9782262064297Par Marc-Emile Baronheid - « En dépit de la poudre désinfectante répandue dans la salle de bain, la chambre et sur son lit, l’odeur de sang, métallique et écoeurante, est omniprésente. Des coussins et draps ensanglantés gisent sur le sol. Elle tente d’éponger le sang coagulé. Ouvrant un placard pour se saisir du nécessaire, elle pousse un hurlement… ».

Ce n’est ni le roman d’un nouveau maître du suspense, ni un récit de Pierre Bellemare. C’est un épisode de la vie d’Edna, dite « la Lapine », archétype même de la créature satanique, qui a réellement existé. Elle côtoie des femmes autrement toxiques, voire fatales, toutes acoquinées à des gangsters, dont les exploits sont relatés par une auteure en quête de sensation(s). Al Capone, Chicago, la prohibition : dans l’ordre, le tiercé du désordre. L’épopée du syndicat du crime, des rives du Calumet aux récifs de Hollywood. Derrière chaque grand homme, fût-il un bandit sanguinaire, il y a une femme. Les égéries des mauvais garçons écument les clubs les plus tendance, trônent triomphalement à la table des célébrités ou mettent carrément la main à la pâte, telle Bonnie Parker, la Juliette au revolver du Romeo crépusculaire Clyde Barrow. Un soleil noir éclabousse désormais ces amazones de l’ombre.

Lady Scarface
Diane Ducret
Perrin Plon
21 euros

À lire aussi dans notre sélection :

Fabrice Luchini : l’obsession du texte et l’enfantement du comédien

Simone de Beauvoir : entre symbole du féminisme et narcissisme

Léonard de Vinci : un ouvrage complet et passionnant

Ernest Hemingway : un texte original agrémenté d'inédits

Commentez l'article

A LA UNE

Cinémed : Dede, la force des femmes dans la Géorgie traditionnelle

Cinémed : Dede, la force des femmes dans la Géorgie traditionnelle

Publication : lundi 23 octobre 2017 09:46

  Par Romain Rougé – Dans la catégorie des longs métrages de la compétition officielle du Cinémed de Montpellier, il y a souvent de petites pépites qui émergent. C’est le cas de Dede, un premier film géorgien de Mariam Khatchvani.

Cinémed : Razzia de Nabil Ayouch, une photographie sublime du Maroc

Cinémed : Razzia de Nabil Ayouch, une photographie sublime du Maroc

Publication : dimanche 22 octobre 2017 18:55

  Par Romain Rougé – Le réalisateur franco-marocain Nabil Ayouch a fait sensation lors de la présentation de Razzia, en ouverture du 39ème Cinémed de Montpellier. Le film a d’ores et déjà été choisi pour représenter le Maroc aux oscars 2018.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !

Sans langue de bois

Chômage : Pôle Emploi, une machine infernale selon Cécile Hautefeuille

Chômage : Pôle Emploi, une machine infernale selon Cécile Hautefeuille

Publication : vendredi 20 octobre 2017 10:11

  Par Romain Rougé - Cécile Hautefeuille est journaliste. De son expérience de demandeuse d’emploi est né un blog, Le Minisphère du Chômage et des Idées reçues, puis un livre, La machine infernale : Racontez-moi Pôle Emploi.

Idées de voyages

BANNER VOYAGE

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Écoutez de la musique

CARRE MUSIQUE

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicité

bandeau auto editionlight

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer