Smyrne : Le paradis perdu après une catastophe humanitaire / SAURAMPSPar Raphaël ROUILLÉ (libraire Sauramps) - BSCNEWS.FR / La ville anéantie : A travers un récit riche en couleurs, Giles Milton retrace la destruction de Smyrne en 1922 par la cavalerie turque, ville « infidèle » au destin tragique et tumultueux.
Avant 1922, Smyrne était une ville prospère et cosmopolite. Peuplée de Grecs, d’Arméniens, de Turcs et de Juifs elle représentait un cas unique dans le monde musulman. Ce « paradis perdu » a pourtant connu des violences inouïes.
Véritable catastrophe humaine, l’attaque des Turcs a enseveli des milliers de personnes sous les flammes. « On jetait des bombes et du pétrole. Les flammes finirent par lécher les quais où s’entassaient les pauvres gens qui attendaient leur tour d’être sauvés. Rien de ce qu’on pourra dire de l’horreur de ce soir là ne sera exagéré ! » raconte une survivante. Qualifiée d’ « infidèle » pour être majoritairement chrétienne, la cité de Smyrne se tournait depuis longtemps vers la Grèce et les eaux clémentes de la mer Egée.
Aux habitants chrétiens d’origine grecque ou arménienne venaient s’ajouter les Levantins, les Européens ou les Américains, alliés de la Grèce après la Première Guerre mondiale lors de l’invasion de la Turquie. Des représailles semblaient donc inévitables, mais Giles Milton montre bien l’imprudence de la politique internationale et insiste sur la catastrophe humanitaire terrible qui fut suivie d’une déportation massive, véritable nettoyage ethnique que le texte ne cesse de rappeler pour éviter l’oubli.

Le paradis perdu
Milton, Giles
Editions Noir sur blanc
(427 16 pages)
Paru le 15/04/2010
25.00 euros

Commandez cet ouvrage en ligne >>>

Commentez l'article

A LA UNE

Sous la glace : une vision glaçante et ironique du monde de l’entreprise

Sous la glace : une vision glaçante et ironique du monde de l’entreprise

Publication : jeudi 14 décembre 2017 15:22

Par Eloise Bouchet - Comment trouver sa place dans un monde qui fait la part belle au profit immédiat au détriment de toute valeur humaniste ? Un monde qui porte aux nues les « winners », ceux qui n’hésitent pas à écraser les autres pour parvenir à leurs fins ?

Neymar : du FC Barcelone au PSG, toujours une valise d'avance

Neymar : du FC Barcelone au PSG, toujours une valise d'avance

Publication : jeudi 14 décembre 2017 10:13

  Par Pascal Baronheid - Fashion victims par excellence, mercenaires, sales gosses, les protagonistes du football sont peu suspects de fidélité, sauf à leur valise, élément fondamental de la panoplie de première nécessité.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !

Sans langue de bois

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Publication : mardi 28 novembre 2017 11:23

  Par Nicolas Vidal - Depuis la parution de France Orange Mécanique en 2013, le journaliste Laurent Obertone déjoue tous les pronostics littéraires. Ses livres font fureur en librairie malgré une presse très rétive aux sujets qu’il aborde et qui ne se prive pas de dénoncer ses idées.

Écoutez de la musique

CARRE MUSIQUE

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Idées de voyages

BANNER VOYAGE

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer