Varsovie - Musée de l'Insurrection Par Vidal Nicolas (depuis Varsovie) -  Inauguré en 2004, Warsaw Pass (Muzeum Powstania Warszawskiego ) est assurément une visite incontournable pour mieux appréhender l'histoire de la capitale polonaise.

Situé à l'Ouest au coeur d'un ensemble de tours et de bureaux dans l'ancienne centrale électrique des tramways,  il est recommandé d'opter pour le métro qui vous laissera à quelques centaines de mètres de l'entrée. Privilégiez également une visite matinale pour éviter l'affluence à l'achat des tickets mais également pour l'intérieur du musée, car même immense, la mise en scène de celui-ci présente des espaces étroits où il est difficile de circuler lorsque le flots des visiteurs s'épaissit au fil de la journée. Cela participe à une volonté assumée de plonger le visiteur dans une ambiance lourde et pesante.

L'insurrection de Varsovie : le massacre de la population

Le postulat historique du musée couvre tout aussi bien l'occupation allemande que la mise en place du régime communiste à la fin des combats apportant autant de douleur et de répression à la population de Varsovie. Ce fut au début du mois d'août 1944 que la résistance polonaise attaqua les allemands avec le peu de moyens dont elle disposait face à une Wehrmacht bien mieux équipée. Près de 150 000 polonais seront massacrés  après deux mois de combats acharnés. On se souviendra de l'attente coupable de l'armée Rouge de l'autre côté de la Vistule, fleuve bordant Varsovie, laissant les insurgés se faire massacrer par l'armée allemande.

Le musée de l'Insurrection se découvre de façon chronologique. Vous apprécierez une foule de photos, de vidéos et d'éléments historiques extrêmement bien documentés et accompagnés d'un fond sonore entêtant qui fait penser à des battements cardiaques. L'accent est mis sur la détermination et le patriotisme des insurgés à libérer Varsovie du joug allemand. L'hommage est rendu aux grandes figures de l'insurrection et à ces milliers d'anonymes.
La reconstitution d'une imprimerie clandestine, les différents uniformes de la résistance polonaise et de ses grades, la réplique de l'avion de ravitaillement qui s'abîma au-dessus de Varsovie ou encore les armes utilisées par les Polonais et les Allemands sont autant d'indices qui contribue à l'éclairage passionnant de cette période.

À noter des séries de clichés et de vidéos extrêmement violentes sur les exécutions et la barbarie de la Wehrmacht perpétrés sur les insurgés et la population de Varsovie. Elles sont positionnées dans deux structures en béton surélevées afin de limiter le visionnage aux adultes.

Musee de l'Insurrection
79, Rue Gryzbowska
Site officiel :  www.1944.pl
Tarif : 18 Zl

( > Nous vous invitons également à souscrire à la Warsaw Pass qui vous facilitera l'accès de très nombreux lieux et l'application de réductions sur bon nombre d'activités. Pour les féru(e)s de Musique, pensez aussi au Chopin Warsaw Tour pour partir sur les traces du compositeur dans les rues de Varsovie. )

Lire aussi dans les actualités sur nos voyages culturels :

Varsovie : une capitale de contrastes et de disparités

Berlin : une immersion dans le QG de la Stasi

Berlin : Le Reichstag ou la transparence de la démocratie allemande

Berlin : Topographie de la Terreur, une exposition passionnante

Europe Centrale : le reportage de l'été à suivre à la Une du Bscnews.fr

 

Commentez l'article

A LA UNE

Sous la glace : une vision glaçante et ironique du monde de l’entreprise

Sous la glace : une vision glaçante et ironique du monde de l’entreprise

Publication : jeudi 14 décembre 2017 15:22

Par Eloise Bouchet - Comment trouver sa place dans un monde qui fait la part belle au profit immédiat au détriment de toute valeur humaniste ? Un monde qui porte aux nues les « winners », ceux qui n’hésitent pas à écraser les autres pour parvenir à leurs fins ?

Neymar : du FC Barcelone au PSG, toujours une valise d'avance

Neymar : du FC Barcelone au PSG, toujours une valise d'avance

Publication : jeudi 14 décembre 2017 10:13

  Par Pascal Baronheid - Fashion victims par excellence, mercenaires, sales gosses, les protagonistes du football sont peu suspects de fidélité, sauf à leur valise, élément fondamental de la panoplie de première nécessité.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !

Sans langue de bois

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Publication : mardi 28 novembre 2017 11:23

  Par Nicolas Vidal - Depuis la parution de France Orange Mécanique en 2013, le journaliste Laurent Obertone déjoue tous les pronostics littéraires. Ses livres font fureur en librairie malgré une presse très rétive aux sujets qu’il aborde et qui ne se prive pas de dénoncer ses idées.

Écoutez de la musique

CARRE MUSIQUE

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer