bugarachPar Laurence Biava - Bscnews.fr/ Régine Salvat, après avoir publié un brillant essai chez Jean-Claude Lattès en 2011 à la mémoire de son fils disparu « Une histoire à tenir debout (JC Lattès 2011)", a choisi cette fois de nous embarquer dans le pays audois pour nous raconter cette histoire palpitante, un récit à la frontière des genres. Sa plume nous renvoie, dans un thriller envoûtant, aux peurs ancestrales qui émaillent le pays cathare et à tous les espoirs qui animent les hommes.
C’est l’histoire de Laurène qui se décide à retrouver Blanche, son amie d’enfance. Toutes les pistes explorées mènent à Rennes-les-Bains, village occitan situé à deux pas de la « montagne inversée », le Puech de Bugarach. Et c’est dans ces conditions pour le moins inhabituelles dans ce petit village d’ordinaire paisible qu’elle rencontre le vieux Désiré, « le diable des sommets », fait connaissance avec les amis de Basile, le patron du bistrot... Michael, le spéléologue, est retrouvé noyé au fond d’une galerie de la montagne, Laurène est convaincue que sa mort est en lien avec la disparition de son amie Blanche. L’inspecteur César Fougas, chargé de l’enquête, devra bientôt s’adjoindre, bon gré mal gré, les services de Laurène, une aide nécessaire, mais embarrassante ! Grâce à ses relations nouées depuis peu, notre profileuse va peu à peu s’imprégner de l’âme de cette Terre cathare. 

« En arrivant aux Bragalous, j’ai couru dans les landes. Des envolées de papillons jouaient dans les taillis. Des merveilles de flambées et d’argus, couleur d’ oranges bleues. Impossible de libérer mon esprit des questions : elles tourbillonnaient avec les volutes d’insectes agacés par la menace d’orage. Une menace insidieuse et prégnante. Embarquée dans mes réflexions, j’avais oublié toute prudence. J’allais franchir la crête quand une lueur a déchiré le plafond des nuages. Elle a embrasé les montagnes. Les insectes se sont tus, les papillons ont disparu ».
Sur fond de rumeur de fin du monde en décembre 2012, il règne dans le village une frénésie et une excitation palpable. Le récit de Régine Salvat est superbement écrit, les magnifiques descriptions des paysages et des terres méritent d’être soulignées, ainsi que le cours scénaristique qui tient le lecteur en haleine de la première page à la dernière. On appréciera aussi l’éclat ambivalent de tous ces lieux sombres dépeints, peuplés de peurs ancestrales, de cette magie noire, dont l’héroïne va oser affronter les secrets. L’auteur dépeint merveilleusement ces vestiges de l’histoire mystique et initiatique de ce pays cathare, car quiconque le voit, s’imprègne de lui à tout jamais et ne peut se défaire de sa nostalgie. . …
Une odeur de soufre plane sur tout le récit, et c’est un régal. Bugarach est au fond,  un conte palpitant tout aussi ravissant que décalé qui fait la part belle à l’appétence de vivre, à l’ouverture d’esprit, aux signes absolus qui émerveillent dans les feux des rencontres, aux terres des hommes, aux vestiges humains et spirituels, aux mystères des croyances anciennes toujours plus captivantes chaque fois qu’on les revisite, qu’on les prolonge parce qu’elles créent les légendes, ces humeurs de pierre qu’on ne balaye pas aussi vite que le vent.


➤ Bugarach, le mystère de la femme à l’oiseau.
Régine Salvat – TDO éditions 

A lire aussi:

Un roman plein de vie, grinçant et peu ordinaire

Yo-yo ou la cornélienne question du pardon

L'écrivain face au doute, à l'angoisse et à la mélancolie

Gallimard : Trois femmes, trois seconds romans et une idée fixe

 





Dernière minute

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

Abonnez-vous au BSC NEWS

Abonnement BSC NEWS

Evènement

SETEOCT2016

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A LA UNE

Malia : les racines de Malawi Blues

Malia : les racines de Malawi Blues

Publication : vendredi 23 septembre 2016 13:55

Par Nicolas Vidal - Malia est assurément l’une des plus belles voix et l’une des figures les plus accomplies du Jazz vocal.

Harold Lopez-Nussa : El Viaje, une ode au voyage

Harold Lopez-Nussa : El Viaje, une ode au voyage

Publication : vendredi 23 septembre 2016 10:42

Par Nicolas Vidal - Le pianiste cubain Harold Lopez-Nussa revient avec un voyage musical qui trace son périple de la Havane à l’Afrique.

Librairies indépendantes : 8 départements à l'étude

Librairies indépendantes : 8 départements à l'étude

Publication : vendredi 23 septembre 2016 15:56

Par Deborah Valentin - Une restitution publique de l’étude «  État des lieux de la librairie indépendante : 8 départements, 1 métropole » menée par le Centre National des Lettres Midi Pyrénées (CRLMP) se déroulera ce lundi 26 septembre 2016 à l’Hôtel de Région de Toulouse de 13h30 à 17h30.

David Mackenzie : la puissance mélancolique du Texas

David Mackenzie : la puissance mélancolique du Texas

Publication : vendredi 23 septembre 2016 11:56

Par Jonathan Rodriguez - La nostalgie des plaines texanes. Comancheria signe le retour de David MacKenzie après s’être notamment distingué en 2014 avec Les Poings contre les murs, film carcéral brutal. Le cinéaste britannique abandonne les barreaux pour poser sa caméra dans le désert texan où deux frères, se muent en braqueurs de banques afin d’éviter la saisie de leur propriété familiale.

Charles Jackson : le jeu dangereux de l’ivresse

Charles Jackson : le jeu dangereux de l’ivresse

Publication : jeudi 22 septembre 2016 11:44

Par Deborah Valentin - Grand succès aux Etats-Unis, Le Poison (The Lost Weekend) est le premier roman de l’auteur américain Charles Jackson qui paraît en France chez Julliard en 1946. Aujourd’hui le roman revient pour cette rentrée littéraire 2016 aux éditions Belfond.

La Toile

Enregistrer

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR