BSC News

 

 

 

           

Asphalte - Samuel BenchetritPar Florence Yérémian - BSCNEWS.FR / Au coeur d’une cité grise de banlieue, six destins se croisent. Il y a Charly, l’adolescent qui passe ses journées seul jusqu’à ce qu’une actrice désoeuvrée devienne sa voisine de palier. Sternkowitz, le misanthrope qui s’éprend contre toute attente d’une belle infirmière de nuit. Et enfin, Madame Hamida, qui voit atterrir dans son petit appartement un véritable astronaute américain !

Tous sont des êtres cloitrés dans la solitude de leur HLM qui n’attendent qu’un signal d’humanité. Aussi différents soient-ils, ils errent en quête de choses simples mais indispensables pour survivre: l’amour, l’amitié, l’écoute… C’est en ces quelques mots que réside leur salut, en cette petite parcelle de compassion qui donnera enfin un sens à leur existence dérisoire.

Afin d’interpréter ces habitants à la dérive, le réalisateur Samuel Benchetrit a bénéficié d’un beau casting: dans le rôle de Sternkowitz le bourru, Gustave Kervern fait preuve d’un égoïsme et d’une mauvaise foi exaspérante. Chuchotant de sa voix éraillée des montagnes de mensonges, il tente de séduire la lumineuse Valéria Bruni-Tedeschi qui nous livre une infirmière aussi fragile qu’innocente.

Parallèlement à ce tandem burlesque et délicat, on s’interroge sur la nature du second couple formé par Isabelle Huppert et Jules Benchetrit : égale à elle-même, Isabelle interprète pudiquement la figure d’une actrice qui a peur de vieillir. Nostalgique de ses vingt ans, elle se confie au jeune Charly qui voit en elle une mère absente autant qu’une amante imaginaire. Un flou antique et incestueux plane donc sur ces deux protagonistes aux profils complexes: Isabelle Huppert est toute en subtilités et l’on apprécie de la voir se confronter l’espace d’une scène aux vers raciniens d’Agrippine. Jules Benchetrit (fils du réalisateur et de la regrettée Marie-Trintignant) est, quant à lui, une belle révélation: par delà la désinvolture du débutant, ce jeune acteur possède une souplesse de jeu et une beauté androgyne qui sert parfaitement son rôle. 

Le duo le plus amusant de ce long métrage demeure cependant celui formé par Michaël Pitt et Tassadit Mandi. Affublé de son énorme habit de cosmonaute, l’acteur américain insuffle beaucoup d’humour à son insolite personnage. Avec ses grands yeux d’ange et sa bouille de bébé, il est si attachant que la brave Madame Hamida en oublie presque son propre fils qui purge sa peine en prison. Maghrébine jusqu’au bout du coeur, Tassadit Mandi s’occupe de ce cosmonaute avec une grande tendresse, allant jusqu’à lui préparer son meilleur couscous ou lui chanter des berceuses en arabe!

A la fois drôle et mélancolique, Asphalte est une oeuvre décalée dans le paysage cinématographique français. A travers ces six portraits plein de fêlures, l’on ressent vraiment la sensibilité de Samuel Benchetrit et l’oeil bienveillant qu’il porte sur la banlieue. Loin des habituels clichés de racisme ou de violence relatifs aux cités, il a choisi de mettre en avant le quotidien des petites gens et la solitude qui les ronge. Malgré l’authenticité de son écriture, l’on regrette cependant le manque de rythme et de profondeur de son scénario. Ses protagonistes sont pétris de rêves et d’émotions mais leurs histoires demeurent trop longtemps en orbite. La caméra excessivement sobre de Benchetrit ne parvient pas à creuser pleinement leur humanité ou à explorer la réelle solidarité qui les caractérise : on les voit chuter, s’agripper les uns aux autres et puis on demeure dans l’attente… Par delà le talent des acteurs et les superbes mélodies pianistiques de Raphaël, on se refroidit alors comme de l’asphalte et l’ennui finit, hélas, par nous gagner…

 

Asphalte ? Un film sensible pour ceux qui apprécient la poésie de la lenteur.

 

Asphalte - Un film de Samuel Benchetrit

Avec Isabelle Huppert, Gustave Kervern, Valéria Bruni-Tedeschi, Jules Benchetrit, Tassadit Mandi et Michaël Pitt

Sortie nationale : le 7 octobre 2015

 

Lire aussi :

La Glace et le Ciel : un documentaire militant pour l’avenir de la planète

Youth : le crépuscule poétique de deux octogénaires

Seul sur Mars: un excellent film de science… et de fiction

Disneynature vous emmène au Royaume des Singes

The Program: Un « Tour de Lance » signé Stephen Frears

Mini Héros: Un nouveau documentaire 3D débarque à la Géode

L’odeur de la mandarine : une chevauchée élégante et sensuelle

Dernière minute

Idées de cadeaux

WEB Lucky Luke Cuisine 300x300 V1

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

A LA UNE

Jorj A Mhaya : une autre histoire de la condition humaine en BD

Jorj A Mhaya : une autre histoire de la condition humaine en BD

Publication : jeudi 8 décembre 2016 09:10

Par Nicolas Vidal - Né pendant la guerre civile au Liban, Jorj A. Mhaya a découvert le pouvoir précieux du dessin. D’abord peintre, puis caricaturiste, illustrateur de presse, il s’est ensuite épanoui dans la bande dessinée. Aujourd’hui, Jorj A Mhaya fait paraître «Ville Avoisinant la terre» (Edition Denoël Graphic), une histoire puissante, fantasmagorique et sensible exprimée comme une parabole de la condition humaine dans un Beyrouth dévasté et fantasmé. Brillant.

Sauramps : "La librairie ne fermera pas" selon Jean-Marie Sevestre

Sauramps : "La librairie ne fermera pas" selon Jean-Marie Sevestre

Publication : mercredi 7 décembre 2016 14:17

Par Nicolas Vidal - La librairie Sauramps connaît une situation très préoccupante concernant sa survie. Depuis quelques jours,  des informations inquiétantes se propagent dans les rues de Montpellier et plus précisément dans l’éco-système culturel de la capitale languedocienne. Le groupe Sauramps serait-il menacé de fermeture imminente d’ici le début de l’année 2017 ?

Corée du Nord : immersion au coeur du totalitarisme d'Etat

Corée du Nord : immersion au coeur du totalitarisme d'Etat

Publication : mercredi 7 décembre 2016 08:43

Par Nicolas Vidal - Suivez Benjamin Decoin, photographe, dans un voyage passionnant dans l’un des pays les plus hermétiques et fermés de la planète. Le travail de Benjamin Decoin est une passionnante découverte sociologique et géographique au pays de la dynastie des Kim. Antoine Bondaz apporte, pour sa part, son expertise géo-politique de ce pays et des craintes qu’il suscite auprès de la communauté internationale notamment sur sa stratégie nucléaire.

Orkesta Mendoza : l'Arizona psychédélique et électronique

Orkesta Mendoza : l'Arizona psychédélique et électronique

Publication : mardi 6 décembre 2016 18:21

Par Nicolas Vidal - Suite à la rencontre de Salvador Duran et de Sergio Mendoza de Calexico et son big band ORKESTA MENDOZA est né l’explosif Vamos a Guarachar !

Iphigénie en Tauride : la grâce comme rempart à la barbarie

Iphigénie en Tauride : la grâce comme rempart à la barbarie

Publication : mardi 6 décembre 2016 08:25

Par  Olivier Frégaville-Gratian D'Amore - Face à la sauvagerie cruelle des hommes, une voix féminine s’élève poétique et humaniste. Refusant tout compromis, préférant la transparence aux mensonges, elle se livre sans fard dans un plaidoyer vibrant qui touche cœur et raison. En mixant vers et prose de Goethe, Jean-Pierre Vincent livre un spectacle puissant mais bancal qui séduit par l’intensité des mots et déroute par le jeu trop accentué voire burlesque des comédiens.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR