BSC News

 

 

 

           

Les romans - Actualité littéraire

Franz Bartelt - Comment vivre sans lui ?Par Marc Emile Baronheid - Un maître-queux sybarite propose cette salve époustouflante de nouvelles mitonnées dans la volupté, servies avec un accompagnement carnassier.

Lire la suite : Franz Bartelt : cinquante nuances de Guy

Les journalistes se slashent pour mourir Lauren MalkaPar Laurence Biava -  Les "Nouvelles mythologies" collection dirigée par Mazarine Pingeot et Sophie Nordmann, a publié ce premier texte très maîtrisé et stylisé.  C’est un livre important qui nous questionne sur les enjeux à venir dans la presse du futur.

Lire la suite : Presse & médias : le journalisme raconté à l'heure de google

la cheffe roman d une cuisiniere par marie ndiaye  - Editions GallimardPar Marc Emile Baronheid - Très à la mode en ce moment, Magritte se plairait à dire que ceci n’est pas une métaphore de l’écrivaine. Même si la protagoniste trouve dans la création une raison de vivre, même si la solitude est un morceau de bravoure à répétition, même si ses clients la portent aux nues, même si sa créature finit par  la trahir. 

Lire la suite : Marie Ndiaye : Lucullus dîne chez Lucullus

CUSSET Catherine - Par Marc Emile Baronheid - Thomas est aimanté par Proust. Son personnage de prédilection est le baron Charlus, pour qui « l’important dans la vie n’est pas ce qu’on aime, c’est d’aimer ». Quelque chose en lui de La Bruyère.

Lire la suite : Catherine Cusset : la maîtrise élégante de madame nostalgie

Le PoisonPar Deborah Valentin - Grand succès aux Etats-Unis, Le Poison (The Lost Weekend) est le premier roman de l’auteur américain Charles Jackson qui paraît en France chez Julliard en 1946. Aujourd’hui le roman revient pour cette rentrée littéraire 2016 aux éditions Belfond.

Lire la suite : Charles Jackson : le jeu dangereux de l’ivresse

Yaak Valley MontanaPar Ludivine Augé - Le premier roman de Smith Henderson, Yaak Valley, Montana vient de paraître chez Belfond. L’auteur y décrit une certaine vision de l’Amérique, celle des années 1980 et de son président Ronald Reagan.

Lire la suite : Smith Henderson : un premier roman déroutant

Le PuitsPar Deborah Valentin - Pour cette rentrée littéraire 2016, les éditions 10/18 présente Le Puits d’Iván Repila – un roman symbolique, à la fois poétique et macabre, qui dévoile un portrait sans concessions de l’existence humaine.

Lire la suite : Iván Repila : l’amour comme vœu de silence

Zijian ChiPar Romain Rougé - En cette rentrée littéraire 2016, l’auteure chinoise Zijian Chi nous amène chez les Evenk, ce peuple nomade vivant à l’extrême nord de la Chine. Le dernier quartier de lune, nom de son nouveau roman, a déjà été couronné par le plus grand prix littéraire chinois.

Lire la suite : Zijian Chi : immersion chez les Evenk

Tropique de la violencePar Romain Rougé – Avec Tropique de la violence, l’auteure mauricienne nous offre un des romans les plus prenants de la rentrée littéraire 2016. En mélangeant la fiction à des thèmes d’actualité, Nathacha Appanah donne sa vision de Mayotte, cette île française oubliée, territoire tiraillé entre paradis et enfer.

Lire la suite : Nathacha Appanah : la face cachée de Mayotte

TuVivrasToujoursPar Laurence Biava - Arnaud Genon vit et enseigne en Allemagne. Il a publié de nombreux articles et plusieurs essais consacrés à la littérature autobiographique et autofictionnelle. Tu vivras toujours est son premier roman.

Lire la suite : Arnaud Genon : Tu vivras toujours, son émouvant premier roman

Dernière minute

Idées de cadeaux

WEB Lucky Luke Cuisine 300x300 V1

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

A LA UNE

Jorj A Mhaya : une autre histoire de la condition humaine en BD

Jorj A Mhaya : une autre histoire de la condition humaine en BD

Publication : jeudi 8 décembre 2016 09:10

Par Nicolas Vidal - Né pendant la guerre civile au Liban, Jorj A. Mhaya a découvert le pouvoir précieux du dessin. D’abord peintre, puis caricaturiste, illustrateur de presse, il s’est ensuite épanoui dans la bande dessinée. Aujourd’hui, Jorj A Mhaya fait paraître «Ville Avoisinant la terre» (Edition Denoël Graphic), une histoire puissante, fantasmagorique et sensible exprimée comme une parabole de la condition humaine dans un Beyrouth dévasté et fantasmé. Brillant.

Sauramps : "La librairie ne fermera pas" selon Jean-Marie Sevestre

Sauramps : "La librairie ne fermera pas" selon Jean-Marie Sevestre

Publication : mercredi 7 décembre 2016 14:17

Par Nicolas Vidal - La librairie Sauramps connaît une situation très préoccupante concernant sa survie. Depuis quelques jours,  des informations inquiétantes se propagent dans les rues de Montpellier et plus précisément dans l’éco-système culturel de la capitale languedocienne. Le groupe Sauramps serait-il menacé de fermeture imminente d’ici le début de l’année 2017 ?

Corée du Nord : immersion au coeur du totalitarisme d'Etat

Corée du Nord : immersion au coeur du totalitarisme d'Etat

Publication : mercredi 7 décembre 2016 08:43

Par Nicolas Vidal - Suivez Benjamin Decoin, photographe, dans un voyage passionnant dans l’un des pays les plus hermétiques et fermés de la planète. Le travail de Benjamin Decoin est une passionnante découverte sociologique et géographique au pays de la dynastie des Kim. Antoine Bondaz apporte, pour sa part, son expertise géo-politique de ce pays et des craintes qu’il suscite auprès de la communauté internationale notamment sur sa stratégie nucléaire.

Orkesta Mendoza : l'Arizona psychédélique et électronique

Orkesta Mendoza : l'Arizona psychédélique et électronique

Publication : mardi 6 décembre 2016 18:21

Par Nicolas Vidal - Suite à la rencontre de Salvador Duran et de Sergio Mendoza de Calexico et son big band ORKESTA MENDOZA est né l’explosif Vamos a Guarachar !

Iphigénie en Tauride : la grâce comme rempart à la barbarie

Iphigénie en Tauride : la grâce comme rempart à la barbarie

Publication : mardi 6 décembre 2016 08:25

Par  Olivier Frégaville-Gratian D'Amore - Face à la sauvagerie cruelle des hommes, une voix féminine s’élève poétique et humaniste. Refusant tout compromis, préférant la transparence aux mensonges, elle se livre sans fard dans un plaidoyer vibrant qui touche cœur et raison. En mixant vers et prose de Goethe, Jean-Pierre Vincent livre un spectacle puissant mais bancal qui séduit par l’intensité des mots et déroute par le jeu trop accentué voire burlesque des comédiens.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR