La Serie NoirePar Marc Emile Baroneid  - Commencer l’année par quelques nuits blanches est très envisageable, pourvu que vous osiez ouvrir l’envoûtante histoire de la Série Noire qui est assurément l’un des ouvrages majeurs de l’année 2015. Ajoutez-y quelques parutions récentes et les plus puissants des somnifères seront inopérants.

C’est un peu la transposition du syndrome de Peter Pan. La Série Noire est une septuagénaire qui refuse de vieillir, depuis sa bénédiction sur les fonts baptismaux par le révérend Marcel Duhamel. Voici l’histoire d’un enfant désiré, s’il faut en croire Antoine Gallimard. Il a eu des parrains prestigieux, des précepteurs attentionnés, des enfants terriblement espiègles, farouchement indépendants, mais toujours demeurés dans le giron familial, parfois contre vents et marées.
La plus mythique des collections de romans policiers, fer de lance du genre, un temps nourrisson chétif avant de donner le sein à quantité d’auteurs « difficiles » de la jeune maison Gallimard. La collection doit tout et plus encore à Marcel Duhamel, cet ami de Prévert et de Queneau qui l’a créée peu après la Libération. Son histoire est passionnante, chevillée à la saga d’une maison d’édition qui deviendrait un des fleurons majeurs de la France dans le monde. L’éditeur donne accès à toutes ses archives pour la raconter. Les choix, les tendances, les influences, les porosités avec l’air du temps, les changements de direction, l’évolution des couvertures (c’est primordial pour l’armada des collectionneurs,  puristes,  nostalgiques et autres inconditionnels de ce qui demeure une aventure inégalée), les affiches, les bandes d’hameçonnage, les transpositions au cinéma, les témoignages d’admiration du monde littéraire, les portraits fidèles et  scrupuleux de quelques auteurs phares. Parmi les suivants de Duhamel, c’est Raynal qui paraît avoir le projet le plus abouti et la juste prescience des nouveaux enjeux. Si vous appartenez aux rares habitants de la planète terre qui n’ont jamais entendu parler de cette collection, appropriez-vous un exemplaire de ce livre. Vous rougirez de honte de n’être que des débutants tardifs et du plaisir de rejoindre le cercle des nouveaux privilégiés.

 

« C’est l’histoire de la Série Noire 1945-2015 », sous la direction de Franck Lhommeau et Alban Cerisier », Gallimard, 29 euros

 

 

Lire aussi dans Polars :

L'argot du polar : une inventivité littéraire ininterrompue

Jean-Christophe Grangé : le La Bruyère des turpitudes de ce siècle

Jax Miller : furia au Kentucky

Editions Jigal : Philippe Georget tient le cap

Bertrand du Chambon : la vraie bonne surprise d'un polar

 

Commentez l'article

Le BSC NEWS Magazine du mois

COUV BSCNEWS DECEMBRE2017

 

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A LA UNE

Mona Leu Leu : « Le grenier, une histoire de transition et de famille »

Mona Leu Leu : « Le grenier, une histoire de transition et de famille »

Publication : jeudi 18 janvier 2018 16:10

Par Nicolas Vidal - Incontournable et talentueuse artiste, Mona Leu Leu a bluffé la rédaction du BSC NEWS avec son magnifique ouvrage “Le grenier” !

Pierrat Brothers : du bon usage des pièces à conviction

Pierrat Brothers : du bon usage des pièces à conviction

Publication : jeudi 18 janvier 2018 15:18

Par Marc-Emile Baronheid - Les Pierrat Brothers sont les nouveaux Dupont Dupond. Sauf qu’avec eux c’est du sérieux. Pour preuve, leur livre à quatre mains, fondé sur le bon usage de pièces à conviction dans quantité d’affaires criminelles.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !

Soutenez Putsch !

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicité

KO1

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Sans langue de bois

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Publication : mardi 28 novembre 2017 11:23

  Par Nicolas Vidal - Depuis la parution de France Orange Mécanique en 2013, le journaliste Laurent Obertone déjoue tous les pronostics littéraires. Ses livres font fureur en librairie malgré une presse très rétive aux sujets qu’il aborde et qui ne se prive pas de dénoncer ses idées.

Écoutez de la musique

CARRE MUSIQUE

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Idées de voyages

BANNER VOYAGE

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer