DiabètePar Laurence Biava- Bscnews.fr/ Le livre de Grégoire Lagger, physiologiste, biochimiste, éducateur de patients,  travaillant au sein de la célèbre équipe d’Education Thérapeutique de Genève, est un ouvrage scientifique grand public de vulgarisation, axé sur la guérison du diabète de type 2, maladie qui touche 3 millions de personnes en France et presque 400 millions de personnes de par le monde.Le livre de Grégoire Lagger, physiologiste, biochimiste, éducateur de patients,  travaillant au sein de la célèbre équipe d’Education Thérapeutique de Genève, est un ouvrage scientifique grand public de vulgarisation, axé sur la guérison du diabète de type 2, maladie qui touche 3 millions de personnes en France et presque 400 millions de personnes de par le monde.

C’est un livre qui s’adresse à tous : aux patients, d’une part. Aux personnes susceptibles de le devenir, parce qu’elles sont obèses.
 Aux médecins et autres soignants. Car cette possibilité de rémission est encore peu connue, et la nutrition, l’activité physique et l’éducation thérapeutique sont encore des domaines peu abordés dans les filières médicales. Ainsi qu’aux autres. C’est-à-dire, à ceux qui peuvent profiter des récentes découvertes, rendues ici accessibles : ceux qui ont un projet de perte de poids, pour une prévention du diabète de type 2, et puis ceux qui recherchent une amélioration de leur condition physique générale et une meilleure santé métabolique.

« C’est une étonnante maladie que ce diabète de type 2. Paradoxale. Elle nous surprend un jour mais cela fait longtemps qu’elle s’est installée en nous. On dit d’elle que c’est une maladie de civilisation, de plus en plus fréquente, due aux problèmes de la vie moderne, et dépendant fortement de nos comportements de tous les jours. Le diabète nous confronte à la complexité, aux contradictions apparentes. Il nous prend à rebrousse-poil. C’est une maladie qui ne fait pas mal, que l’on ne sent pas, et pourtant elle est très sérieuse et entraîne souvent des complications sur la durée. Il s’agit d’une maladie chronique, c’est à-dire qui dure longtemps. Il est parfois possible d’en guérir. Les professionnels de santé peuvent nous y aider mais ne peuvent pas faire le chemin à notre place. Mais au fait, quel chemin ? Y aurait-il une solution miracle ? Une panacée ? Nous faut-il tout changer ? Remettre en question toute notre vie ? Ou s’agit-il plutôt de petites modifications à opérer dans notre quotidien ? De prendre conscience d’autres manières de voir les choses, de comprendre et de faire différemment ? Comme tout chemin de vie, le vôtre est unique, original, c’est à vous seul d’écrire les pages de votre propre histoire. Quelques propositions contenues dans ce livre pourraient vous y aider » explique l’auteur. Face à cette pandémie mondiale que représente le Diabète de type 2, le défi lancé par Grégoire Lagger, par le biais de l’éducation thérapeutique, (cf : entretien) permet d’approcher, d’apprendre et d’exprimer les choses sous plusieurs aspects, pour aider à l’autonomie de la personne.


Ce livre à vocation pédagogique est là pour dire que les médecins tentent d’aider leurs patients. Il permet d’accroître la qualité de la relation entre les soignants et les patients. C’est sa première qualité. Il est aussi une invitation à collecter des savoirs, collecter des infos et tenter des expériences, face aux maladies métaboliques. Et il offre des perspectives de guérison. C’est sa seconde qualité. Il fait le point sur la pratique clinique. Il aide le lecteur à développer des compétences pour se sortir de sa maladie. Ce qui est essentiel. Le but, c’est de donner un espoir qui n’a pas d’effet contre-indiqué. Il explique comment éviter les complications très graves comme l’infarctus ou les problèmes cardio-vasculaires et minimise les risques pour mieux aller vers la guérison.

Cet ouvrage permet de comprendre comment améliorer sa sensibilité à l’insuline et tenter de guérir du diabète de type 2 , perdre du poids, améliorer sa condition physique, manger mieux. Et on y décèle également tout un pan consacré à l’humain qui change (dans ses aspects psychologiques,  éducatifs et sociaux). 
Aucun hygiénisme dans ce livre, qui fait la part belle au libre-arbitre,  Nul conflit non plus entre ceux qui mettent l’efficacité au premier plan et ceux qui mettent l’humain au premier plan. Chacun est libre de consentir, d’apprendre. Rien qui ressemble non plus à un savoir tout  puissant, ni à la tentation du chirurgien qui se prend pour un Dieu. Rien non plus décidément à voir avec une leçon de morale réprouvante pour tous. C’est un livre qui permet, au contraire, de gagner en liberté et en estime de soi. À force d’avoir collecté des informations, des savoirs, et tenté des expériences, Grégoire Lagger envisage ici, sans culpabilisation aucune, de nouvelles pistes qui « parlent » à chacun, pour nous mettre ou mettre chacun concerné, en chemin de guérison, pour pouvoir aider ou « nous » faire aider, en gardant un libre choix. Un livre formateur et rassurant. Et puissamment humaniste.

Guérir du diabète de type 2
de Grégoire Lagger
Editions Ovadia  -  
Août 2014
Prix: 15 euros
48 pages

A lire aussi:

Tao et Hindouisme : deux livres pour changer d'horizon

Accepter d'aimer et d'être aimé : un pari compliqué

Sagesse : un petit guide bienvenu et bienheureux

Vivre et comment résister en 66 pages

Devenez incollable en cuisine japonaise

Sandra Dal-Maso : une leçon de vie

Commentez l'article

A LA UNE

Persée : une pièce qui dynamite joyeusement le désespoir

Persée : une pièce qui dynamite joyeusement le désespoir

Publication : mardi 21 novembre 2017 15:27

  Par Eloise Bouchet - La jeune troupe « A quoi la compagnie », fondée en 2013, s’empare pour sa septième création du mythe de Persée et le revisite à sa sauce. Une sauce pimentée et concentrée. Le sous-titre allitéré, « Persée, la palpitante épopée pipée perpétuelle », qui sonne comme des paroles de Boby Lapointe, donne le ton : la pièce sera fantaisiste, (ré)créative et absurde.

Hoc,ou le Nez : une pièce qui dérange

Hoc,ou le Nez : une pièce qui dérange

Publication : lundi 20 novembre 2017 16:06

  Par Eloise Bouchet - Publiée pour la première fois en 1835 dans la revue littéraire Le Contemporain, la nouvelle fantastique de Gogol, « Le Nez », raconte l’histoire d’un homme qui perd mystérieusement son nez et qui part à sa recherche. Peinture de la société pétersbourgeoise du XIXème siècle et de ses travers, Le Nez offre également une réflexion philosophique sur la place de l’homme dans la société.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !

Publicité

bandeau auto editionlight

 

BANNER PUBLICATION NOV2017

 

BANNER FACEBOOK NOV2017

 

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Sans langue de bois

Chômage : Pôle Emploi, une machine infernale selon Cécile Hautefeuille

Chômage : Pôle Emploi, une machine infernale selon Cécile Hautefeuille

Publication : vendredi 20 octobre 2017 10:11

  Par Romain Rougé - Cécile Hautefeuille est journaliste. De son expérience de demandeuse d’emploi est né un blog, Le Minisphère du Chômage et des Idées reçues, puis un livre, La machine infernale : Racontez-moi Pôle Emploi.

Écoutez de la musique

CARRE MUSIQUE

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Idées de voyages

BANNER VOYAGE

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer