BSC News

 

 

 

           

Cinémas : critiques et actualités ciné

mercenaire de Sacha WolffPar Jonathan Rodriguez - Pur produit tout droit sorti de la Femis, Sacha Wolff, 35 ans, a d’abord fait ses gammes du côté du documentaire avant de se lancer dans le grand défi de la fiction. Mercenaire, son premier film est pétri de qualités. Un mélange de genre et une volonté de mettre en lumière des sujets méconnus du grand public : son identité à travers les DOM-TOM et le rugby amateur.

Lire la suite : Sacha Wolff : Mercenaire, une part méconnue de l'identité française

*/

CHOUF de Karim Dridi Par Jonathan Rodriguez - Le béret vissé sur la tête, Karim Dridi a des choses à dire et à raconter. À 55 ans et huit films au compteur, il revient sur les écrans avec son nouveau film "Chouf", un film évènement par son sujet, celui de raconter le quotidien des quartiers nord de Marseille où précarité, règlements de comptes et trafics de drogues sont plus que jamais d’actualité. Il signe un thriller audacieux qui démontre la volonté d’un cinéaste de montrer, plus que jamais, la vie dans ces quartiers populaires. Donner la parole, et montrer. Pour rendre justice, comme un cri de rage. Chouf.

Lire la suite : Karim Dridi : « Chouf est un geste politique total »

DelphineCoulinPar Romain Rougé - Venue présenter Voir du Pays (critique à lire ici) à Montpellier, Delphine Coulin nous parle de ce film adapté de son propre livre. Grâce à cette oeuvre, elle assure avoir balayé un certains nombre de clichés qu’elle avait sur l’armée.

Lire la suite : Delphine Coulin : « On ne peut pas retirer aux gens ce qu’ils ont vus »

Bruno ColletPar Felicia Sideris et Alizée Verdier - Bscnews.fr / Né en Bretagne en 1965, Bruno Collet obtient le Diplôme National Supérieur d’Arts Plastiques aux Beaux-Arts de Rennes en 1990. Il commence sa carrière dans le monde de la photographie pour ensuite devenir décorateur pour des films d’animation, et enfin, en 2001, il devient réalisateur avec son premier court métrage Le Dos au mur, primé à la Semaine de la Critique au Festival de Cannes. Bruno Collet confectionne des personnages et des monstres tout droit sortis de son imaginaire. Il sculpte ses protagonistes et leur donne vie dans des décors peints ou photographiés. Cette année, il est l’invité du Festival Passeurs de Lumière qui lui attribue le prix Label Image et dont le but est de récompenser le caractère innovant d’un travail cinématographique. Un réalisateur que l’on vous invite à rencontrer !

Lire la suite : Bruno Collet : " c'est le sujet qui motive le choix des matériaux"

Drew TobiaPar Candice Nicolas - Bscnews.fr/ Pour sa troisième édition, le Festival de cinéma Franco-Américain – le Champs-Elysées Film Festival – a ouvert les portes de sept salles des Champs-Elysées : Le Balzac, Gaumont Ambassade, Gaumont Marignan, Le Lincoln, MK2 Grand Palais, Publicis cinéma et UGC George V, du 11 au 17 juin 2014. Un des films indépendants américains qui a retenu toute notre attention est celui du réalisateur Drew Tobia, « See You Next Tuesday », qui sortira en France sous le titre de « Mona, Mona, Mona », le prénom de la protagoniste, en décembre prochain.

Lire la suite : Drew Tobia : une comédie noire surprenante

Summer of bloodPar Candice Nicolas - Bscnews.fr/ Pour sa troisième édition, le Festival de cinéma Franco-Américain – le Champs-Elysées Film Festival – a ouvert les portes de sept salles des Champs-Elysées : Le Balzac, Gaumont Ambassade, Gaumont Marignan, Le Lincoln, MK2 Grand Palais, Publicis cinéma et UGC George V, du 11 au 17 juin 2014.

Lire la suite : Onur Tukel : "Summer of Blood", un film de vampires déjanté

Dernière minute

Idées de cadeaux

WEB Lucky Luke Cuisine 300x300 V1

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

A LA UNE

Jorj A Mhaya : une autre histoire de la condition humaine en BD

Jorj A Mhaya : une autre histoire de la condition humaine en BD

Publication : jeudi 8 décembre 2016 09:10

Par Nicolas Vidal - Né pendant la guerre civile au Liban, Jorj A. Mhaya a découvert le pouvoir précieux du dessin. D’abord peintre, puis caricaturiste, illustrateur de presse, il s’est ensuite épanoui dans la bande dessinée. Aujourd’hui, Jorj A Mhaya fait paraître «Ville Avoisinant la terre» (Edition Denoël Graphic), une histoire puissante, fantasmagorique et sensible exprimée comme une parabole de la condition humaine dans un Beyrouth dévasté et fantasmé. Brillant.

Sauramps : "La librairie ne fermera pas" selon Jean-Marie Sevestre

Sauramps : "La librairie ne fermera pas" selon Jean-Marie Sevestre

Publication : mercredi 7 décembre 2016 14:17

Par Nicolas Vidal - La librairie Sauramps connaît une situation très préoccupante concernant sa survie. Depuis quelques jours,  des informations inquiétantes se propagent dans les rues de Montpellier et plus précisément dans l’éco-système culturel de la capitale languedocienne. Le groupe Sauramps serait-il menacé de fermeture imminente d’ici le début de l’année 2017 ?

Corée du Nord : immersion au coeur du totalitarisme d'Etat

Corée du Nord : immersion au coeur du totalitarisme d'Etat

Publication : mercredi 7 décembre 2016 08:43

Par Nicolas Vidal - Suivez Benjamin Decoin, photographe, dans un voyage passionnant dans l’un des pays les plus hermétiques et fermés de la planète. Le travail de Benjamin Decoin est une passionnante découverte sociologique et géographique au pays de la dynastie des Kim. Antoine Bondaz apporte, pour sa part, son expertise géo-politique de ce pays et des craintes qu’il suscite auprès de la communauté internationale notamment sur sa stratégie nucléaire.

Orkesta Mendoza : l'Arizona psychédélique et électronique

Orkesta Mendoza : l'Arizona psychédélique et électronique

Publication : mardi 6 décembre 2016 18:21

Par Nicolas Vidal - Suite à la rencontre de Salvador Duran et de Sergio Mendoza de Calexico et son big band ORKESTA MENDOZA est né l’explosif Vamos a Guarachar !

Iphigénie en Tauride : la grâce comme rempart à la barbarie

Iphigénie en Tauride : la grâce comme rempart à la barbarie

Publication : mardi 6 décembre 2016 08:25

Par  Olivier Frégaville-Gratian D'Amore - Face à la sauvagerie cruelle des hommes, une voix féminine s’élève poétique et humaniste. Refusant tout compromis, préférant la transparence aux mensonges, elle se livre sans fard dans un plaidoyer vibrant qui touche cœur et raison. En mixant vers et prose de Goethe, Jean-Pierre Vincent livre un spectacle puissant mais bancal qui séduit par l’intensité des mots et déroute par le jeu trop accentué voire burlesque des comédiens.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR