BSC News

 

 

 

           

L'autre Gallilée - Théâtre le LucernairePar Florence Yérémian / Pour la plupart d’entre nous Galilée a l’image d’un vieux savant ayant un jour osé déclarer que la terre tournait autour du soleil. Certes, l’homme fut non seulement un fabuleux mathématicien, un géomètre et un physicien mais ce que l’on oublie souvent c’est qu’il fut aussi philosophe. C’est d’ailleurs ainsi qu’il souhaita être nommé par Côme II de Médicis: « Galileo Galilei, Philosophe et mathématicien personnel du Grand-Duc».


Afin de nous faire découvrir cette facette moins célèbre du personnage, Cesare Capitani s’est plongé dans les écrits du Florentin et en a conçu le texte de sa nouvelle pièce: « L’autre Galilée ». Déjà fort remarqué lors de son interprétation de « Moi, Caravage », le comédien milanais demeure fidèle à sa transmission de l’effervescence culturelle italienne en endossant à présent les habits de l’astronome le plus connu du XVIIe siècle.
Avec pour seul décor une poignée de fruits mis en orbite autour d’un chandelier, Cesare Capitani s’immisce poétiquement dans les traits multiples de Galilée. La tête dans les étoiles et le regard lacté, il nous offre en une heure un condensé de sa vie et de ses découvertes: évoquant son enfance en Toscane et sa fascination du ciel, il fait tout d’abord preuve d’humour et de modestie pour peu à peu se laisser emporter vers une certain orgueil constellé d’égocentrisme. Mettant en avant les inventions du grand homme telles que le compas ou la lunette astronomique, il nous révèle l’insatiable quête de savoir qui va hélas conduire cet érudit à abjurer ses théories révolutionnaires face au Tribunal de l’Inquisition. Ne s’attardant pas sur le récit de son procès, Cesare Capitani préfère mettre en scène la soif de liberté de Galilée : liberté de vivre bien sur, mais surtout liberté de penser propre au savant philosophe.
A travers cet « Autre Galilée », il est assez étonnant de voir l’analyse presque poétique que propose Cesare Capitani de cet homme de science. Avec sa voix suave et ses inflexions chantantes, l’acteur lui confère un côté fantasque et charmeur susceptible de perturber un public d’intellos ou de puristes scientifiques. Tel n’est pourtant pas sa démarche qui résiderait d’avantage dans la vulgarisation du personnage galiléen et la mise en avant de son humanité. C’est en effet l’homme qui se cache derrière le génie qui intéresse Cesare Capitani: l’homme ambitieux, visionnaire, jaloux et audacieux. Celui qui malgré sa croyance en Dieu a su séparer sa foi de sa raison. Celui enfin dont la modernité d’esprit a osé défier les doctrines obscurantistes de l’Eglise et de la tradition. Car il faut bien le rappeler : en prônant ses théories héliocentriques, Galilée s’est non seulement érigé contre les idées aristotéliciennes mais il a surtout défié les Saintes Ecritures prêchées aveuglement par l’Eglise Catholique. Voilà certainement pourquoi le génial astronome a été considéré comme hérétique jusqu’en 1992 ! Ce n’est que quatre siècles après sa naissance que le Vatican a enfin accepté de le réhabiliter …

L’autre Galilée? Un monologue intéressant et didactique qui confère une touche presque « maniériste » à ce cher Galileo Galilei. N’hésitez pas à emmener vos collégiens voir cette pièce: ils y prendront une leçon de science mais aussi de théâtre!


L’autre Galilée
de Cesare Capitani
Mise en scène Thierry Surace
Avec Cesare Capitani

Théâtre du Lucernaire
53, rue Notre-Dame-des-Champs
Paris 6e

Jusqu’au 28 novembre 2015
Du mardi au samedi à 19h
Durée : 1heure
Réservation: 0145445734

 

Reprise de L’Autre Galilée au Lucernaire à partir de ce soir et jusqu’au 12 mars 2016
Du mardi au samedi à 18h30
Attention : la pièce se joue en Italien tous les mardis !

 

Lire aussi :

Des souris et des hommes : une pièce d’une humanité désarmante

De l’autre côté de la route : une investigation drôle et attendrissante

Scène de ménage chez les Popokh

William Mesguich exalte les mémoires d'un fou

Les voisins: une pièce d’une simplicité intrigante

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR

A LA UNE

Leo Sidran : un artiste multifacette entre chien et loup

Leo Sidran : un artiste multifacette entre chien et loup

Publication : vendredi 24 mars 2017 08:45

Par Nicolas Vidal - Depuis tout petit, Léo a suivi son père, Ben Sidran. Puis il a appris de son talent et de son expérience. Du Winsconsin à New York en passant par Meudon, Léo Sidran propose un très exaltant Entre chien et loup. Le musicien multifacettes nous parle de sa carrière, de ses projets et de sa conception de la musique.

Lorsque la culture devient l’alibi d’un plan de communication

Lorsque la culture devient l’alibi d’un plan de communication

Publication : jeudi 23 mars 2017 09:34

Par Nicolas Vidal - Réjouissez-vous chers lecteurs car ce 23 mars sera l’occasion de découvrir une facette pour le moins méconnue de l’un des people préférés   des Français. Ainsi, Gad Elmaleh publie une bande dessinée en librairie intitulée «Le Blond» (Editions Michel Lafon) qui retrace l’histoire de son personnage fétiche, joué sur scène depuis une dizaine d’années.

Vincent Peirani : le magicien de l’accordéon

Vincent Peirani : le magicien de l’accordéon

Publication : mardi 21 mars 2017 10:25

Par Nicolas Vidal - L’accordéon a longtemps été considéré comme «le piano du pauvre». L’accordéoniste français Vincent Peirani lui a redonné toute sa noblesse musicale avec la virtuosité qui est la sienne.

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

Dernière minute

Publicité

promotiondemonlivrecarrehead

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Syma Mobile

SYMA JAN07

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer