconstituée qui rajoute à l'effroi des crimes commis.
 
Plusieurs figures SS parmi les plus sanguinaires sont présentées sur de grands panneaux rotatifs à côté des résistants polonais parmi les plus célèbres. À la fin de la visite, sollicitez les préposés du Musée pour visiter les geôles de la Gestapo dans un coin de la cour qui vous y conduiront de bon coeur. L'accueil est charmant et totalement investi dans l'histoire de Cracovie.

Musée de la Gestapo
ul. Pomorska 2
mhk.pl/oddzialy/ulica_pomorska
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Heures d'ouverture :
Eté (mai - octobre)
mardi - samedi et le deuxième dimanche du mois :  10h00 - 17h30
Hiver (novembre - avril)
mardi, jeudi, vendredi, samedi et le deuxième dimanche du mois :  9h00 - 16h00
mercredi :  10h00 -17h00

Le site officiel de l'Office du Tourisme de Cracovie : ww.krakow.travel/fr

( Crédit Photo - N.V )

 

Lire aussi dans les actualités des voyage culturels :

Varsovie : l'émouvant musée de l'Insurrection

Varsovie : une capitale de contrastes et de disparités

Berlin : une immersion dans le QG de la Stasi

Berlin : Le Reichstag ou la transparence de la démocratie allemande

Berlin : Topographie de la Terreur, une exposition passionnante

Commentez l'article

A LA UNE

Chômage : Pôle Emploi, une machine infernale selon Cécile Hautefeuille

Chômage : Pôle Emploi, une machine infernale selon Cécile Hautefeuille

Publication : vendredi 20 octobre 2017 10:11

  Par Romain Rougé - Cécile Hautefeuille est journaliste. De son expérience de demandeuse d’emploi est né un blog, Le Minisphère du Chômage et des Idées reçues, puis un livre, La machine infernale : Racontez-moi Pôle Emploi.

Les écrans pour les enfants : un grave problème de santé publique ?

Les écrans pour les enfants : un grave problème de santé publique ?

Publication : jeudi 19 octobre 2017 08:43

  Par Nicolas Vidal - Au détour d’une revue de presse, je suis tombé nez à nez avec cet article troublant, paru chez nos confrères de la Correspondance de la presse : “Les professionnels de l’audiovisuel s’interrogent sur la possibilité d’interdire totalement les écrans aux enfants”. Passionnante et effrayante question.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !

Sans langue de bois

Chômage : Pôle Emploi, une machine infernale selon Cécile Hautefeuille

Chômage : Pôle Emploi, une machine infernale selon Cécile Hautefeuille

Publication : vendredi 20 octobre 2017 10:11

  Par Romain Rougé - Cécile Hautefeuille est journaliste. De son expérience de demandeuse d’emploi est né un blog, Le Minisphère du Chômage et des Idées reçues, puis un livre, La machine infernale : Racontez-moi Pôle Emploi.

Écoutez de la musique

CARRE MUSIQUE

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicité

bandeau auto editionlight

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer