DarcyPar Julie Cadilhac - Bscnews.fr/ Eliza est la cadette de Mr Collins, le pasteur ridicule qui avait fait une demande en mariage pitoyable à Elizabeth Bennet, devenu aujourd'hui Darcy et sa marraine. Sa sœur Charlotte brille par sa beauté et elle...par sa vive intelligence. Anthony Diggory, un voisin des Collins issu d'une famille de grands notables a lié avec Eliza une relation d'amour sincère. Lorsque les parents du garçon s'en aperçoivent, ils ordonnent à Mr Collins d'éloigner Eliza pour éviter un mariage indésirable à leur condition. Les deux sœurs sont ainsi envoyées à Londres où elle séjourne chez les Grandpoint qui ont pour mission de trouver un mari de lignée acceptable à Charlotte et de réfréner les excentricités d'Eliza.

Arrivée à Londres, Eliza réalise à quel point ses tenues et ses manières sont provinciales, prend goût à la vie citadine, à ses réceptions et à ses bals et elle commence à changer...surtout au contact d'un jeune homme méprisant et sûr de lui du nom de Bartholomew Bruton. Ah! Assurément Eliza le déteste et s'il y a bien un être qu'elle ne voudrait pas épouser! La suite? Vous la connaissez! Telle marraine, telle filleule!

Elizabeth Aston a une plume charmante. Voilà une romance à l'heure anglaise fort sympathique dont on aurait tort de se priver...d'autant plus si l'on aime Jane Austen. Non pas qu'y siège tout le génie de la caricature de l'auteure ( même si cette particularité de son écriture est tout de même bien respectée dans L'esprit Darcy) mais c'est un plaisir de retrouver certains personnages (qui ont vieilli bien sûr!) dans de nouvelles circonstances, de voir la génération suivante à l'œuvre et de constater à plaisir que l'amour est toujours le moteur des cours anglaises!

" - Voilà, vous conviendrez que je n'exagérais pas sa beauté. Avez-vous déjà vu une telle perfection des traits, un visage si doux et pourtant si grave?
- Oui, en effet, commenta Mr Bruton, qui n'avait manifestement pas été autant ébloui.
- Et sa sœur, Miss Eliza, quelle fille charmante, avec un sourire si joyeux!
- Provinciale, trancha Bruton, haussant ses épaules élégantes.
Eliza se recroquevilla davantage derrière l'urne, affligée de se ressentir une bouffée de honte et, oui, de vexation. " Provinciale"! Bien sûr, sa robe n'était pas de soie ou de satin comme celles des autres femmes mais tout de même..."  

L'esprit Darcy
Auteur: Élizabeth Aston
Editions: Milady Romance
Inspiré de l'œuvre de Jane Austen
Traduit de l'anglais par Suzy Borello
Prix: 8,20€

A lire aussi:

Près de toi : l'amour est plus fort que le malheur

Miroir, miroir, dis-moi qui je suis!

Samantha Bailly narre avec humour la réalité du stage en entreprise

Quand Amour et Fantastique se conjuguent (presque!) à l'unisson

Un road trip torride et passionné

Avant toi : une histoire d'amour à hauteur d'homme

Commentez l'article

Le BSC NEWS Magazine du mois

COUV BSCNEWS DECEMBRE2017

 

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A LA UNE

Mona Leu Leu : « Le grenier, une histoire de transition et de famille »

Mona Leu Leu : « Le grenier, une histoire de transition et de famille »

Publication : jeudi 18 janvier 2018 16:10

Par Nicolas Vidal - Incontournable et talentueuse artiste, Mona Leu Leu a bluffé la rédaction du BSC NEWS avec son magnifique ouvrage “Le grenier” !

Pierrat Brothers : du bon usage des pièces à conviction

Pierrat Brothers : du bon usage des pièces à conviction

Publication : jeudi 18 janvier 2018 15:18

Par Marc-Emile Baronheid - Les Pierrat Brothers sont les nouveaux Dupont Dupond. Sauf qu’avec eux c’est du sérieux. Pour preuve, leur livre à quatre mains, fondé sur le bon usage de pièces à conviction dans quantité d’affaires criminelles.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !

Publicité

KO1

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Sans langue de bois

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Publication : mardi 28 novembre 2017 11:23

  Par Nicolas Vidal - Depuis la parution de France Orange Mécanique en 2013, le journaliste Laurent Obertone déjoue tous les pronostics littéraires. Ses livres font fureur en librairie malgré une presse très rétive aux sujets qu’il aborde et qui ne se prive pas de dénoncer ses idées.

Écoutez de la musique

CARRE MUSIQUE

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Idées de voyages

BANNER VOYAGE

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer