Par BSCNEWS.FR / Ce week-end se tiendra la première édition du SIEL ( comprenez Salon indépendant des écrivains et des libraires) à la Bibliothèque National de France. Vous pourrez ainsi découvrir de nombreux auteurs et éditeurs indépendants qui présenteront à cette occasion leurs travaux. Ces deux jours seront également l'opportunité d'assister à des débats et à des discussions. Nous avons interviewé Line Ami Ryan qui nous présente le SIEL et sa programmation.

Line, vous êtes la fondatrice du SIEL. Quel est son origine?
Le 15 avril 1874, une trentaine de peintres exposent leurs oeuvres dans l'atelier de leur ami, le photographe Félix Tournachon, plus connu sous le pseudonyme Nadar, au 35, boulevard des Capucines. Des peintres qui s'appelleront, selon le contexte et les années, "Indépendants", Intransigeants", puis "Impressionistes. L'événement est caractérisé par l'absence de jury et de récompenses.
( CF l’excellent article de Damien Luce / BSC NEWS du mois d’octobre, que je profite de remercier )

Quelles ont été vos motivations pour le créer ?
Une sensation que nous arrivons dans une période de changement et de rupture et l'opportunité pour les indépendants de la littérature et une nouvelle orientation dans le monde de l’écrit, mise au verdict du public et des médias.

Quand ce salon a t-il été officiellement lancé ?
Il a été fondé le samedi 28 novembre 2009 d’après le premier compte rendu de l’association.

Quelles sont les difficultés principales rencontrées depuis sa création ?
Rassembler l’argent (auto financement, sans subvention),convaincre les hommes (difficile en première édition), et surmonter les événements propres à l'organisation. En somme, avoir de la chance!

Quel a été l'accueil de la part des professionnels du livre ( libraires, éditeurs...) ?
De l'absence de jury découle une grande hétérogénéité de qualité, de niveaux, de tendances et de thèmes. Le Salon devra être connu pour cela.
Les représentants de l’ordre établi n’aiment pas beaucoup les changements. En revanche, de nombreuses petites maisons d’éditions ont été parmi les premières inscrites.

Pourriez-vous nous présenter l'équipe du SIEL ?
Le SIEL est composé d'un comité d’organisation, de ses membres actifs et de membres d’honneur et sans oublier les bénévoles ainsi qu'une centaine d’adhérents

Sa première édition se tiendra à Paris ce week-end à la BNF. Qui pourra t-on y rencontrer ?
82 écrivains en nom propre, et une soixantaine maisons d’éditions avec chacune plusieurs auteurs en dédicace.

Quel sera le fil rouge de cette grande première ?

« LA RENCONTRE » entre l’écrivain et le public.

La programmation affiche des débats. Quels seront Les incontournables à votre avis ?

Tous bien sûr mais plus particulièrement des rencontres forts intéressantes :
Pierre Jovanovic donne une conférence sur « l’Existence des Anges Gardiens » pour la première fois à Paris. Tout comme le CISIC / le «Sur-Impressionnisme » international lance le mouvement littéraire et artistique. Mais également le défilé de mots : « Habits à lire », des éditions Transignum
Les éditions numériques par Gwen Catala, les auteurs et les réseaux sociaux, les éditions Persée, le monde Fantasy, les éditions Morey, sans oublier les sœurs Chastain et la lecture de leur livre sur « Nadar »….Et enfin la conception et façonnage d’un livre, les éditions Amalthée

Quels sont vos espoirs les plus fous à quelques encablures de cette première édition ?
La satisfaction totale du public et des exposants avec pour objectif plusieurs milliers de visiteurs et de ventes.

Commentez l'article

Le BSC NEWS Magazine du mois

COUV BSCNEWS DECEMBRE2017

 

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A LA UNE

Michel Moatti : réflexion sur l’irrémédiable dégradation des repères sociaux

Michel Moatti : réflexion sur l’irrémédiable dégradation des repères sociaux

Publication : dimanche 21 janvier 2018 09:02

Par Marc Emile Baronheid - Blogs, réseaux sociaux, journalisme classique et information à la sauce internet sous-tendent l’odyssée d’un sociopathe particulièrement féroce.

Mona Leu Leu : « Le grenier, une histoire de transition et de famille »

Mona Leu Leu : « Le grenier, une histoire de transition et de famille »

Publication : jeudi 18 janvier 2018 16:10

Par Nicolas Vidal - Incontournable et talentueuse artiste, Mona Leu Leu a bluffé la rédaction du BSC NEWS avec son magnifique ouvrage “Le grenier” !

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !

Soutenez Putsch !

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicité

KO1

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Sans langue de bois

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Publication : mardi 28 novembre 2017 11:23

  Par Nicolas Vidal - Depuis la parution de France Orange Mécanique en 2013, le journaliste Laurent Obertone déjoue tous les pronostics littéraires. Ses livres font fureur en librairie malgré une presse très rétive aux sujets qu’il aborde et qui ne se prive pas de dénoncer ses idées.

Écoutez de la musique

CARRE MUSIQUE

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Idées de voyages

BANNER VOYAGE

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer