BSC News

 

 

 

           

ARASH DERAMBARSHPar Nicolas Vidal - Suite à l'élection surprise de Donald Trump pour l'élection présidentielle des Etats Unis d'Amérique, Arash Derambarsh, élu de la Ville Courbevoie et pugnace combattant contre le gaspillage alimentaire, a réagi ce 9 novembre au matin sur via un post Facebook pour demander le respect de la démocratie et le vote du peuple américain ainsi que pour insister sur " la défaite cinglante pour les analystes, les journalistes et les sondeurs qui donnaient quasiment tous Hillary Clinton gagnante. " Arash Derambarsh nous donne son sentiment sur l'élection de Donald Trump et sur le traitement médiatique réservée à celle-ci. 

Arash Derambarsh , que vous inspire la victoire de Donald Trump comme 45 ème président des USA ?
Même si ce n'était pas de gaieté de cœur, j'étais en faveur d'Hillary Clinton. Néanmoins, Donald Trump a mis sur le devant de la scène le problème de la classe moyenne invisible. Il a évoqué, sans tabou, les enjeux économiques et sociétaux. Au lieu de caricaturer des prises de parole, il aurait été judicieux de les prendre au sérieux. Et d'en débattre sérieusement au lieu de caricaturer.

FACEBOOK ARASH

Dans un post sur Facebook ce 9 novembre au matin, vous en appelez à respecter la démocratie et le choix du peuple américain. Selon vous, dans quelle mesure les médias et les commentateurs politiques ont-ils failli dans l’analyse de cette élection américaine ?
Il n'y a pas de fracture démocratique. Certains journalistes ont voulu nous imposer une représentation du monde tel qu'ils le souhaitaient au lieu de retranscrire tel qu'il est. Ils ne sont pas les seuls. Les sondeurs également ont voulu diffuser leurs visions. J'attends de leur part un mea culpa !

En tant qu’élu, est-ce que cela révèle une fracture démocratique entre les élites et le peuple américain ? Où prend elle ses racines ?
Le peuple américain a ses propres enjeux. On ne peut pas, de l'étranger, leur dicter quoi faire. Il n'y a pas lieu de s'immiscer d'une quelconque manière. Je déplore que des journalistes, des commentateurs ou des élus aient donné des consignes de vote. Ce n'est pas leur rôle. Les américains ont voté sur une ligne politique précise.

Peut-on faire un parallèle avec ce qui se passe en France aujourd’hui dans le traitement médiatique de enjeux politiques de demain  ?
Oui, les similitudes dans le traitement de l'information sont nombreuses. Je regrette la manière dont certains journalistes ont véhiculé des idéologies en imposant leur imaginaire. Je l'ai subi avec la loi contre le gaspillage alimentaire. Avec subjectivité, ils ont choisi, par exemple, de mettre en avant Ségolène Royal qui était contre la loi. Ce n'est pas admissible de se contenter d'un microcosme. Les journalistes doivent s'interroger à la suite des élections américaines sur leurs pratiques.
D'ailleurs, la meilleure analyse vient de deux journalistes sur Twitter : Beatrice Houchard ("Un jour,il faudra que les journalistes se rappellent que leur (notre) métier est de raconter le monde tel qu'il est, pas comme ils le rêvent") et Sonia Mabrouk ("Ne pas seulement dire que le populisme a gagné mais expliquer et comprendre POURQUOI il a gagné #NotreAveuglementAussi")

 

 

Sonia Mabrouk Tweet

 

TWEET 1

 

 

Vous écrivez «  Il faut respecter la démocratie ». Pensez-vous qu’il y a un déni de démocratie du monde politique à l’encontre des aspirations des peuples notamment aux Usa mais aussi en France ?
Il y a eu le temps du débat et du combat entre les différents candidats. Et il y a le temps du vote. Le peuple américain a tranché. C'est à présent au vainqueur de rassembler l'ensemble des citoyens et non les diviser.

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur votre combat contre le gaspillage alimentaire qui s’étend à l’étranger et qui prend de l’ampleur ?
Ce combat, depuis le vote de la loi le 3 février dernier, se diffuse largement. C'est d'abord 3000 nouvelles associations qui peuvent dorénavant bénéficier des invendus alimentaires. Et plus de 10 millions de repas ont été distribués grâce à cette loi.  Nous souhaitons étendre la loi à l'Union Européenne et à l'international. En me rendant dans de nombreux pays afin de sensibiliser les acteurs à ce fléau, je me rends compte combien il est urgent d'agir pour aider les classes moyennes et les démunis. La presse internationale relaie ce combat qui dépasse les frontières. Je regrette que la presse française mettent en avant des combats politiciens au lieu d'alerter face à la faim et à la soif. J'espère vraiment qu'ils vont se réveiller et réinvestir le terrain.

www.ArashDerambarsh.fr

Arash Derambarsh
«  Manifeste contre le gaspillage »
Editions Fayard -  100 pages - 10 euros

( Crédit photo A.R )

 

Lire aussi dans nos interviews franc-tireurs :

Patrick Oberli : une enquête sur la face cachée du football

Paul-François Paoli : Les raisons de l'effondrement idéologique de la gauche

Natalia Turine : « La fermeture du rideau de fer va donner des bons écrivains »

David Lefèvre : " La politique a tué une partie de mon âme "

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR

Gourmandise

Haribo 300x300 V1

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Evènement

KARAMAZOC

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A LA UNE

Depeche Mode : Spirit, un nouvel album d'une beauté vénéneuse

Depeche Mode : Spirit, un nouvel album d'une beauté vénéneuse

Publication : mardi 28 mars 2017 08:44

Esthétiques et sombres les nouvelles chansons pop rock electro du trio  s’inscrivent dans la veine de leurs albums cultes « Violator » et « Songs of Faith and Devotion ».

Véronique Sousset : le témoignage poignant de l'avocate d'un tueur

Véronique Sousset : le témoignage poignant de l'avocate d'un tueur

Publication : lundi 27 mars 2017 09:01

Par Emmanuelle de Boysson - Rencontre avec Véronique Sousset, auteur de Défense légitime (La Brune au Rouergue). Comment défendre un homme que l’opinion appelle un monstre ? Un diable. Bretonne, ancienne avocate, devenue aujourd’hui directrice d’un grand établissement pénitentiaire, Véronique Sousset raconte ce qu’elle a vécu dans ce récit d’une avocate qui accepte de défendre en commis d’office un homme qui a tué son enfant, suite à des coups, des années de martyre.

Fred Chapellier : un détour musical à faire

Fred Chapellier : un détour musical à faire

Publication : dimanche 26 mars 2017 16:47

Par Nicolas Vidal - Fred Chapellier revient avec un nouvel album studio chez DixieFrog, label indépendant qui continue à faire du bon travail malgré la crise qui frappe l’éco-système du disque.

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

Dernière minute

Publicité

promotiondemonlivrecarrehead

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Syma Mobile

SYMA JAN07

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer