DesprogesPar Julie Cadilhac-Bscnews.fr/ En préambule, pour présenter Chroniques d'une Haine Ordinaire, on est tenté de citer quelques unes des phrases caustiques les plus connues  nées de l' humour sans fard de Pierre Desproges qui disait que "l'on peut rire de tout mais pas avec tout le monde" ou encore que " l'intelligence, c'est comme les parachutes, quand on n'en a pas, on s'écrase". Monter du Pierre Desproges résonne de nos jours comme un acte de bon sens et de résistance ( et l'insérer dans sa programmation théâtrale également) car cela donne au spectateur l'occasion de réfléchir non seulement sur l'essence même du rire et du théâtre mais aussi sur le rôle de l'artiste. Doit-il être un simple pantin des institutions répondant comme un chien savant aux exigences politico-correctes du moment? Peut-il aujourd'hui résister à la nécessité de gagner sa vie décemment et supporter de ne pas rentrer dans le moule confortable du modèle humain lambda consumériste? Le théâtre joue-t-il encore vraiment son rôle de défouloir, de lieu de catharsis, de dénonciateur de nos vices et de nos manques? N'est-il plus qu'un lieu de divertissement à la page?

Les mots du pince sans rire qu'était Pierre Desproges nous font sentir que le langage artistique s'est aseptisé et que les vrais provocateurs se font rares...car attention! provoquer n'est pas qu'une question d'agitation et d'ostentation; aujourd'hui les actes de provocation générés par le désir d'être à la mode ou de défrayer la chronique sont vides de sens et de portée. Le vrai provocateur ne choisit pas de l'être , il l'est intrinsèquement et fait avec. Sa parole est d'autant plus percutante qu'elle agit avec l'énergie d'un désespoir souriant, qu'elle nous bouleverse par sa maladroite manière de nous rabrouer.  Or aujourd'hui sévit une censure plus sournoise encore que les pressions politiques et les tabous religieux , c'est celle de l'argent, de l'image et du quand dira-t-on qui freine trop souvent le discours des artistes et tue à petit feu toute singularité. Existe-t-il encore des Pierre Desproges ou restent-ils simplement de pâles imitations cherchant à exploiter le filon? S'improvise-t-on aussi cynique, aussi misanthrope ou philanthrope déçu, aussi torturé? On est tenté de répondre non.

Ces Chroniques d'une Haine Ordinaire mises en scène par Michel Didym sont donc salvatrices: elles sont d'abord d'une drôlerie délicieuse, portées par deux comédiennes aussi brillantes que complémentaires. Christine Murillo et Dominique Valadié rivalisent de pétillance et de fraîcheur exquise dans le monologue-dialogue qu'elles se partagent. Véritables clowns sur scène, l'une par ses mimiques  tordantes, jonglant entre maladresse et contorsion, l'autre par sa nature bonhomme et taquine. Ah! plaisir d'entendre la version subversive du naufragé Robinson Crusoé ou encore l'hommage lyrique à la tomate! Sentir monter le rire jubilatoire derrière les jeux de mots qui s'invitent , jouir des critiques systématiques contre nos petits et grands travers et  se laisser surprendre par les élucubrations poétiques de la prose d'un homme de lettres: voilà au moins trois excellentes raisons de profiter de ce spectacle. Ajoutez-y la communicative envie de plaisanter ensemble qu'instaurent le duo espiègle qui vous fait face, accompagné d'un piano, et vous aurez la recette d'une soirée théâtrale à ne pas manquer!

Photo: Eric Didym

 Dates des représentations en 2012:

- Du 25 au 27 septembre 2012 au Théâtre des 13 Vents à Montpellier

- Du ven. 28/09/12 au sam. 29/09/12 à Châlon-sur-Saône - Espace des Arts

- Du mar. 02/10/12 au mer. 03/10/12 à Annecy - Bonlieu

- Le 06/10/2012 20:30 à Dole- Théâtre Municipal de Dole

- Le 09/10/2012 20:30 à Vire - Le Préau

- Le 10/10/2012 20:30 à Cesson-Sévigné - Centre Culturel de Cesson-Sévigné

- Le 11/10/2012 20:30 à Dinan- Théâtres des Jacobins - Dinan

- Le 12/10/2012 20:30 à Lillebonne - Centre Culturel Juliobona

- Le 13/10/2012 20:30 à Pontault-Combault - Les Passerelles

- Du mar. 16/10/12 au sam. 20/10/12 - Amiens- La Comédie de Picardie

- Du mer. 24/10/12 au sam. 27/10/12 à Nice - Théâtre National de Nice

- Du mar. 30/10/12 au mer. 31/10/12 à Ajaccio - Espace Diamant

- Du mar. 06/11/12 au sam. 10/11/12 à Lyon - Les Célestins, Théâtre de Lyon

- Le 13/11/2012 20:30 à Florange - Théâtre La Passerelle

- Du jeu. 15/11/12 au dim. 18/11/12 à Boulogne-Billancourt - Théâtre de l'Ouest Parisien

- Du mar. 20/11/12 au jeu. 22/11/12 à Pantin - Salle Jacques Brel - Pantin

- Du ven. 14/12/12 au dim. 16/12/12 à Nancy - Théâtre de la Manufacture

A découvrir aussi:

Imbéciles! Ne voyez- vous donc pas que l'humanité est en voie d'extinction?

Am Stram Gram: une saison enthousiasmante concoctée par Fabrice Melquiot

Bruno Geslin met en scène la vie et l'oeuvre du sulfureux Pierre Molinier

Déjeuner chez Wittgenstein: la "cuisine" jubilatoire de Frédéric Borie

Drôle et terriblement sexy: le show décomplexé du Cabaret New Burlesque

L'importance d'être Wilde : "les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais"

 

{fcomment image=http://www.bscnews.fr/images/evenements/desproges.png}

Dernière minute

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR

Des places à gagner

robinmckelle

Abonnez-vous au BSC NEWS

300X300 ABODEC2015

Événement

Comedieudlivre bscnews

Le BSC NEWS dans la poche !

BANNER APPLIS

 

 

THÉÂTRE

Stavanger:  un huis-clos aux relents de repentance
Stavanger: un huis-clos aux relents de repentance
Publication : jeudi 26 mai 2016 10:14
Le Petit Oiseau Blanc : du rêve à l'état pur !
Le Petit Oiseau Blanc : du rêve à l'état pur !
Publication : mardi 17 mai 2016 11:55
Sunderland: une comédie sociale qui parle aux ados
Sunderland: une comédie sociale qui parle aux ados
Publication : mercredi 11 mai 2016 16:51
Festival Maisons-Laffitte : amateurs ou pas, le théâtre est là!
Festival Maisons-Laffitte : amateurs ou pas, le théâtre est là!
Publication : lundi 9 mai 2016 10:14
La Veuve Choufleuri : Une opérette comico-lyrique
La Veuve Choufleuri : Une opérette comico-lyrique
Publication : vendredi 6 mai 2016 14:38

A LA UNE

Saint-Maur en Poche : une 8e édition so british !
Saint-Maur en Poche : une 8e édition so british !
Publication : jeudi 26 mai 2016 10:48

Par Jonathan Rodriguez - God save the Queen ! Pour sa huitième édition, Saint Maur en Poche propose de partir à la découverte des auteurs de la langue anglaise. Une belle occasion d’écumer les genres les plus prolifiques de la littérature british. Ce salon international du livre au format de poche se déroulera les 18 et 19 juin, place des Marronniers à Saint-Maur-des-Fossés. Il est une nouvelle fois organisé par la librairie La Griffe Noire du célèbre Gérard Collard et de Jean Casel et proposera deux espaces de rencontres – le Café de la Griffe noire et le Café des Déblogueurs – dans lesquels les auteurs présenteront leurs ouvrages au cours d’interviews menées par les libraires, des blogueurs ou des journalistes. Au final ce sont plus de 180 auteurs qui viendront à la rencontre des lecteurs.

Stavanger:  un huis-clos aux relents de repentance
Stavanger: un huis-clos aux relents de repentance
Publication : jeudi 26 mai 2016 10:14

De Florence Yérémian - Florence a sauvé Simon du suicide. En longeant le quai, elle a vu ce jeune homme étendu sur les rails avec sa coupe de champagne. L’esprit grisé par les bulles, il attendait la mort à défaut d’autre chose… Intriguée par ce pauvre ère semblable à un enfant perdu, elle a décidé de le ramener chez elle pour qu’ils puissent finir la nuit ensemble.Malgré la peur et la fatigue, ces deux inconnus ne parviennent pas à s’endormir. Solitaires et amers, ils se font face, se confrontent, et vont, l’espace d’un soir, s'ouvrir l’un à l’autre afin de comprendre enfin ce qui les ronge depuis toujours...  

Athenais : une révélation folk & Pop de Montpellier
Athenais : une révélation folk & Pop de Montpellier
Publication : mercredi 25 mai 2016 15:54

Par Nicolas Vidal - Lorsqu’on tire ses influences entre autres de Fiona Apple, on a finalement une prédisposition artistique qui flirte avec le bon goût. Athenais, jeune songwriter montpelliéraine, après avoir fait ses classes à Londres, s’est installée à Montpellier pour lancer ses projets. Voici déjà son second EP qui oscille entre folk et pop porté par une voix délicatement pâtinée qui donne envie d’en savoir plus. On attend maintenant impatiemment son premier album. Rafraîchissant !

Les Suds à Arles : le carrefour des cultures musicales
Les Suds à Arles : le carrefour des cultures musicales
Publication : mercredi 25 mai 2016 14:54

Par Jonathan Rodriguez - La 21e édition du Festival Les Suds à Arles se dévoile. Du 11 au 17 juillet 2016, cet évènement estival au coeur de la cité arlésienne accueillera plus de 60 000 festivaliers, 60 concerts et des rencontres musicales. Viendront s’ajouter une quarantaine de stages et master classes (chant, danse et musique). Chaque été pendant une semaine, jour et nuit, le festival met en avant une exigence artistique assumée doublée d’un esprit festif indispensable. Un mélange bienvenu entre les plus grandes voix et les sonorités du monde, des plus populaires aux plus intimistes alliant acoustiques, électriques ou électroniques.

Tribeqa : à la conjonction du jazz et du hip hop nantais
Tribeqa : à la conjonction du jazz et du hip hop nantais
Publication : mercredi 25 mai 2016 14:23

Par Nicolas Vidal - Tribeqa est un transfuge de la scène musicale nantaise et de son incroyable vitalité. L’idée musicale tourne autour d’une architecture Afro-Jazz-Hip Hop qui surprend et s’affirme au carrefour des influences. Ni trop Jazz, ni trop Hip-Hop, l’alchimie prend avec vigueur. On vous recommande la découverte de Tribeqa.

CINEMA

Green Room : Thriller horrifique jubilatoire par Jeremy Saulnier
Green Room : Thriller horrifique jubilatoire par Jeremy Saulnier
Publication : dimanche 8 mai 2016 19:03

Par Jonathan Rodriguez - Lors de l’été 2014, Jeremy Saulnier se dévoilait à l’hexagone avec Blue Ruin, oeuvre prometteuse et saisissante, lui octroyant des allures d'auteur indépendant confirmé et multitâches - réalisation, scénario, directeur photo - avec une identité singulière. Deux ans plus tard, il revient avec Green Room - petite sensation cannoise - une plongée dans l'univers des punks où un groupe de musique va se retrouver à la merci de Skinheads et autres néo-nazis. Un cocktail détonnant et déroutant.

Everybody wants some : Portrait groovy des 80’s par Linklater
Everybody wants some : Portrait groovy des 80’s par Linklater
Publication : dimanche 8 mai 2016 19:03

Par Jonathan Rodriguez - Ah qu’il les aime ces années 80 Richard Linklater ! Après Génération rebelle (Dazed and confused en VO) - où l’on pouvait découvrir les débuts étonnant d’un Matthew McConaughey chevelure blonde ornée d’une moustache - le cinéaste américain revient à ses premiers amours en dressant le portrait tendre et drôle d’une troupe de sportifs, à quelques jours de la rentrée scolaire.