J'ai pas tué de Gaulle - Bruno HeitzPar BSCNEWS.FR / Jean-Paul est né à Ruméville, morne ville de l'Est sans saveur et depuis il rumine. Désabusé, il s'intéresse aussi peu à l'actualité politique et militaire de son pays qu'à son avenir professionnel et sentimental. Un jour, il part vivre sur Paris et débute une série de travaux malhonnêtes pour un vendeur de voitures. Jusqu'au jour où une de ses vieilles connaissances, appartenant à l'O.A.S, va l'embaucher de force pour lui servir de chauffeur lors de ses expéditions punitives.
Jean-Paul prend alors conscience de la gravité de ses actes et des conséquences de son je m'en foutisme. C'est chez sa tante Ninine, républicaine farouche et admiratrice de de Gaulle qu'il apprendra à devenir un homme réfléchi.
Un polar amusant dans la France des années 1960 où Bruno Heitz rejoue l'attentat du Petit-Clamart. On y goûte le charme d'une époque révolue, ses bagnoles mythiques - la DS, la 404 . Le texte use d'une prose simple, d'un ton populaire qui sied bien au récit.
Un agréable moment de lecture où l'Histoire et la fiction exécutent un ballet harmonieux et teinté d'humour cynique. Par Julie Cadilhac.

Titre: J'ai pas tué de Gaulle
Auteur/IIlustrateur: Bruno Heitz
Editions: Gallimard
Collection: Bayou
Prix: 17euros

Commentez l'article

A LA UNE

Persée : une pièce qui dynamite joyeusement le désespoir

Persée : une pièce qui dynamite joyeusement le désespoir

Publication : mardi 21 novembre 2017 15:27

  Par Eloise Bouchet - La jeune troupe « A quoi la compagnie », fondée en 2013, s’empare pour sa septième création du mythe de Persée et le revisite à sa sauce. Une sauce pimentée et concentrée. Le sous-titre allitéré, « Persée, la palpitante épopée pipée perpétuelle », qui sonne comme des paroles de Boby Lapointe, donne le ton : la pièce sera fantaisiste, (ré)créative et absurde.

Hoc,ou le Nez : une pièce qui dérange

Hoc,ou le Nez : une pièce qui dérange

Publication : lundi 20 novembre 2017 16:06

  Par Eloise Bouchet - Publiée pour la première fois en 1835 dans la revue littéraire Le Contemporain, la nouvelle fantastique de Gogol, « Le Nez », raconte l’histoire d’un homme qui perd mystérieusement son nez et qui part à sa recherche. Peinture de la société pétersbourgeoise du XIXème siècle et de ses travers, Le Nez offre également une réflexion philosophique sur la place de l’homme dans la société.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !

Publicité

bandeau auto editionlight

 

BANNER PUBLICATION NOV2017

 

BANNER FACEBOOK NOV2017

 

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Sans langue de bois

Chômage : Pôle Emploi, une machine infernale selon Cécile Hautefeuille

Chômage : Pôle Emploi, une machine infernale selon Cécile Hautefeuille

Publication : vendredi 20 octobre 2017 10:11

  Par Romain Rougé - Cécile Hautefeuille est journaliste. De son expérience de demandeuse d’emploi est né un blog, Le Minisphère du Chômage et des Idées reçues, puis un livre, La machine infernale : Racontez-moi Pôle Emploi.

Écoutez de la musique

CARRE MUSIQUE

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Idées de voyages

BANNER VOYAGE

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer