OccidentPar Julie Cadilhac - Bscnews.fr / Un couple et leurs disputes nocturnes lorsque l'homme rentre de ses soirées avinées. Un rituel - à la vie à la mort -  étouffant auquel aucun des deux ne semble renoncer. Des dialogues tranchants où le sadomasochisme règne avec noirceur, où l'humanité disparaît derrière la haine de l'Autre qui est née peu à peu dans la lie des habitudes. Des paroles qui frappent comme des coups de poing et l'on craint constamment que la réponse physique s'impose tant la fébrilité est pesante sur le plateau. Un homme comme un autre face à une femme comme une autre qui entretiennent l'Amour qui fait mal. Oui, peut-être que le mâle que Philippe Hottier incarne avec une énergie  dévastatrice devient un "sale facho alcoolique et impuissant", qu'il est "raciste" et lâche et que ses injures jalouses et l'absurdité de ses raisonnements conditionnés par son taux d'imbibation d'alcool en font "le mec le plus sale "qu'on a jamais rencontré. Peut-être que sa compagne,aussi soumise qu'elle peut s'avérer provocatrice, remarquablement jouée par Stéphanie Marc , nous plonge dans l'incompréhension car il est difficile d'imaginer comment l'on peut supporter une situation pareille. Pourtant, au delà des mots blessants, des silences forcés et des explosions de colère, derrière les menaces de mort, on attend encore "je t'aime" et cette humanité qui perce, faible lumière dans la réalité sordide, réchauffe autant qu'elle effraie : c'est en effet une nourriture qui est jetée en pâture entre les amants et qui ne tiendra pas la nuit;  une maigre consolation qui ne gomme pas les horreurs qui sont débitées auparavant mais qui soulage le temps d'un soupir.
N'imaginez pas qu'on se morfond sur son siège toutefois! Les mots de Rémi de Vos et la mise en scène de Dag Jeanneret permettent un sursaut salvateur, déclenchent le rire libérateur et le metteur en scène a su faire ressortir l'écriture convulsive du dramaturge , qui se nourrit d'éléments malaxés et de reprises entêtantes. Ce couple "monstrueux et comique" est à rencontrer ! Oui, derrière la trivialité du verbe surgissent des réalités brutales qui nous font froid dans le dos : la décrépitude du couple  et l'adhésion progressive d'un homme à l'extrémisme....mais l'on est invité à cette peinture sociale par deux acteurs, formidables et pétris d'une énergie communicative , qui nous incitent à réfléchir sur nos médiocrités,nos renoncements et ce à quoi nous pouvons échapper  avec une once d'humanité et de tolérance ....

Dates des représentations:

 - Du 7 au 28 juillet 2012 . Occident au Théâtre des Halles  à Avignon à 14h . Durée: 1h

- 6 janvier 2013 à l'Archipel, Parthenay
- Dimanche 19 mai  2013 - Festival V.O en Soissonnais - Soissons

-Les 24 et 25 janvier 2014 au Théâtre de l'Aire Libre à Saint Jacques de La Lande

- Le 6 février 2014 à 20h30 au Théâtre Jacques Coeur à Lattes ( 34)

- Les 19 et 20 février 2014 au Nouveau Relax à Chaumont

- 26,27, 28 et 1er mars 2014 au Théâtre Royal de Namur

- Du 5 mars au 6 avril 2014 à 21h au Théâtre du Rond-Point ( Paris) , Salle Roland Topor
- Les 10 et 11 avril 2014 à la Biennale des Ecritures du Réel à Marseille

- Le 18 avril 2014 à l'Espace Vergèze à Vergèze


Compagnie In situ
Interprète(s) : Philippe Hottier, Stéphanie Marc
Metteur en Scène : Dag Jeanneret
Créateur Lumières : Christian Pinaud
Scénographe / Costumes : Cécile Marc
Chargée de Diffusion : Elodie Couraud
Régisseur Général : Olivier Brugidou
Administratrice : Véronique Do Beloued
Assistante administration : Jocelyne Arbona

 

A lire aussi:

L'importance d'être Wilde : "les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais"

Les Liaisons dangereuses : une mise en scène à laquelle il faut succomber!

Commedia dell'arte : la compagnie dell'improvviso chez vous

Hôtel Palestine: entre mensonges d'Etat et états d'âme

L'Atrabilaire Amoureux à la sauce Cartoun Sardines

La mort et son asticot au Théâtre Jean Vilar

One day à la Bobitch: un clown qui mérite de faire du bruit!

{fcomment}

Dernière minute

Abonnez-vous au BSC NEWS

300X300 ABODEC2015

Le BSC NEWS dans la poche !

BANNER APPLIS

 

 

THÉÂTRE

A LA UNE

L'indivision : troublante chronique sur un amour incestueux
L'indivision : troublante chronique sur un amour incestueux
Publication : lundi 2 mai 2016 09:59

Par Boris Henry - Sa soeur, son amour. Frère et sœur, Martin et Virginie sont également amants. Ils s'aiment depuis leur adolescence, sont allés assez loin, hésitent, mais y reviennent inlassablement. Si Virginie, mariée et mère de deux enfants, veut désormais en rester là, Martin souhaite toujours aller plus loin. Où cela va-t-il les mener ?

Ulysse Wincoop : un enfant, deux cultures
Ulysse Wincoop : un enfant, deux cultures
Publication : lundi 2 mai 2016 09:48

Par Boris Henry - Ulysse Wincoop est né le jour du massacre de Sioux dans lequel périt le chef Big Foot, le 29 décembre 1890. Un soldat américain l'a recueilli, emporté bien loin, puis l'a confié à sa sœur et son mari. Ulysse grandit, persuadé que ses parents adoptifs sont ceux naturels. Mais différentes tensions apparaissent avant que la vie d'Ulysse ne bascule du jour au lendemain.

La cantatrice chauve: un tourbillon burlesque et revigorant !
La cantatrice chauve: un tourbillon burlesque et revigorant !
Publication : lundi 2 mai 2016 09:20

De Florence Yeremian - Deux couples, un capitaine pompier et une servante qui joue les pendules. Tels sont les personnages de la Cantatrice Chauve, prêts à vous entrainer dans leurs infernales jacasseries.Entre une foule d'inepties sur la société, des dialogues ubuesques sur la routine quotidienne et des tirades déjantées à propos de la vie conjugale, vous allez très vite perdre pied mais c'est en partie ce que l'on cherche lorsque l'on vient voir une œuvre de Ionesco...

Franck Woeste : Pocket Rapsody, un album complexe et mélodique
Franck Woeste : Pocket Rapsody, un album complexe et mélodique
Publication : vendredi 29 avril 2016 19:15

Par Nicolas Vidal - Franck Woeste, le jeune pianiste allemand fait paraître un premier album chez le prestigieux label Act Music. Pocket Rhapsody impressionne par sa vitalité musicale débordante, accompagnée par des invités de marque comme Ibrahim Maalouf, Youn Sun Nah, Sarah Nemtanu ou encore Gregoire Korniluk.

Sylvie Paz et Diego Lubrano : rencontre du jazz et du flamenco
Sylvie Paz et Diego Lubrano : rencontre du jazz et du flamenco
Publication : vendredi 29 avril 2016 19:15

Par Nicolas Vidal - Voilà une belle rencontre entre le flamenco et le Jazz incarnés par la chanteuse Sylvie Paz et le guitariste flamenco Diego Lubrano. La Ùltima se laisse apprivoiser dès les premières notes où tout le monde a quelque chose à aimer tant les inspirations sont larges : tango, jazz, tanguillo, buleria... 

CINEMA

Les Habitants : le regard attendri et avisé de Depardon
Les Habitants : le regard attendri et avisé de Depardon
Publication : mercredi 20 avril 2016 10:20

Par Jonathan Rodriguez - Hymne à la vie, à la singularité, au peuple, au multiculturalisme, le nouveau film de Raymond Depardon est un peu tout ça à la fois. Le plus célèbre des documentaristes français est parti d’un postulat très simple : un tour de France en caravane pour aller à la rencontre des gens, les écouter parler en toute liberté. Charleville-Mézières, Nice, Calais, Sète… le cinéaste a choisi 15 villes, qui ne sont pas le fruit du hasard : « Je voulais parler de la France des villes moyennes, des gens de la ville. Je voulais confronter le Nord et le Sud, qui sont des particularités fortes du pays, de mettre à l'image une diversité » nous-a-t-il confié lors d’une rencontre.

Démolition: un film qui s’enlise dans la métaphore
Démolition: un film qui s’enlise dans la métaphore
Publication : mercredi 20 avril 2016 09:27

Par Florence Yeremian - Davis travaille dans la finance. Suite à un accident de voiture, il perd sa femme et se retrouve seul, face à lui même. Incapable de faire son deuil, il entame une série de courriers destinés à un service de réclamation. Ces lettres sont censées demander un remboursement mais elles permettent surtout à Davis de déverser anonymement ses pensées au fil du papier. Le hasard faisant bien les choses, ces confessions happent l'attention de Karen Moreno, une jeune femme en mal de vivre, totalement accro à la drogue. Poussée par la curiosité et la compassion, elle décide spontanément d'aller voir Davis. La rencontre de ces deux âmes en peine va étrangement les mener vers une nouvelle façon d'appréhender la vie.

La Toile