BSC News

 

 

 

           

briseurPar Mélina Hoffmann - Bscnews.fr / Dans les environs de Berlin, une jeune femme de 26 ans est retrouvée en état de choc. Nue, paralysée et incapable de communiquer, elle ne présente aucune trace de violence sur le corps. Dans ses mains, un bout de papier froissé sur lequel est inscrit une énigme : « On ne m’achète que pour me jeter aussitôt. ».

Elle est la nouvelle victime de celui que l’on surnomme « Le briseur d’âme » pour l’état d’anéantissement psychique dans lequel il laisse ses proies, sans leur faire subir la moindre maltraitance physique. Nul ne sait quels sévices subissent ces jeunes femmes pour se retrouver dans un tel état… Quelques années plus tard, un enseignant propose à ses étudiants de lire le dossier médical de Caspar, un homme amnésique, interné dans la clinique psychiatrique privée de Tenfelsberg à l’époque où sévissait le briseur d’âmes. Moyennant la somme de 200 euros, les volontaires doivent s’engager à lire le dossier d’une traite dans son intégralité et à ne pas poursuivre l’université en cas de séquelle psychosomatique. Deux étudiants acceptent, et nous nous plongeons alors avec eux dans la lecture de ce qui ressemble plutôt à un scénario de polar. Caspar y livre le récit d’une terrible nuit où, cernés par une tempête de neige à quelques jours de Noël, le personnel médical et quelques patients s’étaient retrouvés enfermés dans la clinique en présence du briseur d’âmes, cette fois décidé à tuer... Sebastian Fitzek signe ici un thriller psychologique diablement efficace qui n’a rien à envier aux maîtres du genre. Un huit-clos des plus sombres, dans une clinique psychiatrique isolée en pleine forêt et dans laquelle se cache un psychopathe meurtrier : difficile de créer contexte plus glauque et oppressant !L’ambiance est posée dès les premières pages. De courts chapitres imposent un rythme sans temps mort, les fausses pistes se succèdent à mesure que les évènements s’enchaînent, les interrogations s’accumulent tandis que passé et présent s’entrecroisent, l’angoisse monte jusqu’à nous faire frissonner. L’auteur joue avec nos nerfs aussi habilement qu’il manie sa plume. Malgré peut-être quelques excès dans le recours aux clichés du genre, on ne peut pas reprocher grand chose à Sebastian Fitzek qui remplit ici parfaitement sa mission ! On accueille presque avec soulagement le dénouement, qui nous libère de ce lieu d’épouvante à l’intérieur duquel nous avions la sensation d’être enfermés aux côtés de Caspar. Un dénouement par ailleurs troublant et inattendu, qui nous donne envie de recommencer la lecture pour déceler les indices si habilement semés par l’auteur tout au long du livre. Un thriller psychologique efficace, qui se lit bien plus vite qu’il ne s’oublie…


Le briseur d’âmes
Sebastian Fitzek
Editions Le Livre de Poche

A lire aussi:

D’humour et pas que d’eau fraîche

Entré dans la vie au mauvais endroit au mauvais moment

Donald Ray Pollock : ses premiers pas littéraires

Alzheimer : Un livre poignant sur la maladie

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR

Gourmandise

Haribo 300x300 V1

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A LA UNE

Gaël Hamayon : un amour de culture

Gaël Hamayon : un amour de culture

Publication : dimanche 23 avril 2017 11:09

  Par Nicolas Vidal - Gael Hamayon, délégué aux relations presse et aux relations publiques institutionnelles de Radio France a publié une véritable déclaration d’amour à la Culture via son compte twitter il y a quelques jours. Nous avons voulu en savoir plus sur cette initiative portée par un irrépressible amour de culture. Rencontre.

Presse : le BSC NEWS fait paraître son 100ème numéro

Presse : le BSC NEWS fait paraître son 100ème numéro

Publication : vendredi 21 avril 2017 18:37

Par Nicolas Vidal - Quel chemin parcouru depuis fin 2007 alors que je fondais seul  le BSC NEWS Magazine qui n’était à l’époque qu’un embryon de magazine. Un format de 9 pages et 1 contributeur, moi-même.

Christophe Ono-dit-Biot : un hommage aux mythes et à la paternité

Christophe Ono-dit-Biot : un hommage aux mythes et à la paternité

Publication : mercredi 19 avril 2017 10:39

Par Emmanuelle de Boysson - Rédacteur en chef, chroniqueur, animateur au « Fil des mots » et ailleurs, cet écrivain sensible nous offre un roman d’une grande beauté qui s’apparente au voyage d’Ulysse.

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

Dernière minute

Publicité

promotiondemonlivrecarrehead

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer