Comme si c'était toiPar Julie Cadilhac - Bscnews.fr/ Anna Alessi a 30 ans : c’est une jeune femme qui s’épanouit dans son métier d’enseignante universitaire, spécialiste de la période byzantine. Célibataire, elle ne souffre pourtant pas de la solitude car elle s’est forgée une carapace depuis ses années lycée. En effet, à l’époque, elle était très grosse et terriblement mal dans sa peau. Toute sa vie, elle se souviendrait de l’humiliation que lui avait fait subir le playboy de l’école, James, en lui faisant croire qu’il envisageait de faire un duo chanté avec elle et l’avait laissée seule sur scène le moment venu, victime de projections de friandises et des moqueries des élèves. Anna est vraiment heureuse que cette période soit révolue...aussi, le jour où elle découvre que l’exposition Théodora -dont elle doit être le commissaire- est encadrée par « Parlez», l’agence de conseil en marketing numérique dont le chef de projet est James en personne, le passé resurgit avec une violence terrible. Anna saura-t-elle faire preuve de sang froid et se concentrer que sur l’Opération Théodora? James la reconnaîtra-t-elle? Le passé et le présent peuvent-ils faire bon ménage?

Une romance pleine de fraîcheur qui joue parfaitement avec les codes du genre. Les personnages sont attachants, les rebondissements bien présents et procurent quelques jolies surprises même si, somme toute, on sait bien que tout finira bien...Parfois, à l’approche des beaux jours et en période de désillusion générale, un peu de douceur ne fait de mal à personne!

« La tension dans la pièce était à son comble.
- Si nous pouvions nous rencontrer rapidement pour filmer une séance de questions-réponses, ce serait utile, intervint James, le visage impassible, en insistant avec une pointe de sarcasme sur «utile».
- Oui, je pense que cela aiderait, Anna, si James et vous pouviez vous retrouver bientôt autour d’un café, dit John nerveusement. Pour s’assurer que nous sommes tous satisfaits de l’orientation du projet. J’ai le sentiment que cette collaboration va se révéler extrêmement fructueuse.
Anna lança à James un regard qui suggérait qu’elle glisserait peut-être quelques gouttes de poison dans son café quand ils se verraient, et la réunion prit fin.»

Comme si c’était toi
Auteur: Mhairi McFarlane
Éditions: Milady
Prix: 18,20€
545 pages

A lire aussi:

Joanna Bolouri : Phoebe et la liste de ses envies

Romance, romance, quand tu nous tiens!

Près de toi : l'amour est plus fort que le malheur

Miroir, miroir, dis-moi qui je suis!

Samantha Bailly narre avec humour la réalité du stage en entreprise

Quand Amour et Fantastique se conjuguent (presque!) à l'unisson

Un road trip torride et passionné

Avant toi : une histoire d'amour à hauteur d'homme

 

 

Commentez l'article

Le BSC NEWS Magazine du mois

COUV BSCNEWS DECEMBRE2017

 

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A LA UNE

Mona Leu Leu : « Le grenier, une histoire de transition et de famille »

Mona Leu Leu : « Le grenier, une histoire de transition et de famille »

Publication : jeudi 18 janvier 2018 16:10

Par Nicolas Vidal - Incontournable et talentueuse artiste, Mona Leu Leu a bluffé la rédaction du BSC NEWS avec son magnifique ouvrage “Le grenier” !

Pierrat Brothers : du bon usage des pièces à conviction

Pierrat Brothers : du bon usage des pièces à conviction

Publication : jeudi 18 janvier 2018 15:18

Par Marc-Emile Baronheid - Les Pierrat Brothers sont les nouveaux Dupont Dupond. Sauf qu’avec eux c’est du sérieux. Pour preuve, leur livre à quatre mains, fondé sur le bon usage de pièces à conviction dans quantité d’affaires criminelles.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !

Publicité

KO1

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Sans langue de bois

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Publication : mardi 28 novembre 2017 11:23

  Par Nicolas Vidal - Depuis la parution de France Orange Mécanique en 2013, le journaliste Laurent Obertone déjoue tous les pronostics littéraires. Ses livres font fureur en librairie malgré une presse très rétive aux sujets qu’il aborde et qui ne se prive pas de dénoncer ses idées.

Écoutez de la musique

CARRE MUSIQUE

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Idées de voyages

BANNER VOYAGE

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer