Barbe BleuePar Julie Cadilhac - Bscnews.fr /Illustration: Arnaud Taeron/  Amélie Nothomb sait tenir en haleine son lecteur et dans ce Barbe Bleue, elle ne faillit pas.Campant des personnages haut en couleurs, elle ménage un roman qui s'apparente à une pièce de théâtre tant tout se joue dans les dialogues. Y babille ou s'affronte, selon les heures, un duo tonique : Saturnine et Don Elemirio, une roturière belge et un noble espagnol. Utilisant la trame narrative du conte traditionnel, l'auteure y insère de nombreuses fantaisies et le remanie à la sauce moderne. Si le conte de Perrault enseignait aux jeunes femmes le devoir d'obéissance à leur mari, Amélie Nothomb distille entre les lignes un vent de liberté salvateur et Saturnine devient l'incarnation de la femme indépendante refusant tout joug, même amoureux. Don Elemirio n'a pas une barbe bleue et n'est pas repoussant mais il punit comme celui de Perrault au XVIII ème siècle la curiosité des jalouses , s'octroie impunément un droit de vie ou de mort sur ses épouses et interroge le lecteur sur la question de la confiance et du pardon. Résidant dans la demeure d'un aristocrate au mode de vie fort excentrique , Saturnine, jeune femme de tête, ne peut que s'interroger sur tous les ragots glaçants racontés au sujet de Don Elemirio, personnage mystérieux qui s'est coupé du monde depuis de nombreuses années : a-t-il vraiment tué les huit précédentes colocataires qui ont occupé avant la chambre de Saturnine? comment? Où ont elles disparu? Les réponses, vous le constaterez vous même, sont aussi stylistiques que narratives, aussi philosophiques qu'émotionnelles et le plaisir aussi ! Une prose enlevée et spirituelle , des dialogues ciselés, une touche de nuances délicieuses, de l'or et du champagne pour éclairer l'ensemble d'une lumière sacrée ... Quand le morbide et l'amourNothomb Amélie s'étreignent en un baiser romanesque éclôt une récréation livresque que l'on vous conseille assurément !


" Je suis l'un des célibataires les plus convoités au monde. C'est aussi pour cela que je ne sors plus de chez moi. Dans chaque réception mondaine, une embuscade de femmes m'attend. C'est pathétique."


Auteur:Amélie Nothomb

Titre: « Barbe Bleue»

Editions :  Albin Michel

> Acheter ce livre en ligne chez notre partenaire FNAC.COM

A découvrir aussi:

Max Monnehay: généalogie de l'amoral

L'averse : un roman éloquent comme le silence

Tuomas Kyrö : Partez en Laponie avec un lapin

Catherine Briat : un dernier rendez-vous sensible

Édouard Moradpour : un premier roman autobiographique

Paraphilia de Saffina Desforges : le roman de la machination

Bernhard Schlink : un romancier qui séduit et émeut


{fcomment image=http://www.bscnews.fr/images/roman2/nothomb.png}


Dernière minute

Abonnez-vous au BSC NEWS

300X300 ABODEC2015

Le BSC NEWS dans la poche !

BANNER APPLIS

 

 

A LA UNE

Franck Woeste : Pocket Rapsody, un album complexe et mélodique
Franck Woeste : Pocket Rapsody, un album complexe et mélodique
Publication : vendredi 29 avril 2016 19:15

Par Nicolas Vidal - Franck Woeste, le jeune pianiste allemand fait paraître un premier album chez le prestigieux label Act Music. Pocket Rhapsody impressionne par sa vitalité musicale débordante, accompagnée par des invités de marque comme Ibrahim Maalouf, Youn Sun Nah, Sarah Nemtanu ou encore Gregoire Korniluk.

Sylvie Paz et Diego Lubrano : rencontre du jazz et du flamenco
Sylvie Paz et Diego Lubrano : rencontre du jazz et du flamenco
Publication : vendredi 29 avril 2016 19:15

Par Nicolas Vidal - Voilà une belle rencontre entre le flamenco et le Jazz incarnés par la chanteuse Sylvie Paz et le guitariste flamenco Diego Lubrano. La Ùltima se laisse apprivoiser dès les premières notes où tout le monde a quelque chose à aimer tant les inspirations sont larges : tango, jazz, tanguillo, buleria... 

Marcus Strickland : une atmosphère musicale entre hip hop et jazz
Marcus Strickland : une atmosphère musicale entre hip hop et jazz
Publication : jeudi 28 avril 2016 15:28

Par Nicolas Vidal - Un album en totale osmose avec son créateur, Nihil Novi s’imprègne des envies et de la recherche musicale qui passionne Marcus Strickland entre hip-hop, jazz et couches de son entremêlées pour donner une atmosphère très particulière à son univers musical.

Gogo Penguin : un nouvel album électro-accoustique
Gogo Penguin : un nouvel album électro-accoustique
Publication : jeudi 28 avril 2016 15:27

Par Nicolas Vidal - Gogo Penguin a beaucoup vadrouillé ces derniers mois dans le monde entier suite à des succès à la chaîne. Leur album «V2.0» a été nommé aux Mercury Awards. Aujourd’hui, ce nouvel album "Man Made Object" ne fait pas offense à la patte singulière de l’univers musical dans lequel Gogo Penguin évolue.

Festival Normandie : Tous impressionnistes au Havre
Festival Normandie : Tous impressionnistes au Havre
Publication : mercredi 27 avril 2016 09:28

Par Pascal Baronheid - Pour sa troisième édition, le Festival Normandie impressionniste a choisi de rassembler sa programmation autour du thème « Portraits impressionnistes ». Sujet rassembleur, intime et populaire, il s’intéresse plus largement à la question de la figure, du visage et du corps, de la famille, des cercles amicaux, des représentations sociales. Le regard que les impressionnistes ont porté sur le monde dessine aussi le portrait d’une époque.

CINEMA

Les Habitants : le regard attendri et avisé de Depardon
Les Habitants : le regard attendri et avisé de Depardon
Publication : mercredi 20 avril 2016 10:20

Par Jonathan Rodriguez - Hymne à la vie, à la singularité, au peuple, au multiculturalisme, le nouveau film de Raymond Depardon est un peu tout ça à la fois. Le plus célèbre des documentaristes français est parti d’un postulat très simple : un tour de France en caravane pour aller à la rencontre des gens, les écouter parler en toute liberté. Charleville-Mézières, Nice, Calais, Sète… le cinéaste a choisi 15 villes, qui ne sont pas le fruit du hasard : « Je voulais parler de la France des villes moyennes, des gens de la ville. Je voulais confronter le Nord et le Sud, qui sont des particularités fortes du pays, de mettre à l'image une diversité » nous-a-t-il confié lors d’une rencontre.

Démolition: un film qui s’enlise dans la métaphore
Démolition: un film qui s’enlise dans la métaphore
Publication : mercredi 20 avril 2016 09:27

Par Florence Yeremian - Davis travaille dans la finance. Suite à un accident de voiture, il perd sa femme et se retrouve seul, face à lui même. Incapable de faire son deuil, il entame une série de courriers destinés à un service de réclamation. Ces lettres sont censées demander un remboursement mais elles permettent surtout à Davis de déverser anonymement ses pensées au fil du papier. Le hasard faisant bien les choses, ces confessions happent l'attention de Karen Moreno, une jeune femme en mal de vivre, totalement accro à la drogue. Poussée par la curiosité et la compassion, elle décide spontanément d'aller voir Davis. La rencontre de ces deux âmes en peine va étrangement les mener vers une nouvelle façon d'appréhender la vie.

La Toile