bugarachPar Laurence Biava - Bscnews.fr/ Régine Salvat, après avoir publié un brillant essai chez Jean-Claude Lattès en 2011 à la mémoire de son fils disparu « Une histoire à tenir debout (JC Lattès 2011)", a choisi cette fois de nous embarquer dans le pays audois pour nous raconter cette histoire palpitante, un récit à la frontière des genres. Sa plume nous renvoie, dans un thriller envoûtant, aux peurs ancestrales qui émaillent le pays cathare et à tous les espoirs qui animent les hommes.
C’est l’histoire de Laurène qui se décide à retrouver Blanche, son amie d’enfance. Toutes les pistes explorées mènent à Rennes-les-Bains, village occitan situé à deux pas de la « montagne inversée », le Puech de Bugarach. Et c’est dans ces conditions pour le moins inhabituelles dans ce petit village d’ordinaire paisible qu’elle rencontre le vieux Désiré, « le diable des sommets », fait connaissance avec les amis de Basile, le patron du bistrot... Michael, le spéléologue, est retrouvé noyé au fond d’une galerie de la montagne, Laurène est convaincue que sa mort est en lien avec la disparition de son amie Blanche. L’inspecteur César Fougas, chargé de l’enquête, devra bientôt s’adjoindre, bon gré mal gré, les services de Laurène, une aide nécessaire, mais embarrassante ! Grâce à ses relations nouées depuis peu, notre profileuse va peu à peu s’imprégner de l’âme de cette Terre cathare. 

« En arrivant aux Bragalous, j’ai couru dans les landes. Des envolées de papillons jouaient dans les taillis. Des merveilles de flambées et d’argus, couleur d’ oranges bleues. Impossible de libérer mon esprit des questions : elles tourbillonnaient avec les volutes d’insectes agacés par la menace d’orage. Une menace insidieuse et prégnante. Embarquée dans mes réflexions, j’avais oublié toute prudence. J’allais franchir la crête quand une lueur a déchiré le plafond des nuages. Elle a embrasé les montagnes. Les insectes se sont tus, les papillons ont disparu ».
Sur fond de rumeur de fin du monde en décembre 2012, il règne dans le village une frénésie et une excitation palpable. Le récit de Régine Salvat est superbement écrit, les magnifiques descriptions des paysages et des terres méritent d’être soulignées, ainsi que le cours scénaristique qui tient le lecteur en haleine de la première page à la dernière. On appréciera aussi l’éclat ambivalent de tous ces lieux sombres dépeints, peuplés de peurs ancestrales, de cette magie noire, dont l’héroïne va oser affronter les secrets. L’auteur dépeint merveilleusement ces vestiges de l’histoire mystique et initiatique de ce pays cathare, car quiconque le voit, s’imprègne de lui à tout jamais et ne peut se défaire de sa nostalgie. . …
Une odeur de soufre plane sur tout le récit, et c’est un régal. Bugarach est au fond,  un conte palpitant tout aussi ravissant que décalé qui fait la part belle à l’appétence de vivre, à l’ouverture d’esprit, aux signes absolus qui émerveillent dans les feux des rencontres, aux terres des hommes, aux vestiges humains et spirituels, aux mystères des croyances anciennes toujours plus captivantes chaque fois qu’on les revisite, qu’on les prolonge parce qu’elles créent les légendes, ces humeurs de pierre qu’on ne balaye pas aussi vite que le vent.


➤ Bugarach, le mystère de la femme à l’oiseau.
Régine Salvat – TDO éditions 

A lire aussi:

Un roman plein de vie, grinçant et peu ordinaire

Yo-yo ou la cornélienne question du pardon

L'écrivain face au doute, à l'angoisse et à la mélancolie

Gallimard : Trois femmes, trois seconds romans et une idée fixe

 





Dernière minute

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR

J'aime l'Info du BSC NEWS

 NICE JAZZ FESTIVAL 2016J'aime l'info - BSC NEWS

Enregistrer

Enregistrer

Le BSC NEWS dans la poche !

BANNER APPLIS

 

 

A LA UNE

Rentrée littéraire 2016 : entre actualité et valeurs sûres

Rentrée littéraire 2016 : entre actualité et valeurs sûres

Publication : mardi 30 août 2016 14:32

Par Romain Rougé - Depuis mi-août et jusqu’à fin septembre, 560 nouveaux ouvrages prennent progressivement place chez les libraires : c’est la rentrée littéraire ! Si la production affiche une légère baisse en 2016, cette institution très française reste incontournable pour les auteurs, les éditeurs, les libraires et bien sûr, les lecteurs.

Biennale de la danse de Lyon : danser pour la diversité

Biennale de la danse de Lyon : danser pour la diversité

Publication : mardi 30 août 2016 10:32

Par Ludivine Augé - Du 14 au 30 septembre 2016, la 17e Biennale de la danse prend place en terre lyonnaise. Sa directrice artistique, Dominique Hervieu, tente cette année de mettre l'accent sur la rencontre et l'union de la danse savante et de la danse populaire. Tour à tour, amies et ennemies, ces deux types de danses sont aujourd'hui unies et complémentaires dans la création contemporaine.

La boucherie : vie de couple, mode d'emploi

La boucherie : vie de couple, mode d'emploi

Publication : mardi 30 août 2016 10:04

Par Boris Henry - Ouvrir ou fermer une porte, allumer la lumière, se brosser les dents en compagnie de son conjoint, apporter un verre d'eau à sa bien-aimée, attendre un bus, jouer au ping-pong… Toutes ces actions en apparence anodines sont au centre des histoires courtes réunies ici qui, pour l'essentiel, mettent en scène des couples dont les deux membres se parlent, se disputent, se frappent, se blessent…

Le Musée du Quai Branly : la cité culturelle fête ses 10 ans

Le Musée du Quai Branly : la cité culturelle fête ses 10 ans

Publication : mardi 30 août 2016 09:37

Par Deborah Valentin - Situé dans le 7e arrondissement de Paris, le Musée du Quai Branly ouvre ses portes pour une rentrée 2016-2017 éclectique qui s’apprête à fêter l’anniversaire du musée et annonce, pour l’occasion, de nombreux événements artistiques et culturels à ne pas manquer.   

Spirou et Fantasio : un mariage et de la magie

Spirou et Fantasio : un mariage et de la magie

Publication : lundi 29 août 2016 15:57

Par Boris Henry - Durant la Seconde Guerre mondiale à Bruxelles, une mère et sa fille adolescente quittent leur domicile afin d'échapper à la Gestapo. Grâce à un collier aux pouvoirs magiques, la mère rajeunit sa fille et lui permet de fuir incognito.

Syma Mobile

SYMA JUIN2016

Enregistrer

Enregistrer