BSC News

 

 

 

           

flyerPar Florence Gopikian Yérémian - Bscnews.fr/  A l’occasion du 400e anniversaire de la dynastie des Romanov, la salle Gaveau a accueilli l’orchestre Confluences accompagné de l’éminent pianiste franco-russe, Mikhaïl Rudy.

Au programme de cette soirée thématique, les compositeurs Moussorgski et Tchaïkovski ont été mis à l’honneur à travers des extraits d’oeuvres telles que Gnomus, La grande porte de Kiev ou l’ouverture de Roméo et Juliette. Parallèlement à ce voyage musical, l’écrivain Vladimir Fédorovski a offert au public une traversée littéraire au sein des mystères de Saint Petersbourg: durant près d’une heure trente, il a évoqué la fondation de cette sublime ville par Pierre le Grand, la mise en place de son architecture fantasmagorique sous Elisabeth et Catherine II, l’émergence de ses peintres et de ses écrivains, mais aussi son triste déclin avec l’arrivée de Lénine…

Malgré son discours bohème et désordonné, Vladimir Fédorovski a séduit l’assistance par le biais d’anecdotes sur « L’amour à la cosaque » ou « la nécessité réelle qu’avait Napoléon de se rendre jusqu’à Moscou… ». Evoquant les Ballets Russes de Diaghilev ou l’influence de Marius Petipa sur les théâtres du Ballet Impérial, il a mis en avant cette symbiose culturelle franco-russe sans laquelle nos deux pays ne pourraient aujourd’hui se vanter de leurs patrimoines respectifs.
D’un point de vue musical, l’un des exemples les plus représentatifs de cette fusion entre la France et la Russie a été l’adaptation orchestrale par Maurice Ravel des Tableaux d’une exposition de Modest Moussorgski. Cette oeuvre qui évoque la visite imaginaire d’une collection d’art, a dominé les deux parties de la soirée. Elle a tout d’abord été jouée dans sa version pianistique originale par Mikhaïl Rudy qui a souhaité rendre hommage au spectacle visuel réalisé en 1928 par le peintre Kandinsky: à partir des dessins préparatoires de l’artiste, une projection vidéo a recouvert les murs de la salle Gaveau et entrainé le public dans une promenade de sons et de couleurs les plus hypnotiques. Entre un Ballet des poussins piaillant et ludique, une évocation de la Baba Yaga aux dissonances maléfiques et un dernier mouvement solennel dédié à la Porte de Kiev, cette composition kaléidoscopique de Moussorgski a ensuite cédé la place à la version orchestrée de Ravel. Dirigeant ses musiciens avec fougue et passion, le chef d’orchestre Philippe Fournier a fini la soirée autour du Sacre du Printemps de Stravinsky et de la symbolique ouverture 1812 de Tchaikovsky : pour ceux qui ne le savent pas, cette dernière comporte au sein de sa mélodie l’hymne français de la Marseillaise!
Serait-ce un clin d’oeil subtil à la victoire russe qui conclut les guerres napoléoniennes ou une invitation à ne plus créer de conflits entre nos deux pays? Vladimir Fédorovski opte définitivement pour la seconde proposition, selon ses dires : « La rupture historique entre la France et la Russie est impossible » et de rajouter « Il faut aussi éviter toute guerre civile en Ukraine ». Bon sang ne saurait mentir!

Les mystères de Saint Petersbourg
Orchestre Symphonique Confluences dirigé par Philippe Fournier
Récitant: Vladimir Fédorovski
Piano: Mikhaïl Rudy

A la salle Gaveau ( Paris) le 23 mai 2014

Prochaine date: le 27 mai 2014 à 20h - Gare du Midi (Biarritz)

A lire aussi:

Place au 7e Art « Made in China »

Grand Prix RTL/LIRE : Les coeurs ont battu pour Maylis de Kerangal

Les Francos Gourmandes : l’alliance de la musique et de la gastronomie

Philippe Lefait et le festival de la littérature et du journalisme à Metz

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR

A LA UNE

Fred Chapellier : un détour musical à faire

Fred Chapellier : un détour musical à faire

Publication : dimanche 26 mars 2017 16:47

Par Nicolas Vidal - Fred Chapellier revient avec un nouvel album studio chez DixieFrog, label indépendant qui continue à faire du bon travail malgré la crise qui frappe l’éco-système du disque.

Leo Sidran : un artiste multifacette entre chien et loup

Leo Sidran : un artiste multifacette entre chien et loup

Publication : vendredi 24 mars 2017 08:45

Par Nicolas Vidal - Depuis tout petit, Léo a suivi son père, Ben Sidran. Puis il a appris de son talent et de son expérience. Du Winsconsin à New York en passant par Meudon, Léo Sidran propose un très exaltant Entre chien et loup. Le musicien multifacettes nous parle de sa carrière, de ses projets et de sa conception de la musique.

Lorsque la culture devient l’alibi d’un plan de communication

Lorsque la culture devient l’alibi d’un plan de communication

Publication : jeudi 23 mars 2017 09:34

Par Nicolas Vidal - Réjouissez-vous chers lecteurs car ce 23 mars sera l’occasion de découvrir une facette pour le moins méconnue de l’un des people préférés   des Français. Ainsi, Gad Elmaleh publie une bande dessinée en librairie intitulée «Le Blond» (Editions Michel Lafon) qui retrace l’histoire de son personnage fétiche, joué sur scène depuis une dizaine d’années.

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

Dernière minute

Publicité

promotiondemonlivrecarrehead

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Syma Mobile

SYMA JAN07

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer