Jack Kerouac : Les clochards Célestes adaptés au ThéâtrePar Nicolas Vidal - BSCNEWS.FR / La proposition des Clochards Célestes de Jack Kerouac au théâtre part d'un très bon sentiment. Mettre en scène, ne serait-ce qu'une photographie instantanée de l'oeuvre de l'écrivain américain, n'est pas une mince affaire. C'est même une entreprise terriblement ambitieuse et cela participe à une certaine audace. C'est le pari qu' a tenté de relever la compagnie RAOUL RITA avec l'interprétation de Thierry Lefever. La scénographie est épurée et se résume à un banc en bois, une casquette (puis un béret) et un sac. Le choix du texte est porté sur l'inclinaison de Jack Kerouac vers le bouddhisme et la nature, aux côtés de Gary Snyder, autre figure de la Beat Generation.
La rareté de ce choix théâtral déclenche l'excitation et la curiosité de s'asseoir face à l'essence même du Beat. Il faut bien reconnaître que Thierry Lefever se bat avec hargne pour "faire vrai" et ancrer sa pièce dans son époque. Mais au fur et à mesure que le texte s'écoule, la frénésie est totalement étouffée par une énergie désespérée de hisser le texte à ce qu'aurait pu être Kerouac en mouvement. Malheureusement, le comédien se raccroche à celle-ci comme à une bouée.
On définit très distinctement l'ambition de la pièce, mais l'on n'y voit jamais vraiment Jack Kerouac. Au mieux, on l'aperçoit au loin. On y distingue très clairement les prédispositions pour l'alcoolisme et le libertinage des poètes Beat, mais jamais la quintessence d'une génération littéraire, fondatrice en plusieurs points d'une littérature américaine contemporaine.
Gary Snyder et les autres donnent l'impression d'être des malades mentaux en liberté alors qu'ils ont été des voix majeures de la Beat Generation qui ont, pour certains, modelé une vision sociale et poétique de l'Amérique.
En voulant être au plus près de Jack Kerouac, malgré une évidente bonne volonté et une obsession de réalisme, la pièce s'en éloigne. Une nouvelle fois, évoquer Kerouac est une entreprise ambitieuse qui demande bien plus que de l'énergie, mais une frénésie de tous les instants qui ne s'acquiert pas, mais qui s'apprivoise.

Les clochards Célestes
Théâtre les 3 Soleils
du 7 au 28 juillet
tarif : 17 €
tarif carte adhérent public : 12 €
Durée : 1h15
Compagnie R.A.O.U.L et R.I.T.A.
Interprète(s) : Thierry Lefever
Directrice artistique : Diane Meunier
Assistante : Carole Pichené

 

À lire aussi sur le Festival Off d'Avignon :

Roméo et Juliette : Le mythe des amoureux maudits n'a pas pris une ride

Occident : l'amour est-il encore possible en Enfer?

L'importance d'être Wilde : "les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais"

Les travaux et les jours : une faillite théâtrale

Les Liaisons dangereuses : une mise en scène à laquelle il faut succomber!

 

Dernière minute

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR

J'aime l'Info du BSC NEWS

 NICE JAZZ FESTIVAL 2016J'aime l'info - BSC NEWS

Enregistrer

Enregistrer

Le BSC NEWS dans la poche !

BANNER APPLIS

 

 

A LA UNE

Soleil Brûlant en Algérie : Couvrez cette guerre que je ne saurais voir

Soleil Brûlant en Algérie : Couvrez cette guerre que je ne saurais voir

Publication : jeudi 25 août 2016 10:09

Par Romain Rougé - 1956, Alexandre Tikhomiroff est mobilisé et envoyé en Algérie. Le jeune officier se retrouve au milieu d’une guerre qu’il ne faut pas nommer. Dans Soleil Brûlant en Algérie, le dessinateur Gaétan Nocq met en images les souvenirs de « Tiko ». Un beau roman graphique qui raconte un des pans les plus complexes de l’histoire de la République française.

Visa pour l'Image : le photojournalisme entre guerre et paix à Perpignan

Visa pour l'Image : le photojournalisme entre guerre et paix à Perpignan

Publication : jeudi 25 août 2016 10:35

Par Ludivine Augé - Le festival international de photojournalisme de Perpignan, rendez-vous incontournable des passionnés de photographie, acte cette année sa 28e édition.

Reims Jazz Festival 2016 : sonorités du monde et militantisme jazzy

Reims Jazz Festival 2016 : sonorités du monde et militantisme jazzy

Publication : jeudi 25 août 2016 09:34

Par Romain Rougé - Du 13 au 29 octobre 2016, un air jazzy parcourra Reims et sa région. Durant trois semaines, la 23ème édition du Reims Jazz Festival verra se côtoyer les grands noms actuels avec la scène émergente. Le tout sur une note engagée afin de valoriser la culture jazz.

Journal d’une bipolaire : mettre des mots sur les troubles de l’humeur

Journal d’une bipolaire : mettre des mots sur les troubles de l’humeur

Publication : mercredi 24 août 2016 10:41

Par Romain Rougé - Journal d’une bipolaire est l’histoire vraie d’Emilie Guillon, atteinte de maniaco-dépression, maladie aujourd’hui connue sous le nom de bipolarité. A la fois touchant et informatif, ce récit autobiographique dessine les espoirs et les doutes du malade ainsi que les conséquences sur son quotidien et ses proches.

Gstaad Menuhin Festival & Academy : quand le classique se met au vert

Gstaad Menuhin Festival & Academy : quand le classique se met au vert

Publication : mercredi 24 août 2016 10:30

Par Ludivine Augé - 2016 est une année forte pour les Alpes Suisses qui fêtent la 60ème édition de son festival dédié à la musique classique, Gstaad Menuhin Festival & Academy, et le centenaire de son fondateur, le célèbre violoniste Yehudi Menuhin.

Syma Mobile

SYMA JUIN2016

Enregistrer

Enregistrer