BSC News

 

 

 

           

Tu ne tueras point - de Mel GibsonDe Florence Yérémian - « Tu ne tueras point », tel est le commandement de Dieu que Desmond Doss a décidé de respecter malgré la deuxième guerre mondiale qui s'annonce.

Élevé par un père alcoolique mais croyant, il quitte sa campagne de Virginie et s'engage volontairement dans l’infanterie américaine. Enfant de «  coeur »  parmi les brutes de son régiment, Desmond est un être à part qui se positionne obstinément comme un objecteur de conscience : refusant de tuer ou même de porter une arme, il devient la risée de ses camarades et fait le désespoir de ses supérieurs qui ne rêve que de le faire réformer.
Résistant à toutes les moqueries, il est alors envoyé au milieu du Pacifique sur le front japonais. Pris dans l’enfer de la bataille d’Okinawa, le jeune Desmond va se rattacher à ses convictions religieuses et prouver ainsi à tous qu’un héros sans armes peut sauver autant de vies qu’un guerrier… 

Mel Gibson : " Tu ne tueras point", un film de guerre d’une violence viscérale

Malgré un début de film un peu trop cliché et une inévitable parenthèse amoureuse, ce récit cinématographique possède une très grande force visuelle. Réalisé par Mel Gibson, il reflète de toute évidence ses propres convictions américaines: partagé entre sa conscience chrétienne et son devoir de patriote, Mel Gibson prêche ici un sermon pacifique en montrant à son public que la foi d'un homme peut avoir autant de puissance qu'une arme.
Conçu dans l’esprit épique de Braveheart ou du Patriote, ce long-métrage réexplore avec brio et réalisme les thèmes de la guerre, de la religion et des principes moraux. Afin de confronter efficacement la violence à la foi, Mel Gibson n’hésite pas à trainer ses spectateurs au coeur même de l'enfer d’Okinawa. Usant de gros plans sur des têtes défoncées ou des corps en lambeaux (âmes sensibles, fermez les yeux…), il insiste sur l’horreur d’un tel massacre pour nous livrer une leçon de morale un brin idéaliste mais néanmoins persuasive.
Son porte-parole christique est interprété avec beaucoup de sincérité par le comédien Andrew Garfield (The amazing Spider Man, The social Network). Le regard profond et la pupille humide, cet excellent acteur confère au personnage de Desmond un très beau mélange de candeur et d’obstination. Paysan à la tête bien pleine, son vaillant protagoniste séduit les spectateurs par son humanité mais aussi par la sincérité de ses convictions: tandis que sa foi est éprouvée et ses valeurs sans cesse menacées, ce jeune héros ne renonce jamais à ses principes pacifiques et refuse catégoriquement de porter le fusil.
En contrepoint de la figure émouvante et chétive de Desmond se distingue aussi la rude carrure du Capitaine Glover: grande gueule cynique et arrogante, elle est interprétée avec force par l’athlétique Sam Worthington (Le Choc des Titans). Parmi un casting de choix se remarque également le personnage du père alcoolique joué avec beaucoup de pudeur par Hugo Weaving (Matrix, Le Hobbit…).

Bien que ce soit un film de guerre d’une violence viscérale, Tu ne tueras point est une oeuvre qui vous bouleversera par son humanité « dés-armante »…  Et oui, sanctifier l’amour au coeur du chaos, c’est encore possible avec Mel Gibson !

Tu ne tueras point
(Hacksaw Ridge)
Un film de Mel Gibson
Avec Andrew Garfield, Vince Vaughn, Teresa Palmer, Sam Worthington, Luke Bracey, Hugo Weaving, Rachel Griffiths
2h11
Sortie nationale  : le 9 novembre 2016

 

 

Lire aussi dans nos actualités du cinéma :

Inferno de Ron Howard : une descente aux Enfers qui manque de Foi

Snowden : le film d'Oliver Stone va vous rendre paranoïaque

Polina : un bel exercice de style signé Angelin Preljocaj

 Jack Reacher : le nouveau film « coup de poing » de Tom Cruise

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR

A LA UNE

Vincent Peirani : le magicien de l’accordéon

Vincent Peirani : le magicien de l’accordéon

Publication : mardi 21 mars 2017 10:25

Par Nicolas Vidal - L’accordéon a longtemps été considéré comme «le piano du pauvre». L’accordéoniste français Vincent Peirani lui a redonné toute sa noblesse musicale avec la virtuosité qui est la sienne.

Fausto Mesolella : les mots de Stefano Benni

Fausto Mesolella : les mots de Stefano Benni

Publication : mardi 21 mars 2017 09:37

Par Nicolas Vidal - L’artiste italien Fausto Mesolella s’est associé  à l’écrivain Stefano Benni pour ce nouvel album Canta Stefano Benni.

Débat : " Faut-il habiter Paris pour se cultiver ?"

Débat : " Faut-il habiter Paris pour se cultiver ?"

Publication : lundi 20 mars 2017 17:57

Par BSC NEWS - Sophie Nouaille dans son émission «  En quête de sens » sur Radio Notre Dame a abordé ce Lundi 20 mars 2017 une thématique culturelle autour de «  Faut-il habiter Paris pour se cultiver ?"

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

Dernière minute

Publicité

promotiondemonlivrecarrehead

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Syma Mobile

SYMA JAN07

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer