Jeux d'été : un film magique élégant et secPar Candice Nicolas - BSCNEWS.FR / Nic (Armando Condolucci), douze ans, part en camping en Toscane avec ses parents et son petit frère pour les vacances d’été. Le séjour à Maremme est tourmenté par la violence de Vincenzo ( Antonio Merone) et les aller-retour d’Adriana ( Alessia Barela) ; les garçons se trouvent alors des amis avec lesquels ils reproduisent certains jeux dangereux vus chez les adultes. Parmi eux, il y a entre autres la jolie Marie (Campanella), qui souffre de l’absence d’un père qu’elle n’a jamais connu.

Ensemble, les jeunes font le mur, des bêtises et des voyages en bateau. C’est l’insouciance de l’enfance et l’espoir d’une vie d’adulte aussi douce que la chaleur de l’été, mais c’est aussi la méchanceté, la jalousie, et les problèmes de communication, qui sont peut-être héréditaires. Les adultes qui les entourent, brutaux, menteurs, volages, faibles, leur confirment une triste vérité, l’été n’est qu’un jeu et à la fin de la partie, il en sera tout autrement.

Jeux d’été est un film émouvant et tendre sur les passions de vacances des jeunes et les dilemmes des grands. Les deux mondes sont bien délimités, les enfants jouent de leur côté dans une cabane au milieu des champs et qui devient leur forteresse. Ils s’y essaient à la torture physique et morale et aux prémices de la sexualité ; dans leurs jeux de rôles, ils prétendent être un autre, alors que de leurs réactions transpirent leur souffrance et leur humiliation intimes. À jouer à être un adulte, on reproduit la douleur et la violence auxquelles on assiste, pourtant les plans de plages et de tranquillités se succèdent, le monde est aussi beau que l’homme est laid. On s’éprend ici pour Nic et sa petite bande de garnements. Leurs jeux dangereux et leurs offenses de plus en plus provocatrices, sur fond de sable et de toiles de tentes, nous effraient lorsque l’on réalise combien ils ressemblent à leurs parents, mais nous intriguent aussi, alors que l’on espère qu’ils ont compris, qu’ils sont eux, bien différents, et qu’ils jouent seulement à être quelqu’un d’autre, le temps d’un été.

Jeux d'été ~ Giochi d’estate (Rollando Colla, Italie/Suisse)
Avec Armando Condolucci, Alessia Barela, Antonio Merone et Fiorella Campanella.

 

A Lire aussi :

Red Flag : Alex Karpovsky sur les routes de l'Amérique et du succès

Jonathan Lisecki : "Avec Gayby, je voulais réaliser le fantasme qu'un père gay puisse avoir un bébé "

Teddy Bear : Un film intimiste à la limite du documentaire

Mads Matthiesen : " Teddy Bear est une rencontre entre l'Orient et l'Occident "

Dernière minute

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR

Evènement

Festival Jazz à Junas - 2016

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Le BSC NEWS dans la poche !

BANNER APPLIS

 

 

A LA UNE

Rêve d'Olympe : l'odyssée tragique de Samia

Rêve d'Olympe : l'odyssée tragique de Samia

Publication : mercredi 27 juillet 2016 07:43

Par Romain Rougé - Samia Yusuf Omar était Somalienne. En 2008, elle participe aux Jeux olympiques de Pékin. Son retour au pays sonnera le glas de ses ambitions.

René Fallet : l'altesse sérénissime du Grand Braquet

René Fallet : l'altesse sérénissime du Grand Braquet

Publication : mardi 26 juillet 2016 10:45

Par Marc Emile Baronheid - L’histoire se passe à Ablon-sur-Seine, avatar possible de Jaligny-sur-Besbre,  principauté du Grand Braquet, dont Fallet fut l’altesse sérénissime.

Les Beatles : un livre d’énigmes aux couleurs psychédéliques

Les Beatles : un livre d’énigmes aux couleurs psychédéliques

Publication : samedi 23 juillet 2016 08:02

Par Nicolas Vidal - Une bonne occasion pour réviser les Beatles cet été avec ce livre d’énigmes aux couleurs psychédéliques Les Beatles en 20 tableaux retrace l’hsitoire du célébre groupe à travers  un ouvrage ludique et passionnant sous le prisme de Ringo Star.

Planet Jazz : le routard du Jazz

Planet Jazz : le routard du Jazz

Publication : vendredi 22 juillet 2016 16:46

Par Nicolas Vidal - Nos confrères de Jazz Magazine ont eu la brillante idée de publier un hors série, qui manquait cruellement aux amateurs de jazz. L’objet du pêché de gourmandise ? Un guide des clubs et des festivals de jazz parmi les plus réputés de la planète.

Belles de jour : l'évocation de la femme

Belles de jour : l'évocation de la femme

Publication : vendredi 22 juillet 2016 09:53

Par Marc Emile Baronheid - Les collections du musée des Beaux-Arts de Nantes sont riches de quantité d’œuvres représentant la femme, selon les époques et les courants artistiques. Des travaux neutralisant ledit musée, l’idée est venue de montrer ailleurs un ensemble couvrant les années 1980-1930.

Syma Mobile

SYMA JUIN2016

Enregistrer

Enregistrer