Très proche des comédies sociales britanniques, ce petit film nous conte une histoire étonnante avec suffisamment de légèreté et de bonne humeur pour ne pas être pontifiant. Rafraichissant.

L’argument : Stanley et Manoj essaient désespérément d’obtenir un visa pour l’Allemagne, jusqu’au jour où Stanley tombe par hasard sur une invitation à un tournoi international de handball en Bavière. Les deux amis décident de monter leur équipe. Sauf que ce sport est inconnu au Sri Lanka et que tout le monde veut profiter de cet aller simple... Le pire, c’est que c’est une histoire vraie...

Notre avis : En 2004, le producteur Uberto Pasolini, unanimement salué pour avoir financé la comédie britannique The full Monty, tombe par hasard sur un fait divers étonnant : une équipe de handball venue du Sri-Lanka pour participer à un tournoi international en Allemagne s’est totalement évanouie dans la nature. Peu de temps après, les autorités germaniques ont compris qu’ils avaient été floués par des clandestins qui ont inventé de toute pièce une fausse équipe de handball nationale (jeu par ailleurs complètement inconnu au Sri-Lanka). Cette aventure fabuleuse, image de la détresse des habitants des pays du Sud qui cherchent à migrer à tout prix vers l’Union Européenne, était la matière idéale pour un scénario à la fois drôle et engagé. Reprenant la recette d’un certain cinéma social britannique dont Full monty ou encore Les virtuoses sont les modèles, Uberto Pasolini nous présente une brochette de personnages hauts en couleur qui n’attendent plus rien de l’existence. Après un nombre impressionnant de tentatives légales pour migrer vers l’Europe, ils en viennent à concevoir un plan audacieux et totalement fou. A partir d’un principe connu de tous (plus le mensonge est énorme, plus il est crédible), les auteurs ont troussé une comédie dynamique et enjouée qui délivre pourtant quelques vérités bien senties.

Avec son message altermondialiste et humaniste, Sri Lanka National Handball Team s’empare d’un problème mondial très sérieux en l’abordant sous l’angle de la comédie légère. Grâce à l’interprétation convaincante de l’intégralité d’un casting constitué de non-professionnels, le métrage dégage un parfum d’authenticité et une énergie folle qui font chaud au cœur. Certes, la réalisation de Pasolini n’est pas la plus inventive qui soit, se contentant le plus souvent d’illustrer sans grande imagination le script, mais l’ensemble se regarde avec un plaisir constant. En somme, cette petite production mérite bien l’attention d’un large public, et ceci malgré une sortie estivale peu favorable.

Virgile Dumez

L'actualité cinéma en partenariat avec A VOIR A LIRE. COM

# Site officiel du film - http://www.srilanka-lefilm.com/
# Réalisateur - Uberto Pasolini
# Avec - Dharmapriya Dias - Gihan de Chickera - Dharshan Dharmaraj ...Plus
# Genre - Comédie
# Nationalité - Allemand - Italien - Sri-lankais
# Date de sortie 19 août 2009
- Durée : 1h43mn
- Titre original : Machan

Commentez l'article

Le BSC NEWS Magazine du mois

COUV BSCNEWS DECEMBRE2017

 

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A LA UNE

Laëtitia Eïdo : "La série Fauda montre l’horreur d’un conflit sans fin"

Laëtitia Eïdo : "La série Fauda montre l’horreur d’un conflit sans fin"

Publication : mercredi 17 janvier 2018 16:19

Par Antoine Coste Dombre - Des yeux noirs perçants et une voix assurée, Laëtitia Eïdo paraît sûre d’elle. Un caractère bien trempé qui tranche avec une sensibilité évidente.

Amandine Dhée : « Le père est une mère très acceptable »

Amandine Dhée : « Le père est une mère très acceptable »

Publication : mardi 16 janvier 2018 15:52

Par Marc Emile Baronheid - « Hors de question que je couve en silence » : le sois ronde et tais-toi n’a pas cours, dans ce brûlot marqué au fer du féminisme subtil.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !

Soutenez Putsch !

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicité

KO1

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Sans langue de bois

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Laurent Obertone : "Certains médias ont le monopole de la pensée autorisée et de la morale"

Publication : mardi 28 novembre 2017 11:23

  Par Nicolas Vidal - Depuis la parution de France Orange Mécanique en 2013, le journaliste Laurent Obertone déjoue tous les pronostics littéraires. Ses livres font fureur en librairie malgré une presse très rétive aux sujets qu’il aborde et qui ne se prive pas de dénoncer ses idées.

Écoutez de la musique

CARRE MUSIQUE

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Idées de voyages

BANNER VOYAGE

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer