JerphagnonPar Nicolas Vidal - Bscnews.fr /  Disparu en septembre 2011, Lucien Jerphagnon a laissé un sourire indélébile et une brillance d’esprit inoxydable dans le monde intellectuel français. Il m’a fallu près de deux mois pour venir à bout de «Connais-toi toi-même... et fais ce que tu aimes» tant le propos est riche et la rhétorique précieuse. Paru aux Editions Albin Michel, peu de temps après sa disparition, cet ouvrage de l’adieu est un recueil des articles parus dans différentes revues. Il est toujours extrêmement délicat de classer Lucien Jerphagnon sur le trombinoscope des brillants intellectuels français. À la fois, philosophe, lecteur et conteur, Lucien Jerphagnon a eu cette force considérable de porter son public sur les rives oubliées de l’Histoire, de la Philosophie et de la Pensée.

L’avant-propos de l’auteur introduit de fort belle manière un postulat à la fois simple et brutal « Les sociétés n’aiment guère qu’on bouscule leur manière de penser et de vivre le quotidien, redoutant les possibles répercussions sur le politique, le religieux, ou sur les deux mêlée. (...) Bref, il faut penser poliment». Il revient également à la notion essentielle de l’étonnement déjà évoquée par la philosophe suisse Jeanne Hersch dans « L’étonnement philosophique*». De la Grèce à Rome allant jusqu’à Plotin et Saint Augustin (égérie philosophique de Lucien Jerphagnon) vous serez immergé dans une profonde et passionnante abysse du passé où mille et une choses vous sont contéees par l’auteur; de l’autorité sous l’empire romain jusqu’aux «secrets de gnostiques» en passant par la philosophie bergsonienne et la critique du cinéma qui a tenté de réapprendre l’époque depuis les années 2000. L’intelligence rayonnante de Lucien Jerphagnon ne cesse de se rappeller à notre bon plaisir des mots et de l’Esprit. «Ce sont les questions insolubles qui ont le plus bel avenir». Magistral Jerphagnon.

Connais-toi toi-même de Lucien Jerphagnon
Edition Albin Michel / 208 pages - 20 euros

L’étonnement philosophique de Jeanne Hersch ( Editions Folio Gallimard 1993 )

Photo: Pauline de Préval

A lire aussi:

La violence : un ouvrage qui soulève bien des questions

Qui sont les enfants cachés ? : un essai de qualité sur la Shoah

Raymond Pronier : une réflexion intelligente sur les raisons psychanalytiques de la haine de l'autre

Hervé Guibert : Etudes inachevées et esquisses synthétiques

Jonathan Crary : un éloge du repos contre la léthargie de masse

Vilaines pensées ? Non, saines pensées!

Jean-Michel Gravier : le plaisir de retrouver les années 70-80

Ce drôle de milieu littéraire !

Camarillo Hospital : une histoire terrifiante de la psychiatrie

Commentez l'article

Le BSC NEWS Magazine du mois

COUV BSCNEWS DECEMBRE2017

 

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A LA UNE

Michel Moatti : réflexion sur l’irrémédiable dégradation des repères sociaux

Michel Moatti : réflexion sur l’irrémédiable dégradation des repères sociaux

Publication : dimanche 21 janvier 2018 09:02

Par Marc Emile Baronheid - Blogs, réseaux sociaux, journalisme classique et information à la sauce internet sous-tendent l’odyssée d’un sociopathe particulièrement féroce.

Mona Leu Leu : « Le grenier, une histoire de transition et de famille »

Mona Leu Leu : « Le grenier, une histoire de transition et de famille »

Publication : jeudi 18 janvier 2018 16:10

Par Nicolas Vidal - Incontournable et talentueuse artiste, Mona Leu Leu a bluffé la rédaction du BSC NEWS avec son magnifique ouvrage “Le grenier” !

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !

Soutenez Putsch !

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicité

KO1

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Sans langue de bois

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Publication : mardi 28 novembre 2017 11:23

  Par Nicolas Vidal - Depuis la parution de France Orange Mécanique en 2013, le journaliste Laurent Obertone déjoue tous les pronostics littéraires. Ses livres font fureur en librairie malgré une presse très rétive aux sujets qu’il aborde et qui ne se prive pas de dénoncer ses idées.

Écoutez de la musique

CARRE MUSIQUE

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Idées de voyages

BANNER VOYAGE

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer