Par Mélina Hoffmann - BSCNEWS.FR - « Les ennuis commencent quand le besoin d’être aimé est plus fort que le besoin d’être respecté. » Christel Petitcollin
C’est dans notre plus tendre enfance, dans nos premiers rapports affectifs avec nos parents, que s’élabore notre dynamique relationnelle, et c’est généralement là également que s’inscrivent les prémices du statut de victime dont certains individus auront énormément de mal à se défaire.
Principes d’éducation rigides voir violents, manque de protection, d’affection, abandon, violence physique ou sexuelle... : autant de difficultés, de maltraitances (visibles ou insidieuses) qui privent l’enfant qui s’y trouve confronté de l’équilibre affectif, du soutien, et de la confiance en soi dont il a besoin pour explorer le monde et investir une vie d’adulte sécurisante. Ces diverses formes de maltraitances laissent des cicatrices psychiques qui, bien souvent, se rouvriront à l’âge adulte dans une spirale infernale de comportements symptomatiques répétés.
« Tous les enfants qui ont subi des violences non reconnues et non réparées deviendront des victimes. Certaines évolueront, par la suite, vers un état d’abuseur. »
Le but de cet ouvrage est double : aider les personnes abusées à reconnaître et à identifier l’origine de leur statut de victime puis, lentement, les aider à s’en défaire en comprenant pourquoi et comment les abus dont elles font l’objet se répètent inlassablement.
La victime - dont la principale caractéristique est d’être trop gentille, au point parfois de s’oublier - est rapidement confrontée à des troubles d’ordre physique et psychique. Elle va notamment développer trois troubles du comportement qui contribueront à la maintenir dans cette position de faiblesse : l’incapacité de se protéger, de s’affirmer et d’oser dire non. Pour ne pas décevoir les autres et satisfaire son éternel besoin de reconnaissance, la victime va jusqu’à accepter des situations qu’elle juge elle-même inacceptables, tout en nourrissant un profond sentiment de culpabilité. Ce statut dans lequel elle se trouve emprisonnée menace parfois dangereusement son équilibre et son bien-être, et la condamne à des relations généralement malsaines voir destructrices.
En s’appuyant sur des exemples concrets, l’auteur nous explique pourquoi la victime se condamne à toujours reproduire les mêmes scénarios dans lesquels elle joue perpétuellement le même rôle, et propose quelques pistes pour l’aider à se sortir de ce cercle vicieux de victimisation et devenir une personne libre et respectée - tant par elle-même que par les autres. Un enjeu d’autant plus important que, selon l’auteur, il n’y a qu’un pas entre le statut de victime et celui d’abuseur.
En effet, qu’il s’agisse d’abus sexuels, physiques ou émotionnels, les abuseurs sont d’anciens enfants abusés qui, bien souvent, se sont privés de tout sentiment d’empathie en se protégeant derrière une armure qui ne laisse filtrer aucune émotion. Manipulation, déni, mensonge, égoïsme : l’abuseur dispose d’une panoplie inquiétante dont il n’hésite pas à faire usage dans le cadre d’une relation amoureuse, amicale, ou encore sur son lieu de travail.
Il est donc important d’analyser nos propres faiblesses et/ou abus, d’apprendre à reconnaître les abuseurs, et d’adopter des comportements qui ne laisseront pas s’instaurer le rapport « victime-abuseur ». Un apprentissage nécessaire dans lequel l’auteur nous accompagne tout au long de ces quelques pages.
Un ouvrage très intéressant et instructif, qui s’adresse à tous ceux qui se reconnaissent personnellement dans le statut de victime, ainsi qu’aux thérapeutes.

Victime ? Non, merci !
Dr Cornelia Gauthier

Editions Jouvence

8 € 50 - 128 pages

Commentez l'article

Le BSC NEWS Magazine du mois

COUV BSCNEWS DECEMBRE2017

 

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A LA UNE

Michel Moatti : réflexion sur l’irrémédiable dégradation des repères sociaux

Michel Moatti : réflexion sur l’irrémédiable dégradation des repères sociaux

Publication : dimanche 21 janvier 2018 09:02

Par Marc Emile Baronheid - Blogs, réseaux sociaux, journalisme classique et information à la sauce internet sous-tendent l’odyssée d’un sociopathe particulièrement féroce.

Mona Leu Leu : « Le grenier, une histoire de transition et de famille »

Mona Leu Leu : « Le grenier, une histoire de transition et de famille »

Publication : jeudi 18 janvier 2018 16:10

Par Nicolas Vidal - Incontournable et talentueuse artiste, Mona Leu Leu a bluffé la rédaction du BSC NEWS avec son magnifique ouvrage “Le grenier” !

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !

Soutenez Putsch !

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicité

KO1

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Sans langue de bois

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Publication : mardi 28 novembre 2017 11:23

  Par Nicolas Vidal - Depuis la parution de France Orange Mécanique en 2013, le journaliste Laurent Obertone déjoue tous les pronostics littéraires. Ses livres font fureur en librairie malgré une presse très rétive aux sujets qu’il aborde et qui ne se prive pas de dénoncer ses idées.

Écoutez de la musique

CARRE MUSIQUE

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Idées de voyages

BANNER VOYAGE

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer