Casa Azzurri - Montpellier - Parc des Expos - PérolsPar Nicolas Vidal - Loin des hooligans et des émeutes du début de l'Euro 2016 de football, la Casa Azzurri de Montpellier où l'équipe d'Italie a son camp de base, accueille sa Fan Zone installée par la fédération de football italienne.

L’ambiance est bonne enfant en cette fin d'après-midi du lundi 27 juin.  Ici, une population hétéroclite se presse derrière les portes vitrées dans cette aile du Parc des Expositions à quelques encablures de la mer sous une chaleur lourde. Des italiens de passage en France, des supporters peinturlurés, des expatriés venus vivre dans la capitale languedocienne se mélangent aux officiels et aux hôtesses. Un point commun : leur attachement viscéral à la Squadra Azzura et son incroyable enthousiasme à pratiquer le beau jeu, libéré de son catenaccio légendaire. Un écran géant domine la salle où les tifosi sont regroupés sur des chaises en plastique. L’ambiance monte d’un cran et devient plus solennelle lorsque retentit l’hymne italien, le « Fratelli d’Italia ».

La Squadra Azzura :  l'Italie rassemblée à la Casa Azzurri

Chaque action offensive de la Squadra soulève les 200 personnes de la Casa Azzurri, portées par les acclamations et les applaudissements. Un cameraman de la Rai déambule caméra sur l'épaule dans les allées, prêt à filmer au plus près chaque explosion de joie.
Au milieu d'une marrée bleue, quelques supporters espagnols tentent de se faire entendre au milieu de la salle sous la réprobation bienveillante des supporters italiens. Parmi la foule, de jeunes médecins italiens officiant à l'hôpital  s'enthousiasment et gesticulent. Derrière eux, une restauratrice d'origine italienne qui tient une pizzeria en bord de mer ne cesse de crier pour encourager la Squadra Azzura, survoltée. Ici et là, des enfants et des jeunes gens haranguent la foule debout sur les chaises. Au premier but italien, la Casa Azzurri s'embrase dans un brouhaha de cris et d'accolades viriles. L'Italie joue bien et domine incontestablement les espagnols. Le second but italien à la toute fin du match finit par propulser la salle dans une liesse intense. La partie se termine et les commentaires vont bon train. La salle se vide et les congratulations se font sur le parvis au milieu des drapeaux et des maillots italiens. Dans quelques heures, la Squadra Azzura sera de retour à Montpellier après cette victoire pour se préparer à jouer un quart de finale. Tous les supporters ont pris rendez-vous samedi soir à la Casa Azzurri pour assister au match contre l'Allemagne et continuer à vibrer. Une belle soirée bleutée en perspective où le football et la bonne humeur feront cause commune dans l'espoir que l'Italie accède aux quarts de finale de l'euro 2016.

Casa Azzurri
Parc des expositions - Accueil B
34473 Pérols ( Hérault )

 

Lire aussi dans les actualités culturelles et sportives :

Euro 2016 : toute la compétition dans un seul guide

Football : une qcm sur le tatouage d’Antoine Griezmann

Les Diables Rouges : la volonté de précéder la victoire

Equipe de France : 3 questions cruciales à se poser

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Commentez l'article

A LA UNE

Cinémed : Dede, la force des femmes dans la Géorgie traditionnelle

Cinémed : Dede, la force des femmes dans la Géorgie traditionnelle

Publication : lundi 23 octobre 2017 09:46

  Par Romain Rougé – Dans la catégorie des longs métrages de la compétition officielle du Cinémed de Montpellier, il y a souvent de petites pépites qui émergent. C’est le cas de Dede, un premier film géorgien de Mariam Khatchvani.

Cinémed : Razzia de Nabil Ayouch, une photographie sublime du Maroc

Cinémed : Razzia de Nabil Ayouch, une photographie sublime du Maroc

Publication : dimanche 22 octobre 2017 18:55

  Par Romain Rougé – Le réalisateur franco-marocain Nabil Ayouch a fait sensation lors de la présentation de Razzia, en ouverture du 39ème Cinémed de Montpellier. Le film a d’ores et déjà été choisi pour représenter le Maroc aux oscars 2018.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !

Sans langue de bois

Chômage : Pôle Emploi, une machine infernale selon Cécile Hautefeuille

Chômage : Pôle Emploi, une machine infernale selon Cécile Hautefeuille

Publication : vendredi 20 octobre 2017 10:11

  Par Romain Rougé - Cécile Hautefeuille est journaliste. De son expérience de demandeuse d’emploi est né un blog, Le Minisphère du Chômage et des Idées reçues, puis un livre, La machine infernale : Racontez-moi Pôle Emploi.

Idées de voyages

BANNER VOYAGE

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Écoutez de la musique

CARRE MUSIQUE

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicité

bandeau auto editionlight

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer