BSC News

 

 

 

           

Littérature étrangère

machadoPar Amélie Coispel - Bscnews.fr/ Laissez parler les pierres est l’histoire d’un jeune garçon, Valdemar, enfant unique, qui découvre l’Histoire à travers celle de son grand-père, Nicolau Manuel. L’arrivée de l’ancêtre dans sa famille, va bousculer la vie de l’adolescent. Cet homme aigri, couvert de cicatrices, sourd et à qui il manque plusieurs doigts, lui apporte un témoignage de la dictature portugaise et devient un modèle à suivre . Afin de faire perdurer les souvenirs, de ne jamais laisser tomber dans l’oubli les drames qui ont ponctué sa vie, le vieillard va raconter, avec un sens du détail qui n’a d’égal que la profondeur de sa souffrance, chaque histoire à son petit fils. Dès lors, c’est un retour dans le Portugal des années 1960 pour le lecteur ; au coeur de cette dictature, des projets de révolution et des accusations qui conduisent Nicolau Manuel à être arrêté et incarcéré durant des années. De sa prison, les pensées de Nicolau Manuel vont à Graça, sa fiancée qui devait devenir sa femme au lendemain de l’arrestation. Aussi sa vie n'est plus que torture, rage et désespoir. A l’énonciation de ces rudes souvenirs, le jeune Valdemar, soutenu par la fantasque Alice, décide de réaliser ce que son grand-père n’a jamais pu faire : se venger.

Lire la suite : David Machado : la vérité est plurielle, seules les interprétations diffèrent

*/

La mort du pèrePar Nicolas Vidal - Bscnews.fr/ José Luis Peixoto est devenu indéniablement l'une des grandes voix littéraires du Portugal. L’auteur a commencé comme journaliste et critique littéraire, parallèlement à une écriture poétique soutenue pour laquelle il a remporté plusieurs prix à l’aube de l’an 2000 et a connu un succès retentissant en 2001 avec son recueil A Criança em Ruinas. Puis ce fut une suite ininterrompue de parutions littéraires - romans et pièces de théâtre - jusqu’à la parution de La mort du père, écrit entre 1996 et 1997 puis publié en France en 2013 par les Editions Grasset.

Lire la suite : José Luis Peixoto : une magnifique ode à la figure du père

RevolverPar Félix Brun - Bscnews.fr/ Nishikawa est un étudiant fragile ; au milieu de l’insipidité, de l’ennui et de l’absurde de son quotidien, il essaie de donner une perspective, un sens à sa vie. Il consomme sans intérêt ni envie, aussi bien des canettes de café chaud que des jeunes femmes.

Lire la suite : Nakamura Fuminori : « La philosophie de l’arme à feu…. »

désir d'être punkPar Hugo Polizzi - Bscnews.fr/ Madrid, de nos jours. Martina est une adolescente de seize ans. L’école n’est pas son point fort et ses parents se chargent de le lui rappeler continuellement. Sur fond d’une Espagne peinant à sortir de la crise, la jeune fille est confrontée à la dure réalité. Lucas, le père de ses deux meilleurs amis, Vera et Alex, vient de décéder des suites d’une cirrhose. Son rapport à la mort change, et avec lui, son rapport à la vie et au monde.

Lire la suite : Belén Gopegui fait vibrer notre corde sensible

Nosjours heureuxPar Félix Brun - Bscnews.fr/ Il sera difficile d’oublier Yunsu, condamné à mort pour un triple meurtre, qui attend dans les geôles de Séoul que la sentence soit exécutée…il sera difficile d’oublier Yjeong suicidaire jeune femme de bonne famille mentalement en lambeaux….il sera difficile d’oublier tante Monica, la bonne sœur visiteuse des prisons, qui va permettre le rapprochement de ces deux êtres que tout oppose mais qui se ressemblent étrangement.

Lire la suite : Ji-Young Gong : une écriture lumineuse contre la peine de mort

JaponPar Félix Brun - Bscnews.fr/ Crédit-photo Iván Giménez / A 36 ans, Tsukuru Tazaki est un homme solitaire, concepteur et faiseur de gares ferroviaires à Tokyo. Il vient de rencontrer Sara, avec qui il envisage une liaison durable. Au cours d’un dîner, il lui révèle le traumatisme qui hante sa vie depuis longtemps : il se représente sans qualités,  sans « couleurs », créant le vide autour de lui. 

Lire la suite : L’histoire ordinaire de Tsukuru Tazaki

SalingerPar Nicolas Vidal - Bscnews.fr/ Une année avec Salinger a le mérite d'explorer une vie qui, aujourd'hui, pour beaucoup d'entre nous, n'a plus cours ; celle de la période ante-numérique, à laquelle on repense parfois avec une pointe de nostalgie. Joanna vient de terminer ses études et trouve un poste d'assistance dans une agence littéraire new-yorkaise réputée, dirigée par une femme d'un certain âge qui s'est oubliée dans une autre époque, celle des machines à écrire, des dactylos et des vieilles bibliothèques poussiéreuses. Joana fraîche, curieuse et un brin candide découvre un monde qui lui est totalement étranger et va se révéler initiatique.

Lire la suite : Joanna Smith Rakoff : l'alibi Salinger

beauté du diablePar Félix Brun - Bscnews.fr/ Crédit-photo ©samuel kirszenbaum/ " Je n’existe que si je porte au moins un vêtement neuf" : Kayo donne ainsi sa seule raison de vivre, d’exister dans ce Japon aux multiples facettes où "aucune femme convenable n’épousera un homme sans avenir", où la sécurité qui y règne,  "c’est à cause des voisins. Ils sont vos policiers, vos juges et vos geôliers. Mais par-dessus tout ils sont vos maîtres. Ce qui nous oblige, nous autres japonais, à respecter les règles, c’est la honte que nous éprouvons quand nous nous faisons surprendre à désobéir à nos maîtres. "

Lire la suite : Radhika Jha : « Le désir peut-il être la cause de toutes nos souffrances ? »

AuteurePar Félix Brun - Bscnews.fr/ C’est un livre surprenant et beau. Un hymne à la nature et aux oiseaux en particulier, à l’humanisme et à la spiritualité. Sumire, qui fut autrefois une chanteuse célèbre, recueille dans son immense chignon des œufs abandonnés par un oiseau ; avec Hibari sa petite fille par procuration, elles vont procéder à la couvaison dans ce nid très original. Un oiseau naît et le nom de Ruban lui est donné : « C’est le ruban qui nous relie pour l’éternité, vous et moi, Hibari, a murmuré Sumire en regardant l’air. »

Lire la suite : Ogawa Ito : le secret de l’âme

Par Aline Apostolska - BSCNEWS.FR - (depuis Montréal) / Canadien d’origine française, le philosophe Georges Leroux est professeur émérite à l’Université du Québec à Montréal. Analyste et vulgarisateur  incontournable de la pensée hellénistique, notamment socratique, il y a consacré de nombreux essais qui constituent autant de références.

Lire la suite : Georges Leroux remporte pour Wanderer le Prix du Gouverneur Général 2011

Par Aline Apostolska - BSCNEWS.FR / Poétesse et romancière sensible et attentive aux feulements de l’âme humaine, l’exquise Élise Turcotte donne la pleine mesure de la folle démesure de sa vision du monde qu’elle a commencé à déployer au gré d’un cheminement littéraire soutenu depuis Le bruit des choses vivantes (VLB,1989).

Lire la suite : Elise Turcotte : un cheminement littéraire soutenu

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR

A LA UNE

Leo Sidran : un artiste multifacette entre chien et loup

Leo Sidran : un artiste multifacette entre chien et loup

Publication : vendredi 24 mars 2017 08:45

Par Nicolas Vidal - Depuis tout petit, Léo a suivi son père, Ben Sidran. Puis il a appris de son talent et de son expérience. Du Winsconsin à New York en passant par Meudon, Léo Sidran propose un très exaltant Entre chien et loup. Le musicien multifacettes nous parle de sa carrière, de ses projets et de sa conception de la musique.

Lorsque la culture devient l’alibi d’un plan de communication

Lorsque la culture devient l’alibi d’un plan de communication

Publication : jeudi 23 mars 2017 09:34

Par Nicolas Vidal - Réjouissez-vous chers lecteurs car ce 23 mars sera l’occasion de découvrir une facette pour le moins méconnue de l’un des people préférés   des Français. Ainsi, Gad Elmaleh publie une bande dessinée en librairie intitulée «Le Blond» (Editions Michel Lafon) qui retrace l’histoire de son personnage fétiche, joué sur scène depuis une dizaine d’années.

Vincent Peirani : le magicien de l’accordéon

Vincent Peirani : le magicien de l’accordéon

Publication : mardi 21 mars 2017 10:25

Par Nicolas Vidal - L’accordéon a longtemps été considéré comme «le piano du pauvre». L’accordéoniste français Vincent Peirani lui a redonné toute sa noblesse musicale avec la virtuosité qui est la sienne.

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

Dernière minute

Publicité

promotiondemonlivrecarrehead

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Syma Mobile

SYMA JAN07

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer