Empty movesPar Julie Cadilhac - Bscnews.fr/ Sourire, respirer, s'étirer, vibrer, exister, toucher, entendre, murmurer...Être tout simplement. Angelin Preljocaj imagine une recréation corporelle où tous les sens sont invoqués. Durant 1h40, quatre danseurs, en tenue de pyjama d'été, jouent à danser en exécutant une remarquable prestation technique - et l'on saluera immédiatement l'impressionnante performance physique qu'assurent brillamment les interprètes.


Tantôt éloge de la lenteur, délicatesse et douceur, tantôt ballet rapide et léger où l'on saute, s'envole et swingue, la complicité des corps est le maître-mot de ce travail : membres et bustes s'entrecroisent, se mêlent et se démêlent puis soudain, se divisent, s'emboîtent à nouveau, se superposent. Le corps devient un jeu aux possibilités surmultipliées et, comme des enfants, les danseurs s'amusent avec. Ici rien n'est sérieux. Tout est sérieux. On exécute des pas de danse classique, on enchaine avec des mouvements déstructurés, on se dandine, on se désarticule, chaque mouvement s'étire jusqu'à l'orteil ou le doigt. Soif? Qu'à cela ne tienne, la bouteille d'eau devient un prétexte aussi à inventer de nouvelles postures. Dispute? L'un perd une manche, l'autre gagne la suivante. Si l'un se soumet, tête écrasée au sol, l'autre ne perd rien pour attendre, devenant ensuite poupée désarticulée que l'on malmène.
Empty Moves serait une métaphore de l'amitié? En tous cas, on s'y supporte, s'entraide, se soutient puis chacun va de son côté, se retrouve à plaisir, plaisante, ou encore se teste en exécutant des portés acrobatiques. Parfois le mimétisme s'instaure ou encore, comme par magie, l'on pare à distance le mouvement que fait l'autre ou l'on ne fait plus qu'un corps à deux...et sans cesse, la vie palpite, soubresaute, se fend de larges sourires complices et oui, assurément, l'on pourrait nager en plein bonheur avec ces quatre interprêtes charmants ...si la création sonore qui accompagne les danseurs ne vrillait pas les nerfs très rapidement.
Si le travail d'adéquation entre le son et le corps est au cœur du propos et qu'Angelin Preljocav réussit avec intelligence à faire écho à l'enregistrement sonore de la lecture de paroles et phonèmes lus en public par John Cage au Teatro Lirico de Milan le 2 décembre 1977, durant lequel on entend également les réactions du public qui se manifestent crescendo par des interpellations, puis des cris et des applaudissements jusqu'à une sorte d'hystérie collective, l'on est bien obligé d'avouer que cette déclamation monocorde et lancinante lasse très vite.
Pourtant c'est beau de voir les corps des danseurs qui vibrent en chœur avec les cris du public milanais, expriment avec justesse l'excitation montante des auditeurs et se métamorphosent peu à peu en eux, hanches aguicheuses où l'ivresse vient à poindre jusqu'au déraillement et la non-maîtrise de soi. Pourtant,oui, le chorégraphe nous offre de nombreuses occasions d'admirer des tableaux saisissants sur ce plateau nu. Mais l'on regrettera la prétention conceptuelle dont fait montre Empty Moves en s'associant avec une expérimentation, sans doute révolutionnaire, mais qu'il serait bon ( à notre humble avis) de réduire au silence dans quelques médiathèques d'archives.

Titre: Empty Moves  ( part I, II , III)
De Angelin Preljocav
Credit-photo: Jean-Claude Carbonne

Toutes les dates:

- Les 24, 25, 26  juin 2014 à 22h au Théâtre de l'Agora dans le cadre de Montpellier danse

- Les 11 et 12 juillet 2014 à Durham ( Etats-Unis)

- Le 21 juillet 2014 à la Salle Grande à Bolzano ( Italie)

- Le 27 août 2014 au Capitol Theater à Dusseldorf ( Allemagne)

- Les et 20 septembre 2014 à  19h30 à Montréal, Canada dans le cadre du festival Quartiers Danses

- Les 25  et 26 septembre 2014 à  Vancouver, Canada, The Dance Centre

- Le 3 octobre 2014 à 21h à Château-Arnoux, Théâtre Durance

- Le 7 octobre 2014 à  20h30 à Toulon, Théâtre Liberté

- Les 21 et 22 octobre 2014 au Théâtre de Grammont ( Montpellier Danse - 34)

- Les 13 et 14 janvier 2015 à 19h30 à Angers, Le Quai

- Le 7 février 2015 à Aubergenville, La Nacelle

- Le 12 février 2015 au Théâtre Municipal de Bastia

- Du 17 au 28 février 2015 au Théâtre de la Ville de Paris

- Les 6 et 7 mars 2015 à la Salle des Fêtes du Lignon, Vernier ( Suisse)

- Le 10 avril 2015 au Théâtre de la licorne, Cannes

- Du 10 au 12 juin 2015 à la Criée, Marseille

A lire aussi:

Les mille et une nuits d'Angelin Preljocaj : un hommage délicieux rendu à la sensualité

Boris Charmatz : des adultes, des enfants et des machines sur le plateau

Don Quichotte du Trocadéro : un ballet burlesque et coloré

Olivier Dubois: la tragédie mise à nu

Dave St-Pierre : danser, aimer et mourir

Commentez l'article

A LA UNE

Sous la glace : une vision glaçante et ironique du monde de l’entreprise

Sous la glace : une vision glaçante et ironique du monde de l’entreprise

Publication : jeudi 14 décembre 2017 15:22

Par Eloise Bouchet - Comment trouver sa place dans un monde qui fait la part belle au profit immédiat au détriment de toute valeur humaniste ? Un monde qui porte aux nues les « winners », ceux qui n’hésitent pas à écraser les autres pour parvenir à leurs fins ?

Neymar : du FC Barcelone au PSG, toujours une valise d'avance

Neymar : du FC Barcelone au PSG, toujours une valise d'avance

Publication : jeudi 14 décembre 2017 10:13

  Par Pascal Baronheid - Fashion victims par excellence, mercenaires, sales gosses, les protagonistes du football sont peu suspects de fidélité, sauf à leur valise, élément fondamental de la panoplie de première nécessité.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !

Sans langue de bois

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Publication : mardi 28 novembre 2017 11:23

  Par Nicolas Vidal - Depuis la parution de France Orange Mécanique en 2013, le journaliste Laurent Obertone déjoue tous les pronostics littéraires. Ses livres font fureur en librairie malgré une presse très rétive aux sujets qu’il aborde et qui ne se prive pas de dénoncer ses idées.

Écoutez de la musique

CARRE MUSIQUE

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Idées de voyages

BANNER VOYAGE

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer