écrits pacifistesPar Félix Brun - Bscnews.fr/ Lorsque à vingt ans on se retrouve embourbé dans la vase et la terre gluante et détrempée des tranchées, sur le front d’une guerre sans pitié, engagé dans une bataille sanglante où tous les camarades tombent tués par les obus, les gaz et les balles de l’adversaire, il reste nécessairement des traces inaltérables, imputrescibles de cette horreur.

Lire la suite : Jean Giono et ses illusions pacifistes

*/

le feuPar Félix Brun - Bscnews.fr/ Nos grands-pères et arrières grands-pères n’aimaient pas parler de leur guerre des tranchées : était-ce par pudicité, par culpabilité, par honte ?  « T’auras beau raconter, (…) ,on t’croira pas . »  Grâce au livre d’Henri Barbusse, nous pouvons comprendre cette retenue et le silence plein d’émotions de ces fantassins rescapés de 14/18 .

Lire la suite : Henri Barbusse : l’indicible guerre

ShakespearePar Julie Cadilhac - Bscnews.fr/ Illustration: Arnaud Taeron - Bscnews.fr/ Sous la direction de Jean-Michel Déprats , traducteur de théâtre et Maitre de conférences à l'université Paris X de Nanterre, et de Gisèle Venet, professeur émérite à la Sorbonne Nouvelle Paris III, seront publiées dans la collection prestigieuse de la Pléiade les dix-huit comédies de Shakespeare. Le premier volume, relié pleine peau de 1520 pages sous coffret illustré,  vous offrira déjà  l'occasion de constater par vous-même que " si toutes ont une fin heureuse", les comédies de du grand William " ne répondent guère à la définition classique du genre".

Lire la suite : Shakespeare : l'éclairage précieux des traducteurs de La Pléiade

ostendePar Julie Cadilhac - Bscnews.fr/ Alors qu'un déluge de nouveaux romans s'abat sur la rentrée littéraire comme à l'accoutumée, le plaisir de se pencher vers un classique est doublement tentant...davantage encore pour ceux qui résistent aux mouvements de foule et refusent de se conformer aux lectures du moment.

Lire la suite : "En voyage, les noms m'attirent avant les lieux..."

laroussePar Marc Emile Baronheid - Bscnews.fr/ Même si les assauts de la toile et l’appauvrissement du style journalistique entreprennent de défenestrer la langue française, le dictionnaire Larousse continue de résister de la plus belle manière, puisqu’un Petit Larousse illustré serait vendu chaque minute en France. A l’instar du Petit Nicolas (de Sempé), le Petit Larousse bénéficie dans  les foyers de France et de Navarre d’une sympathie qui confine à la tendresse.

Lire la suite : Le Larousse : l'ami public numéro un

Abonnez-vous au Tabloïd !