Barbe BleuePar Julie Cadilhac - Bscnews.fr /Illustration: Arnaud Taeron/  Amélie Nothomb sait tenir en haleine son lecteur et dans ce Barbe Bleue, elle ne faillit pas.Campant des personnages haut en couleurs, elle ménage un roman qui s'apparente à une pièce de théâtre tant tout se joue dans les dialogues. Y babille ou s'affronte, selon les heures, un duo tonique : Saturnine et Don Elemirio, une roturière belge et un noble espagnol. Utilisant la trame narrative du conte traditionnel, l'auteure y insère de nombreuses fantaisies et le remanie à la sauce moderne. Si le conte de Perrault enseignait aux jeunes femmes le devoir d'obéissance à leur mari, Amélie Nothomb distille entre les lignes un vent de liberté salvateur et Saturnine devient l'incarnation de la femme indépendante refusant tout joug, même amoureux. Don Elemirio n'a pas une barbe bleue et n'est pas repoussant mais il punit comme celui de Perrault au XVIII ème siècle la curiosité des jalouses , s'octroie impunément un droit de vie ou de mort sur ses épouses et interroge le lecteur sur la question de la confiance et du pardon. Résidant dans la demeure d'un aristocrate au mode de vie fort excentrique , Saturnine, jeune femme de tête, ne peut que s'interroger sur tous les ragots glaçants racontés au sujet de Don Elemirio, personnage mystérieux qui s'est coupé du monde depuis de nombreuses années : a-t-il vraiment tué les huit précédentes colocataires qui ont occupé avant la chambre de Saturnine? comment? Où ont elles disparu? Les réponses, vous le constaterez vous même, sont aussi stylistiques que narratives, aussi philosophiques qu'émotionnelles et le plaisir aussi ! Une prose enlevée et spirituelle , des dialogues ciselés, une touche de nuances délicieuses, de l'or et du champagne pour éclairer l'ensemble d'une lumière sacrée ... Quand le morbide et l'amourNothomb Amélie s'étreignent en un baiser romanesque éclôt une récréation livresque que l'on vous conseille assurément !


" Je suis l'un des célibataires les plus convoités au monde. C'est aussi pour cela que je ne sors plus de chez moi. Dans chaque réception mondaine, une embuscade de femmes m'attend. C'est pathétique."


Auteur:Amélie Nothomb

Titre: « Barbe Bleue»

Editions :  Albin Michel

> Acheter ce livre en ligne chez notre partenaire FNAC.COM

A découvrir aussi:

Max Monnehay: généalogie de l'amoral

L'averse : un roman éloquent comme le silence

Tuomas Kyrö : Partez en Laponie avec un lapin

Catherine Briat : un dernier rendez-vous sensible

Édouard Moradpour : un premier roman autobiographique

Paraphilia de Saffina Desforges : le roman de la machination

Bernhard Schlink : un romancier qui séduit et émeut



Dernière minute

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

Abonnez-vous au BSC NEWS

Abonnement BSC NEWS

Evènement

SETEOCT2016

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A LA UNE

Malia : les racines de Malawi Blues

Malia : les racines de Malawi Blues

Publication : vendredi 23 septembre 2016 13:55

Par Nicolas Vidal - Malia est assurément l’une des plus belles voix et l’une des figures les plus accomplies du Jazz vocal.

Harold Lopez-Nussa : El Viaje, une ode au voyage

Harold Lopez-Nussa : El Viaje, une ode au voyage

Publication : vendredi 23 septembre 2016 10:42

Par Nicolas Vidal - Le pianiste cubain Harold Lopez-Nussa revient avec un voyage musical qui trace son périple de la Havane à l’Afrique.

Librairies indépendantes : 8 départements à l'étude

Librairies indépendantes : 8 départements à l'étude

Publication : vendredi 23 septembre 2016 15:56

Par Deborah Valentin - Une restitution publique de l’étude «  État des lieux de la librairie indépendante : 8 départements, 1 métropole » menée par le Centre National des Lettres Midi Pyrénées (CRLMP) se déroulera ce lundi 26 septembre 2016 à l’Hôtel de Région de Toulouse de 13h30 à 17h30.

David Mackenzie : la puissance mélancolique du Texas

David Mackenzie : la puissance mélancolique du Texas

Publication : vendredi 23 septembre 2016 11:56

Par Jonathan Rodriguez - La nostalgie des plaines texanes. Comancheria signe le retour de David MacKenzie après s’être notamment distingué en 2014 avec Les Poings contre les murs, film carcéral brutal. Le cinéaste britannique abandonne les barreaux pour poser sa caméra dans le désert texan où deux frères, se muent en braqueurs de banques afin d’éviter la saisie de leur propriété familiale.

Charles Jackson : le jeu dangereux de l’ivresse

Charles Jackson : le jeu dangereux de l’ivresse

Publication : jeudi 22 septembre 2016 11:44

Par Deborah Valentin - Grand succès aux Etats-Unis, Le Poison (The Lost Weekend) est le premier roman de l’auteur américain Charles Jackson qui paraît en France chez Julliard en 1946. Aujourd’hui le roman revient pour cette rentrée littéraire 2016 aux éditions Belfond.

La Toile

Enregistrer

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR