Teddy Bear : Par Candice Nicolas - BSCNEWS.FR / Dennis ( Kim Kold) a 38 ans, il est bodybuilder professionnel et son degré de timidité est proportionnel à la circonférence de ses biceps. Il habite avec une mère castratrice (Steentoft) dans la banlieue de Copenhague et n’a jamais eu de petite amie. Quand son oncle épouse une jeune fille qu’il a rencontrée en Thaïlande, Dennis décide lui aussi de tenter sa chance en Asie, et s’en va pour Pattaya, trouver l’amour qui lui est refusé par les Danoises. Sachant que sa mère ne le laissera jamais rencontrer une autre femme qu’elle, il lui ment et prétend partir pour un championnat en Allemagne. Dennis n’a jamais voyagé si loin de son Danemark natal, et il va vivre un réel choc culturel. Plongé dans la chaleur du tourisme sexuel, notre Teddy Bear est bien loin de comprendre les règles du jeu et est sur le point d’abandonner quand il rencontre la femme idéale, Toi (Hougaard) qui, par le plus grand des hasards, tient une salle de musculation. Les débuts sont difficiles, à cause de la maladresse de Dennis, du décalage des conventions entre les deux cultures, puis il va s’agir pour Dennis de présenter son nouvel amour, sans perdre celui de sa mère.

Le film très intimiste de Matthiesen, un quasi-documentaire, est très touchant de vérité et de sincérité. On ressent à chaque plan le malaise quotidien de Dennis, qui de par sa carrure gigantesque a du mal à trouver sa place dans une société étriquée, coincé dans un petit appartement où sa mère prend déjà toute la place. Il faudra s’ouvrir à l’autre, traverser les terres et les mers pour rejoindre la grande Asie et finalement trouver la pièce manquante au puzzle du bonheur. « Teddy Bear » a remporté le prix des réalisateurs au Sundance Film Festival et a fait partie des sélections officielles des festivals de Luxembourg, de Dallas et de Sarasota.
Le court-métrage « Dennis » de 2007 est à l’origine de « Teddy Bear » ; dans les deux, on retrouve les personnages principaux et leurs dilemmes dramatiques. « Dennis » a reçu immédiatement un grand succès, première au Sundance Film Festival, et nombreux prix, notamment au Festival international de Melbourne. À noter également son vrai triomphe sur YouTube, plus de trois millions de visionnages depuis 2009 ! En tournant « Dennis », Matthiesen a eu immédiatement l’idée d’un long-métrage, et dans « Teddy Bear » on retrouve l’intensité et le réalisme de ses neuf courts dans lesquels apparaissent acteurs amateurs et professionnels.


L’acteur principal, Kim Kold, est un bodybuilder poids lourd qui possède un bon nombre de titres nationaux et internationaux à son actif. Depuis ses débuts à l’écran, il est apparu dans des films et séries danois, dont « Délivrez-nous du mal » d’Ole Bornedals (2009) et le show très populaire repris aux USA, « The Killing » (2007).

Ingrid, la mère de Dennis, est interprétée par Elsebeth Steentoft dans le court et dans le long-métrage. Elle a obtenu l’ours d’or pour son rôle dans « Italian for Beginners » (2000). Elle joue également dans « Les Bouchers verts » (2003) et « Soap » (2006).


Teddy Bear (Mads Matthiesen, Danemark)
Photos : Film Movement
Avec Kim Kold, Elsebeth Steentoft et Lamaiporn Sangmanee Hougaard.
Sortie en France : prochainement.

 

À lire aussi :

Mads Matthiesen : " Teddy Bear est une rencontre entre l'Orient et l'Occident "

Robot & Frank : Un petit film indépendant de bon divertissement

Omo Omerzu : « Les archétypes de la femme et de l’homme se rencontrent et jouent sur le terrain des enfants »

Le premier homme : le film magique de Gianni Amelio

{fcomment}

LE BSC NEWS du mois

COuv BSCNEWS BRILLANTE JAN16

AU THÉÂTRE

AnnonceBCSJaoui300x300

Abonnez-vous au BSC NEWS

300X300 ABODEC2015

Publicité

PUB TOBIAS THOREY


 

 

 

Publicité

Syma Fevrier2016

A LA UNE

Tom Clancy : déflagrations, coups fourrés et cadavres dans Chef de Guerre
Tom Clancy : déflagrations, coups fourrés et cadavres dans Chef de Guerre
Publication : lundi 8 février 2016 14:40

Par Marc Emile Baronheid - Tom Clancy est un poids lourd du roman d’espionnage, chantre inconditionnel de la toute puissance et de la détermination des USA à défendre la démocratie universelle, quitte à pratiquer un chauvinisme vitaminé.

No Land's Song:  un plaidoyer musical contre l’absurdité d’une tyrannie
No Land's Song: un plaidoyer musical contre l’absurdité d’une tyrannie
Publication : lundi 8 février 2016 08:33

Depuis la révolution de 1979, l'Iran interdit aux femmes et particulièrement aux solistes de chanter devant un public mixte. En effet, selon les dires de la guidance islamique, toute voix féminine serait susceptible d'atteindre une fréquence sonore pouvant provoquer du plaisir, voire de l'ivresse, à un spectateur masculin ...

Pieter Aspe : les tribulations du commissaire Van In
Pieter Aspe : les tribulations du commissaire Van In
Publication : vendredi 5 février 2016 08:55

Par Marc Emile Baronheid - Si Brel avait connu l’univers des romans de Peter Aspe, il y aurait peut-être puisé matière à une autre chanson sur les Flamands. C’est que, chevillées au Plat Pays comme elles le sont, les tribulations du commissaire Van In et de sa pulpeuse amoureuse Hannelore, plongent le lecteur dans une truculence reconnaissable entre toutes.

Le bourgeois gentilhomme: une comédie-ballet… de qualité !
Le bourgeois gentilhomme: une comédie-ballet… de qualité !
Publication : jeudi 4 février 2016 18:44

Par Florence Yérémian - On ne se lasse jamais de regarder Monsieur Jourdain: siècle après siècle, ce drôle de bourgeois a si souvent été mis en scène qu’il semble faire partie de notre entourage. Poudré, enrubanné et burlesque à souhait, le voici aujourd’hui sur la scène du Théâtre Michel entouré, comme de coutume, de ses Maitres d’arme, de musique ou de philosophie.

Bd Music : Sarah Vaughan & Cabu
Bd Music : Sarah Vaughan & Cabu
Publication : jeudi 4 février 2016 07:35

Par Nicolas Vidal - Allez chiner du côté de Bd music qui vient de faire paraître 2 nouveaux opus de BD jazz composés d’une BD et de deux Cd. On se délectera, d’une part, de la discographie complète de Sarah Vaughan ou l’on retrouvera tous ses plus grands  titres sur deux CD incontournables.

CINEMA

No Land's Song:  un plaidoyer musical contre l’absurdité d’une tyrannie
No Land's Song: un plaidoyer musical contre l’absurdité d’une tyrannie
Publication : lundi 8 février 2016 08:33

Depuis la révolution de 1979, l'Iran interdit aux femmes et particulièrement aux solistes de chanter devant un public mixte. En effet, selon les dires de la guidance islamique, toute voix féminine serait susceptible d'atteindre une fréquence sonore pouvant provoquer du plaisir, voire de l'ivresse, à un spectateur masculin ...

Steve Jobs : portrait en trois temps d’un visionnaire mégalomaniaque
Steve Jobs : portrait en trois temps d’un visionnaire mégalomaniaque
Publication : lundi 1 février 2016 08:27

Ce nouveau film consacré à Steve Jobs se focalise sur trois moments clef de sa vie : le lancement du Macintosh en 1984, celui du NeXTcube en 1988 (après son éviction de chez Apple) et la consécration de l’iMac en 98.