Cul sur la commodePar Pascal Baronheid - Bscnews.fr / « Le coup de sonnette tomba à deux heures précises. Ophélie n’avait jamais eu d’amant dont la montre marchât aussi bien. Il était toujours à l’heure. Quand elle appartenait à René, avant que celui-ci la donnât à Sir Stephen pour lui prouver qu’il l’aimait, elle, Ophélie, et avant qu’Ophélie acceptât d’être donnée à Sir Stephen pour prouver qu’elle l’aimait, lui, René, avant cela, donc, qui paraissait si loin, parce que maintenant c’était Sir Stephen d’Ophélie aimait, et la preuve en était qu’elle était prête à accepter qu’il fît cadeau d’elle à n’importe quel homme à qui il lui conviendrait de la donner, avant cela Ophélie était toujours en retard dans ses rendez-vous d’amour, jamais dans ses rendez-vous d’affaires, et depuis qu’elle appartenait à Sir Stephen elle était toujours en avance à ses rendez-vous d’amour, et en retard à ses rendez-vous d’affaires ». Pour amateur de contorsions, notamment intellectuelles, un pastiche dû à l’actuel collaborateur-moralisateur du Nouvel Observateur.


« Mon cul sur la commode suivi de Retour à Passy », Delfeil de Ton, Wombat, 15 €

Commentez l'article

A LA UNE

Cinémed : Dede, la force des femmes dans la Géorgie traditionnelle

Cinémed : Dede, la force des femmes dans la Géorgie traditionnelle

Publication : lundi 23 octobre 2017 09:46

  Par Romain Rougé – Dans la catégorie des longs métrages de la compétition officielle du Cinémed de Montpellier, il y a souvent de petites pépites qui émergent. C’est le cas de Dede, un premier film géorgien de Mariam Khatchvani.

Cinémed : Razzia de Nabil Ayouch, une photographie sublime du Maroc

Cinémed : Razzia de Nabil Ayouch, une photographie sublime du Maroc

Publication : dimanche 22 octobre 2017 18:55

  Par Romain Rougé – Le réalisateur franco-marocain Nabil Ayouch a fait sensation lors de la présentation de Razzia, en ouverture du 39ème Cinémed de Montpellier. Le film a d’ores et déjà été choisi pour représenter le Maroc aux oscars 2018.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !

Sans langue de bois

Chômage : Pôle Emploi, une machine infernale selon Cécile Hautefeuille

Chômage : Pôle Emploi, une machine infernale selon Cécile Hautefeuille

Publication : vendredi 20 octobre 2017 10:11

  Par Romain Rougé - Cécile Hautefeuille est journaliste. De son expérience de demandeuse d’emploi est né un blog, Le Minisphère du Chômage et des Idées reçues, puis un livre, La machine infernale : Racontez-moi Pôle Emploi.

Idées de voyages

BANNER VOYAGE

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Écoutez de la musique

CARRE MUSIQUE

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicité

bandeau auto editionlight

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer