Teddy Bear : Par Candice Nicolas - BSCNEWS.FR / Dennis ( Kim Kold) a 38 ans, il est bodybuilder professionnel et son degré de timidité est proportionnel à la circonférence de ses biceps. Il habite avec une mère castratrice (Steentoft) dans la banlieue de Copenhague et n’a jamais eu de petite amie. Quand son oncle épouse une jeune fille qu’il a rencontrée en Thaïlande, Dennis décide lui aussi de tenter sa chance en Asie, et s’en va pour Pattaya, trouver l’amour qui lui est refusé par les Danoises. Sachant que sa mère ne le laissera jamais rencontrer une autre femme qu’elle, il lui ment et prétend partir pour un championnat en Allemagne. Dennis n’a jamais voyagé si loin de son Danemark natal, et il va vivre un réel choc culturel. Plongé dans la chaleur du tourisme sexuel, notre Teddy Bear est bien loin de comprendre les règles du jeu et est sur le point d’abandonner quand il rencontre la femme idéale, Toi (Hougaard) qui, par le plus grand des hasards, tient une salle de musculation. Les débuts sont difficiles, à cause de la maladresse de Dennis, du décalage des conventions entre les deux cultures, puis il va s’agir pour Dennis de présenter son nouvel amour, sans perdre celui de sa mère.

Le film très intimiste de Matthiesen, un quasi-documentaire, est très touchant de vérité et de sincérité. On ressent à chaque plan le malaise quotidien de Dennis, qui de par sa carrure gigantesque a du mal à trouver sa place dans une société étriquée, coincé dans un petit appartement où sa mère prend déjà toute la place. Il faudra s’ouvrir à l’autre, traverser les terres et les mers pour rejoindre la grande Asie et finalement trouver la pièce manquante au puzzle du bonheur. « Teddy Bear » a remporté le prix des réalisateurs au Sundance Film Festival et a fait partie des sélections officielles des festivals de Luxembourg, de Dallas et de Sarasota.
Le court-métrage « Dennis » de 2007 est à l’origine de « Teddy Bear » ; dans les deux, on retrouve les personnages principaux et leurs dilemmes dramatiques. « Dennis » a reçu immédiatement un grand succès, première au Sundance Film Festival, et nombreux prix, notamment au Festival international de Melbourne. À noter également son vrai triomphe sur YouTube, plus de trois millions de visionnages depuis 2009 ! En tournant « Dennis », Matthiesen a eu immédiatement l’idée d’un long-métrage, et dans « Teddy Bear » on retrouve l’intensité et le réalisme de ses neuf courts dans lesquels apparaissent acteurs amateurs et professionnels.


L’acteur principal, Kim Kold, est un bodybuilder poids lourd qui possède un bon nombre de titres nationaux et internationaux à son actif. Depuis ses débuts à l’écran, il est apparu dans des films et séries danois, dont « Délivrez-nous du mal » d’Ole Bornedals (2009) et le show très populaire repris aux USA, « The Killing » (2007).

Ingrid, la mère de Dennis, est interprétée par Elsebeth Steentoft dans le court et dans le long-métrage. Elle a obtenu l’ours d’or pour son rôle dans « Italian for Beginners » (2000). Elle joue également dans « Les Bouchers verts » (2003) et « Soap » (2006).


Teddy Bear (Mads Matthiesen, Danemark)
Photos : Film Movement
Avec Kim Kold, Elsebeth Steentoft et Lamaiporn Sangmanee Hougaard.
Sortie en France : prochainement.

 

À lire aussi :

Mads Matthiesen : " Teddy Bear est une rencontre entre l'Orient et l'Occident "

Robot & Frank : Un petit film indépendant de bon divertissement

Omo Omerzu : « Les archétypes de la femme et de l’homme se rencontrent et jouent sur le terrain des enfants »

Le premier homme : le film magique de Gianni Amelio

Dernière minute

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR

Evènement

Festival Jazz à Junas - 2016

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Le BSC NEWS dans la poche !

BANNER APPLIS

 

 

A LA UNE

René Fallet : l'altesse sérénissime du Grand Braquet

René Fallet : l'altesse sérénissime du Grand Braquet

Publication : mardi 26 juillet 2016 10:45

Par Marc Emile Baronheid - L’histoire se passe à Ablon-sur-Seine, avatar possible de Jaligny-sur-Besbre,  principauté du Grand Braquet, dont Fallet fut l’altesse sérénissime.

Les Beatles : un livre d’énigmes aux couleurs psychédéliques

Les Beatles : un livre d’énigmes aux couleurs psychédéliques

Publication : samedi 23 juillet 2016 08:02

Par Nicolas Vidal - Une bonne occasion pour réviser les Beatles cet été avec ce livre d’énigmes aux couleurs psychédéliques Les Beatles en 20 tableaux retrace l’hsitoire du célébre groupe à travers  un ouvrage ludique et passionnant sous le prisme de Ringo Star.

Planet Jazz : le routard du Jazz

Planet Jazz : le routard du Jazz

Publication : vendredi 22 juillet 2016 16:46

Par Nicolas Vidal - Nos confrères de Jazz Magazine ont eu la brillante idée de publier un hors série, qui manquait cruellement aux amateurs de jazz. L’objet du pêché de gourmandise ? Un guide des clubs et des festivals de jazz parmi les plus réputés de la planète.

Belles de jour : l'évocation de la femme

Belles de jour : l'évocation de la femme

Publication : vendredi 22 juillet 2016 09:53

Par Marc Emile Baronheid - Les collections du musée des Beaux-Arts de Nantes sont riches de quantité d’œuvres représentant la femme, selon les époques et les courants artistiques. Des travaux neutralisant ledit musée, l’idée est venue de montrer ailleurs un ensemble couvrant les années 1980-1930.

Eva Cassidy : NightBird comme un hommage vibrant

Eva Cassidy : NightBird comme un hommage vibrant

Publication : jeudi 21 juillet 2016 10:03

Par Nicolas Vidal - Un immense coup de coeur pour ce formidable album qui rend hommage à la jeune chanteuse américaine Eva Cassidy disparue brutalement en 1996, terrassée par la maladie.

Syma Mobile

SYMA JUIN2016

Enregistrer

Enregistrer