Blanche de CastillePar Régis Sully - Bscnews.fr/ C’est avec talent que l’auteur narre la vie de Blanche de Castille depuis sa Castille natale jusqu’au palais du Louvre avec en toile de fond la mentalité de ces temps-là. Lorsque les envoyés de Philippe Auguste allèrent quérir une épouse auprès d’Alphonse VIII de Castille, ils jetèrent leur dévolu sur Blanche, l’une de ses filles, parce que la seconde, Uracca, avait un prénom difficile à porter pour une future reine de France. Blanche devint donc l’épouse du futur Louis VIII qui accéda au trône en 1223 à la mort de son père Philippe-Auguste. Elle devint donc reine de France. Elle avait déjà tâté de la politique lors de l’expédition audacieuse de son mari en Angleterre où elle s’illustra dans l’organisation d’une armée pour l’aider. Mais en 1226 à la mort du roi,son époux ,la tâche fut encore plus ardue car elle hérita de la régence. Période de fragilité pour les Capétiens car les puissants barons voulaient s’affranchir de la tutelle royale et profitaient donc de la minorité du futur monarque pour avancer leurs pions. A cela s’ajouter les manigances de Philippe Hurepel, demi frère du roi défunt, qui alla jusqu’à tenter d’enlever le jeune monarque (1228). Le traité de Vendôme signé avec les grands du royaume est la manifestation éclatante de la capacité de la régente à défendre les intérêts de son fils et de son pays d’adoption.
Autre succès à porter au crédit de Blanche est le traité de Paris (1229) où Raimond de Toulouse fit amende honorable et donna sa fille en mariage au frère du roi. Le midi était tombé peu ou prou dans l’escarcelle des Capétiens. C’est lors d’une cérémonie solennelle, le 25 avril 1234 que Louis IX plus connu sous le nom de Saint Louis prit le pouvoir officiellement le pouvoir. Blanche s’effaça mais ne resta pas très loin de la politique menée par le roi. Elle retrouvera la Régence pleine et entière lorsque Saint Louis partira en croisade d’Aigues- Mortes en 1248.
L’auteur tire le bilan de sa première régence d’une manière originale : « En déposant entre les mains du roi le royaume qu’elle avait administrée en son nom, pendant sa minorité, Blanche aurait pu dire à son fils … » suit un long plaidoyer pro -domo sur les bienfaits de sa politique. C’est un des charmes de ce livre, l’autre est cette intrusion dans la vie intime de ces personnages historiques: il faut lire les subterfuges mis en oeuvre par la reine mère pour empêcher son fils d’avoir des moments d’intimité avec son épouse Marguerite de Provence, car, pour elle, le péché de chair ne pouvait se concevoir que pour procréer. De même son éducation catholique, issue de la cour du royaume de Castille, fit que l’éducation infligée à ses enfants et au futur Saint-Louis fut profondément religieuse et très stricte. Mais ce plongeon dans la vie privée de ce monarque se justifie car il n’a pas été sans conséquence sur la politique du futur roi. De même, l'une des raisons de départ aux croisades de Saint Louis n’est-elle pas d’échapper à cette mère omniprésente et tyrannique? Brion n’est pas le seul à en formuler l’hypothèse, Laurent Theis dans son excellent ouvrage "Chronologie commentée du Moyen Age français" paru chez Perrin( Tempus) écrit : « Sur les motifs profonds du roi il est difficile de se prononcer: renouveler le geste de piété et de prestige de ses prédécesseurs, s’émanciper de la tutelle maternelle ».
Ce livre très bien écrit est un régal. Ah! j’oubliais Marguerite de Provence, la bru de Blanche de Castille, est partie avec son mari en croisade ou peut-être en voyage de noces. Voyez pour vous faire une idée un des chapitres du livre intitulé « la belle- mère» . Bonne lecture.

 

« VOYEZ , BEAU SEIGNEUR, LA TERRE DE VOS ANCÊTRES. AIMEZ-LA, DEFENDEZ-LA, COMME JE L’AI MOI-MËME AIMEE ET DEFENDUE »

Blanche de Castille - Régente de France, Mère de Saint-Louis
de Marcel Brion
Editions Tallandier
Collection Texto dirigée par Jean-Claude
Zylberstein
10,50 euros T.T.C

A lire aussi:

Ian Kershaw : la tentative d’élimination du Führer

L’assassin de Bonaparte : une immersion passionnante au coeur du Directoire

Dimitri Casalli: l’Histoire Amputée

L’Encyclopédie de la grande guerre

L'Europe barbare : " l'histoire d'un continent qui sombre dans l'anarchie"

L'Allemagne sous la lumière crue de la fiction

Exercices de survie : le dernier ouvrage de Jorge Semprun

Marie-Pierre Rey narre une singulière rencontre franco-russe

Verdun : l’édification d’une légende ?

Commentez l'article

A LA UNE

Metallica : Master of Puppets, un retour musclé et stupéfiant

Metallica : Master of Puppets, un retour musclé et stupéfiant

Publication : vendredi 24 novembre 2017 11:56

  Par Jean-Christophe Mary - Trente ans après la déferlante Metallica des 80’s, les 4 cavaliers de l’apocalypse rééditent le légendaire « Master of Puppets » dans une version luxueuse. Le groupe metal aux 9 Grammy Awards et aux 110 millions de disques est sous les feux de l’actualité : la réédition de leur album culte Master Of Puppets et une nouvelle date en France en 2018.

Singin'in The Rain : le retour de la célèbre comédie musicale au Grand Palais

Singin'in The Rain : le retour de la célèbre comédie musicale au Grand Palais

Publication : jeudi 23 novembre 2017 14:53

  Par JC Mary - Après le succès phénoménal lors de sa création au Châtelet en 2015 puis 2016, Singin’in The Rain est de nouveau à l’affiche avec 47 représentations exceptionnelles. Pendant la fermeture du Théâtre du Châtelet pour travaux de rénovation, le film culte de la MGM est présenté live à la nef du Grand Palais.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !

Publicité

bandeau auto editionlight

 

BANNER PUBLICATION NOV2017

 

BANNER FACEBOOK NOV2017

 

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Sans langue de bois

Chômage : Pôle Emploi, une machine infernale selon Cécile Hautefeuille

Chômage : Pôle Emploi, une machine infernale selon Cécile Hautefeuille

Publication : vendredi 20 octobre 2017 10:11

  Par Romain Rougé - Cécile Hautefeuille est journaliste. De son expérience de demandeuse d’emploi est né un blog, Le Minisphère du Chômage et des Idées reçues, puis un livre, La machine infernale : Racontez-moi Pôle Emploi.

Écoutez de la musique

CARRE MUSIQUE

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 Emploi en France re

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Idées de voyages

BANNER VOYAGE

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer