Les doigts de l'homme - Mumbo Jumbo Par Nicolas Vidal - BSCNEWS.FR /  Cinq musiciens comme les doigts d’une main qui sont prêts à toutes les folies musicales pour jouer ensemble à mille à l’heure. C’est l’histoire de leur dernier album « Mumbo Jumbo » ( charabia en anglais) pour lequel les Doigts de l’Homme prennent un malin plaisir à faire claquer le rythme et le son à une vitesse vertigineuse. Rencontre avec Tanguy Blum, l’un des doigts à la contrebasse.



Vous avez des influences diverses après une formation qui ne vous destinait pas forcément au Jazz manouche. Pouvez-vous nous dire quelques mots à ce sujet ?
Aucun des musiciens des Doigts de l'Homme n'est manouche mais nous partageons tous le même amour pour cette musique que nous avons découvert d’abord avec des artistes comme Angelo Débarre ou Bireli Lagrène avant de connaître Django Reinhardt.
La majorité des musiciens des Doigts de l'Homme sont autodidactes et ont fait du rock, de la chanson, des musiques africaines, du jazz ou même de la musique classique pour certains. Venant de musiques très différentes, nous cherchons à "mélanger" nos diverses influences avec comme élément principal la musique manouche. Cependant, on ne souhaite pas revendiquer un traditionalisme qui serait usurpé.

Qu'est-ce qui vous a attiré dans l'esprit Gypsy ?
La liberté du jazz dans les compositions et l'improvisation alliée à un esprit très populaire, très accessible, des thèmes et du langage général utilisé pour les "soli". Une rare forme de jazz qui parle à des gens qui y sont habituellement réfractaires. Tout cela grâce au génie de Django bien-sûr et de ce petit côté jazz à la française qu'on nous envie à l’étranger...

Ce nouvel album «Mumbo Jumbo» est-il une nouvelle affirmation de votre identité ?
Une identité en perétuelle évolution avec l'arrivée d'un nouveau doigt, heu... membre!  Antoine Girard offre une nouvelle dimension sonore avec le timbre de l'accordéon et la possibilité des accords et de notes tenues.

Comment avez-vous préparé cet album au sein du groupe ? Chacun y amène un peu de soi ou c'est une élaboration plutôt collective ?
Chacun amène des propositions de compositions que nous choisissons et que nous peaufinons en studio pour créer un ensemble musical homogène.

Les titres de l'album ont quelque chose de singulier. Peut-on dire qu'ils sont engagés ? On pense notamment à "Identité nationale"  ou à " Indifférence".
Sans revendiquer d'une mouvance politique particulière, nous sommes tous très sensible à de nombreux problèmes et des sujets de société qui font débat au sein même du groupe. Olivier Kikteff, le fondateur et compositeur principal du groupe, a plusieurs fois "chargé" les titres de ses compositions pour que des morceaux instrumentaux donnent aussi à réfléchir (Identité nationale, Camping sauvage à Auschwitz... ).

10 ans de vie commune autour d'un groupe de 5 musiciens. Ce n'est pas courant comme longévité. Comment expliquez-vous cela ?
La vie d'un groupe est très liée à son fonctionnement humain et aux relations entre tous. Si nous durons dans le temps, c'est que nous avons appris à vivre tous ensemble et même à s'aimer!

Que signifie Mumbo Jumbo ?
C'est un terme anglais qui signifie "charabia", un clin d’œil au joyeux mélange de cet album composé par un peu tout le monde dans des styles différents.

Qu'est ce qu'il y a aujourd'hui dans les Doigts de l' homme qu'il n'y avait pas il y a dix ans en arrière ?
Dix ans dans un groupe génère forcément de l’expérience donc sûrement un peu plus de maturité qu'à l'époque et surtout un certain recul par rapport à la musique que l'on veut proposer.

Il y a quelque chose qui tient de la virtuosité dès l'amorce de l'album avec Da Vibe. Comment parvient-on à cet équilibre avec autant de musiciens ?
Je suppose que c'est l’écriture précise de toutes les parties dans ce genre de compositions où les "tempi" sont rapides.

Si vous deviez définir votre album en deux mots, que diriez-vous ?
Mumbo Jumbo!

 

> Mumbo Jumbo - Les Doigts de l'homme - Lamastrock

> Le site des Doigts de l'homme


Les prochaines dates en 2014:
21/03 : SAINT ANDRÉ LES VERGERS (10) - Festival Guitare du Monde
04/04 : UNIEUX (42) - Coeur de Saison – Le Quarto
10/04 : SENS (89) - Théâtre de Sens
11/04 : CALUIRE ET CUIRE (69) - Radiant Bellevue
12/04 : JACOU (34) - Centre Culturel
17/04 : FALAISE (14) - FORUM DE FALAISE
29/04 : VILLEMOISSON (91) - Le Ludion

01/08 à 21h30 : place Raymond Pelofi à Bize-Minervois ( 11120)

{fcomment image=http://www.bscnews.fr/images/evenements/extravangaza.jpg}

LE BSC NEWS du mois

COuv BSCNEWS BRILLANTE JAN16

Abonnez-vous au BSC NEWS

300X300 ABODEC2015

Publicité

PUB TOBIAS THOREY


 

 

 

LE CHOIX

Bd Music : Sarah Vaughan & Cabu
Bd Music : Sarah Vaughan & Cabu
Publication : jeudi 4 février 2016 07:35

Par Nicolas Vidal - Allez chiner du côté de Bd music qui vient de faire paraître 2 nouveaux opus de BD jazz composés d’une BD et de deux Cd. On se délectera, d’une part, de la discographie complète de Sarah Vaughan ou l’on retrouvera tous ses plus grands  titres sur deux CD incontournables.

Publicité

Syma Fevrier2016

A LA UNE

Tom Clancy : déflagrations, coups fourrés et cadavres dans Chef de Guerre
Tom Clancy : déflagrations, coups fourrés et cadavres dans Chef de Guerre
Publication : lundi 8 février 2016 14:40

Par Marc Emile Baronheid - Tom Clancy est un poids lourd du roman d’espionnage, chantre inconditionnel de la toute puissance et de la détermination des USA à défendre la démocratie universelle, quitte à pratiquer un chauvinisme vitaminé.

No Land's Song:  un plaidoyer musical contre l’absurdité d’une tyrannie
No Land's Song: un plaidoyer musical contre l’absurdité d’une tyrannie
Publication : lundi 8 février 2016 08:33

Depuis la révolution de 1979, l'Iran interdit aux femmes et particulièrement aux solistes de chanter devant un public mixte. En effet, selon les dires de la guidance islamique, toute voix féminine serait susceptible d'atteindre une fréquence sonore pouvant provoquer du plaisir, voire de l'ivresse, à un spectateur masculin ...

Pieter Aspe : les tribulations du commissaire Van In
Pieter Aspe : les tribulations du commissaire Van In
Publication : vendredi 5 février 2016 08:55

Par Marc Emile Baronheid - Si Brel avait connu l’univers des romans de Peter Aspe, il y aurait peut-être puisé matière à une autre chanson sur les Flamands. C’est que, chevillées au Plat Pays comme elles le sont, les tribulations du commissaire Van In et de sa pulpeuse amoureuse Hannelore, plongent le lecteur dans une truculence reconnaissable entre toutes.

Le bourgeois gentilhomme: une comédie-ballet… de qualité !
Le bourgeois gentilhomme: une comédie-ballet… de qualité !
Publication : jeudi 4 février 2016 18:44

Par Florence Yérémian - On ne se lasse jamais de regarder Monsieur Jourdain: siècle après siècle, ce drôle de bourgeois a si souvent été mis en scène qu’il semble faire partie de notre entourage. Poudré, enrubanné et burlesque à souhait, le voici aujourd’hui sur la scène du Théâtre Michel entouré, comme de coutume, de ses Maitres d’arme, de musique ou de philosophie.

Bd Music : Sarah Vaughan & Cabu
Bd Music : Sarah Vaughan & Cabu
Publication : jeudi 4 février 2016 07:35

Par Nicolas Vidal - Allez chiner du côté de Bd music qui vient de faire paraître 2 nouveaux opus de BD jazz composés d’une BD et de deux Cd. On se délectera, d’une part, de la discographie complète de Sarah Vaughan ou l’on retrouvera tous ses plus grands  titres sur deux CD incontournables.

CINEMA

No Land's Song:  un plaidoyer musical contre l’absurdité d’une tyrannie
No Land's Song: un plaidoyer musical contre l’absurdité d’une tyrannie
Publication : lundi 8 février 2016 08:33

Depuis la révolution de 1979, l'Iran interdit aux femmes et particulièrement aux solistes de chanter devant un public mixte. En effet, selon les dires de la guidance islamique, toute voix féminine serait susceptible d'atteindre une fréquence sonore pouvant provoquer du plaisir, voire de l'ivresse, à un spectateur masculin ...

Steve Jobs : portrait en trois temps d’un visionnaire mégalomaniaque
Steve Jobs : portrait en trois temps d’un visionnaire mégalomaniaque
Publication : lundi 1 février 2016 08:27

Ce nouveau film consacré à Steve Jobs se focalise sur trois moments clef de sa vie : le lancement du Macintosh en 1984, celui du NeXTcube en 1988 (après son éviction de chez Apple) et la consécration de l’iMac en 98.