PixelPar Julie Cadilhac - Bscnews.fr/ Sans-doute Mourad Merzouki a-t-il vu la conférence-spectacle " Un point c'est tout" d'Adrien Mondot et Claire Bardainne et son œil perspicace de chorégraphe lui a immédiatement soufflé toutes les possibilités que leur art "numérique" pouvait offrir à la danse - et réciproquement. Ensemble ils ont imaginé une aventure artistique au résultat magnifique : la vidéo interactive et la danse dialoguent, se complètent, fusionnent pour un feu d'artifice visuel auquel la création musicale n'ajoute aucune fausse note.

Sur scène, le numérique crée des paysages mouvants, un espace fait d'illusions qui permet - notamment- de donner l’impression au spectateur d'un plateau en trois dimensions...Autant de challenges que relève brillamment le chorégraphe, de son côté, en produisant avec les corps des effets de ralentis, de sensations de glissements sur tapis-roulant, de basculements.... Durant 1h10, les corps en mouvement jouent avec les pixels, les rythmes divers imposés par la musique, les jeux d'ombres et de lumières et il semble que les particules de lumières exécutent elles aussi leur propre ballet.
Que dire sinon que, sur le plateau, il semble que l'on exécute une expérience futuriste excitante où l'on peut mettre le temps en suspension, créer - par exemple-  en intérieur un ciel d'étoiles qui retombe en pluie de neige. Tout y devient possible et se distillent dans les veines du spectateur des vagues de bonheur, tant la rétine et le tympan sont sollicités harmonieusement.
Si les noces du numérique et de la danse sont une réussite de par la grâce qui en éclôt, Mourad Merzouki n'y oublie pas la performance physique et, en plus, de la présence du hip-hop sous divers styles, dont il est une figure importante depuis le début des années 90, le cirque prend une place prépondérante dans cette pièce: on découvre ainsi des scènes avec un grand cerceau, une contorsionniste et même un patineur à rollers. Les disciplines circassiennes s'allient à la danse pour former de mémorables duos dont un "duo amoureux" qui s'entortille délicieusement. Il semble, en compagnie de ces 11 interprètes, que le temps s'étire et que l'espace change ses codes ; un tourbillon de sensations nouvelles éclôt du jeu de Mourad Merzouki, d'Adrien Mondot et de Claire Bardainne sur nos perceptions.

Pixel? Un spectacle qui a la puissance évocatrice d'un paysage enneigé sur lequel tombent, à intervalles réguliers, des flocons...Bulles d'aise, notes mélancoliques ou joyeuses, en harmonie avec le coeur. Le temps y demeure en suspension, comme par magie. Invitation à la rêverie et au  bonheur de profiter pleinement de l'instant présent.

Pixel

Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val-de-Marne / Compagnie Käfig – direction Mourad Merzouki
Direction artistique et chorégraphie: Mourad Merzouki
Concept: Mourad Merzouki et Adrien M / Claire B
Création numérique: Adrien Mondot & Claire Bardainne
Création musicale : Armand Amar jouée par Sarah Nemtanu, violon - Julien Carton, piano - Nuria Rovira Salat, voix
Musique additionnelle, alto: Anne-Sophie Versnaeyen
Programmation batteries "Les Plocks", Artback Society : Stéphane Lavallée et Julien Delaune
Enregistrement, mixage, création sonore : Vincent Joinville
Recherche sons : Martin Fouilleul
Assistante du chorégraphe : Marjorie Hannoteaux
Interprétation : Rémi Autechaud dit RMS, Kader Belmoktar, Marc Brillant, Elodie Chan, Aurélien Chareyron, Yvener Guillaume, Amélie Jousseaume, Ludovic Lacroix, Xuan Le, Steven Valade, Médésséganvi Yetongnon dit Swing
Lumières : Yoann Tivoli, assisté de Nicolas Faucheux
Scénographie : Benjamin Lebreton
Costumes : Pascale Robin, assistée de Marie Grammatico
Peintures : Camille Courier de Mèré et Benjamin Lebreton
Production : Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val-de-Marne / Compagnie Käfig
Coproduction : Maison des Arts de Créteil, Espace Albert Camus - Bron
Avec le soutien de la Compagnie Adrien M / Claire B

Dates de représentation:
- Les 3,4 et 5 février 2015 à Montpellier Danse ( Corum - Opéra Berlioz)
- 7 > 10 février 2015 - 21:00 à Suresnes - France -Théâtre Jean Vilar - Festival Suresnes Cité Danse

- 13 > 14 février 2015 - 20:30 - Clamart - France- Théâtre Jean Arp
- 22 février 2015 - Modène - Italie- Teatro Comunale Luciano Pavarotti
- 3 > 4 mars 2015 - 20:30 - Perpignan - France- Théâtre de l'Archipel - Le Grenat
- 12 mars 2015 - 20:30 - Cusset - France- Théâtre de Cusset
- 17 > 18 mars 2015 - 20:30 - Annecy - France- Théâtre des Haras – Bonlieu Scène Nationale
- 20 mars 2015 - 20:30 - Orly - France- Centre culturel Aragon Triolet - Biennale de danse du Val-de-Marne
- 24 mars 2015 - 20:45 - Compiègne - France- Espace Jean Legendre
- 26 mars 2015 - 19:30 - Bron - France- Espace Albert Camus
- 28 mars 2015 - 20:30 - Saint-Maur - France- Théâtre de Saint-Maur, Biennale de danse du Val-de-Marne
- 3 avril 2015 - 20:30 - Noisy le Grand - France- Espace Michel Simon
- 8 avril 2015 - 20:30 - Vannes - France- Théâtre Anne de Bretagne
- 22 avril 2015 - 20:30 - Amiens - France-Maison de la Culture
- 28 avril 2015 - 20:30 - Bourg-en-Bresse - France- Théâtre de Bourg-en-Bresse
- 9 mai 2015 - 20:00 - Metz - France- L'Arsenal - Festival Metz en scènes
- 21 mai 2015 - 21:00 - Montceau les Mines - France - L’Embarcadère

 A lire aussi:

Nova vous fait danser

Rocio Molina : la puissance et le charme magnétiques d’un coup de talon

Untitled de Sciarroni? Une performance physique autour de l’art de la jongle

Contact : le ballet psychédélique de Philippe Découflé

La danse acoustique d'Emanuel Gat, comme une vague d'air frais

La clameur des arènes dérangeante de Salia Sanou

Alonzo King : la danse, à mi-chemin entre la poésie et la philosophie

Genesis : une chorégraphie métaphysique transculturelle superbe

Empty Moves : une performance pour 4 danseurs à l'accompagnement sonore discutable

Commentez l'article

A LA UNE

Sous la glace : une vision glaçante et ironique du monde de l’entreprise

Sous la glace : une vision glaçante et ironique du monde de l’entreprise

Publication : jeudi 14 décembre 2017 15:22

Par Eloise Bouchet - Comment trouver sa place dans un monde qui fait la part belle au profit immédiat au détriment de toute valeur humaniste ? Un monde qui porte aux nues les « winners », ceux qui n’hésitent pas à écraser les autres pour parvenir à leurs fins ?

Neymar : du FC Barcelone au PSG, toujours une valise d'avance

Neymar : du FC Barcelone au PSG, toujours une valise d'avance

Publication : jeudi 14 décembre 2017 10:13

  Par Pascal Baronheid - Fashion victims par excellence, mercenaires, sales gosses, les protagonistes du football sont peu suspects de fidélité, sauf à leur valise, élément fondamental de la panoplie de première nécessité.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !

Sans langue de bois

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Publication : mardi 28 novembre 2017 11:23

  Par Nicolas Vidal - Depuis la parution de France Orange Mécanique en 2013, le journaliste Laurent Obertone déjoue tous les pronostics littéraires. Ses livres font fureur en librairie malgré une presse très rétive aux sujets qu’il aborde et qui ne se prive pas de dénoncer ses idées.

Écoutez de la musique

CARRE MUSIQUE

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Idées de voyages

BANNER VOYAGE

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer