Une année au foyer - Nathanaël Dupré La tourPar Sophie Sendra - BSCNEWS.FR / Dans ce troisième essai, Nathanaël Dupré La Tour (mort prématurément en 2013) nous livre les « joies » d'être parents. Avec beaucoup d'humour et d'intelligence, l'auteur nous raconte une année entière de sa vie au cœur du foyer familial.


Il nous livre ses questionnements, ses interrogations, ses petits tracas quotidiens face à l'administration, à l'école et à ce regard si particulier que nous pourrions porter sur ces pères de famille qui choisissent de rester à la maison. Ce changement de regard nous est confié avec beaucoup de tendresse et de réalisme. Chacun peut s'y retrouver : pères, mères, conjoints. A la fin de cette « aventure » particulière, Nathanaël Dupré La Tour termine son récit par une très belle conclusion. Il s'agit là d'un bel hommage à la condition de parents.

 

Nathanaël Dupré La Tour, Une année au foyer, Éditions Le félin, 2014.


A lire aussi :

Vilaines pensées ? Non, saines pensées!

Jean-Michel Gravier : le plaisir de retrouver les années 70-80

Ce drôle de milieu littéraire !

Camarillo Hospital : une histoire terrifiante de la psychiatrie

Nietzsche et Rousseau, clairs et compréhensibles par tous ?

Lire est le propre de l’homme

René Descartes : les dessous du cogito

Bernard Turle: un air du temps vicié

 

Commentez l'article

A LA UNE

Persée : une pièce qui dynamite joyeusement le désespoir

Persée : une pièce qui dynamite joyeusement le désespoir

Publication : mardi 21 novembre 2017 15:27

  Par Eloise Bouchet - La jeune troupe « A quoi la compagnie », fondée en 2013, s’empare pour sa septième création du mythe de Persée et le revisite à sa sauce. Une sauce pimentée et concentrée. Le sous-titre allitéré, « Persée, la palpitante épopée pipée perpétuelle », qui sonne comme des paroles de Boby Lapointe, donne le ton : la pièce sera fantaisiste, (ré)créative et absurde.

Hoc,ou le Nez : une pièce qui dérange

Hoc,ou le Nez : une pièce qui dérange

Publication : lundi 20 novembre 2017 16:06

  Par Eloise Bouchet - Publiée pour la première fois en 1835 dans la revue littéraire Le Contemporain, la nouvelle fantastique de Gogol, « Le Nez », raconte l’histoire d’un homme qui perd mystérieusement son nez et qui part à sa recherche. Peinture de la société pétersbourgeoise du XIXème siècle et de ses travers, Le Nez offre également une réflexion philosophique sur la place de l’homme dans la société.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !

Publicité

bandeau auto editionlight

 

BANNER PUBLICATION NOV2017

 

BANNER FACEBOOK NOV2017

 

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Sans langue de bois

Chômage : Pôle Emploi, une machine infernale selon Cécile Hautefeuille

Chômage : Pôle Emploi, une machine infernale selon Cécile Hautefeuille

Publication : vendredi 20 octobre 2017 10:11

  Par Romain Rougé - Cécile Hautefeuille est journaliste. De son expérience de demandeuse d’emploi est né un blog, Le Minisphère du Chômage et des Idées reçues, puis un livre, La machine infernale : Racontez-moi Pôle Emploi.

Écoutez de la musique

CARRE MUSIQUE

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Idées de voyages

BANNER VOYAGE

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer